Provided by: manpages-fr_1.67.0-1_all bug

NOM

       gsignal, ssignal - Gestion de signaux.

SYNOPSIS

       #include <signal.h>

       typedef void (*sighandler_t)(int);

       int gsignal(signum);

       sighandler_t ssignal(int signum, sighandler_t action);

DESCRIPTION

       N’utilisez  pas  ces  fonctions  sous  Linux.   À  cause d’une ancienne
       méprise, elles sont en réalité des synonymes de  raise()  et  signal(),
       respectivement.

       Ailleurs,  sur  des système SysV, ces fonctions implémentent un gestion
       des signaux entièrement  indépendante  des  appels-systèmes  classiques
       signal  et  kill.  La fonction ssignal() défini l’action à entreprendre
       quand le signal numéro signum et envoyé au processus  à  l’aide  de  la
       fonction  gsignal(), et renvoie l’action précédente, comme SIG_DFL.  La
       fonction gsignal() agit ainsi :  si  aucune  action  (ou  SIG_DFL)  est
       indiqué  pour  signum,  alors  elle  ne  fait rien et renvoie zéro.  Si
       l’action SIG_IGN est indiqué pour signum, alors elles ne fait  rien  et
       renvoie  1.   Sinon,  elle  replace  l’action  à  SIG_DFL et appelle le
       gestionnaire concerné, avec l’argument signum, et renvoie la valeur  de
       retour  de  cette  fonction.   L’intervalle  de  valeurs possibles pour
       signum varie (souvent 1-15 ou 1-17).

CONFORMITÉ

       SVID2, XPG2.  Ces fonctions sont disponibles  sous  AIX,  DG-UX,  HPUX,
       SCO, Solaris, Tru64.  Elles sont considérés obsolètes sur la plupart de
       ces systèmes et sont erronées avec  les  bibliothèques  libc  Linux  et
       GlibC.  Certains systèmes ont gsignal_r() et ssignal_r().

VOIR AUSSI

       kill(2), signal(2), raise(3)

TRADUCTION

       Christophe Blaess, 2003.