Provided by: manpages-fr_1.67.0-1_all bug

NOM

       sem_init,  sem_wait, sem_trywait, sem_post, sem_getvalue, sem_destroy -
       opérations sur les sémaphores.

SYNOPSIS

       #include <semaphore.h>

       int sem_init(sem_t *sem, int pshared, unsigned int valeur);

       int sem_wait(sem_t * sem);

       int sem_trywait(sem_t * sem);

       int sem_post(sem_t * sem);

       int sem_getvalue(sem_t * sem, int * sval);

       int sem_destroy(sem_t * sem);

DESCRIPTION

       Cette page  de  manuel  documente  les  sémaphores  du  standard  POSIX
       1003.1b,  à  ne  pas  confondre  avec  ceux  des IPC Système V tels que
       décrits par ipc(5), semctl(2) et semop(2).

       Les sémaphores sont des compteurs pour  les  ressources  partagées  par
       plusieurs threads. Les opérations de base sur les sémaphores sont :

              incrémenter le compteur de manière atomique

              attendre que le compteur soit non-nul et décrémenter le compteur
              de manière atomique.

       sem_init  initialise  le sémaphore pointé par sem.  Le compteur associé
       au sémaphore est initialisé à valeur.  L’argument pshared indique si le
       sémaphore est local au processus courrant (pshared est zéro) ou partagé
       entre plusieurs processus (pshared n’est pas nulle).   LinuxThreads  ne
       gère   actuellement   pas   les  sémaphores  partagés  entre  plusieurs
       processus, donc sem_init renvoie toujours l’erreur  ENOSYS  si  pshared
       n’est pas nul.

       sem_wait  suspend le thread appelant jusqu’à ce que le sémaphore pointé
       par sem ait un compteur non nul. Alors, le compteur  du  sémaphore  est
       atomiquement décrémenté.

       sem_trywait  est  une  variante  non  bloquante  de  sem_wait.   Si  le
       sémaphore pointé par sem a  une  valeur  non  nulle,  le  compteur  est
       atomiquement  décrémenté et sem_trywait retourne immédiatement 0. Si le
       compteur du sémaphore est zéro, sem_trywait retourne  immédiatement  en
       indiquant l’erreur EAGAIN.

       sem_post  incrémente  atomiquement  le compteur du sémaphore pointé par
       sem.  Cetts fonction ne bloque jamais et peut être utilisée de  manière
       fiable dans un gestionnaire de signaux.

       sem_getvalue  sauvegarde  à  l’emplacement  pointé  par  sval la valeur
       courrante du compteur du sémaphore sem.

       sem_destroy détruit un sémaphore, libérant toutes les ressources  qu’il
       possédait.  Aucun  thread  ne  doit  être bloqué sur ce sémaphore quand
       sem_destroy est appelée.  Dans  l’implémentation  LinuxThreads,  aucune
       ressource  ne  peut  être  associée à un sémaphore, donc sem_destroy ne
       fait actuellement rien si  ce  n’est  vérifier  qu’aucun  thread  n’est
       bloqué sur ce sémaphore.

ANNULATION

       sem_wait est un point d’annulation.

SIGNAUX ASYNCHRONE

       Sur les processeurs proposant une opération test_et_échange (Intel 486,
       Pentium+, Alpha, PowerPC, MIPS II, Motorola 68k), la fonction  sem_post
       est  atomique  en ce qui concerne le traitement ds signaux asynchrones.
       Elle peut donc être appelée par un gestionnaire  de  signal.  C’est  la
       seule fonction de synchronisation de threads définie par POSIX qui soit
       réentrante vis-à-vis des signaux asynchrones.

       Sur les Intel 386 et les Sparc, l’implémentation courante  de  sem_post
       par  LinuxThreads  n’est pas atomique car le langage machine ne fournit
       pas  d’instructions  atomiques.  L’utilisation  de  sem_post  dans   un
       gestionnaire  de  signal n’est donc pas fiable, deux signaux simultanés
       pouvant amener à n’enregistrer qu’une seule action.

VALEUR RENVOYÉE

       Les fonctions sem_wait et sem_getvalue renvoient toujours 0. Toutes les
       autres  fonctions  relatives  aux  sémaphores  renvoient zéro en cas de
       succès et -1 en cas d’erreur. Dans ce dernier cas,  la  variable  errno
       est positionné au code d’erreur correspondant.

ERREURS

       La  fonction  sem_init  remplit  errno  avec  l’un  des  codes d’erreur
       suivants :

              EINVAL valeur  dépasse   la   valeur   maximale   du   compteur.
                     SEM_VALUE_MAX

              ENOSYS pshared n’est pas zéro.

       La  fonction  sem_trywait  remplit  errno  avc  l’un des codes d’erreur
       suivants :

              EAGAIN le compteur du sémaphore vaut actuellement 0.

       La fonction  sem_post  remplit  errno  avec  l’un  des  codes  d’erreur
       suivants :

              ERANGE après  l’incrémentation,  la  valeur  du sémaphore aurait
                     dépassé SEM_VALUE_MAX (Le compteur du sémaphore n’est pas
                     modifié dans ce cas)

       La  fonction  sem_destroy  remplit  errno  avec l’un des codes d’erreur
       suivants :

              EBUSY  certains threads sont actuellement bloqués en attente sur
                     le sémaphore.

AUTEUR

       Xavier Leroy <Xavier.Leroy@inria.fr>

VOIR AUSSI

       pthread_mutex_init(3), pthread_cond_init(3), pthread_cancel(3), ipc(5).

TRADUCTION

       Thierry Vignaud <tvignaud@mandrakesoft.com>, 2000