Provided by: manpages-fr_1.67.0-1_all bug

NOM

       ldconfig - Configuration de l’éditeur de liens dynamiques.

SYNOPSIS

       ldconfig [OPTION...]

DESCRIPTION

       ldconfig  crée les liens nécessaires et met en cache (pour être utilisé
       par le chargeur / éditeur de liens ld.so) les  bibliothèques  partagées
       les  plus  récentes trouvées dans les répertoires indiqués sur la ligne
       de commande, dans le fichier /etc/ld.so.conf, et dans  les  répertoires
       sûrs  (/lib  et  /usr/lib).   ldconfig vérifie les en-têtes et noms des
       fichiers des bibliothèques qu’il trouve pour déterminer les versions et
       mettre  à  jour  les  liens.   ldconfig  ignore  les  liens symboliques
       lorsqu’il analyse les bibliothèques.

       ldconfig essaye de déduire le type de bibliothèque  ELF  (libc  5.x  ou
       libc  6.x,  c’est-à-dire  glibc)  en  se  basant  sur la bibliothèque C
       utilisée pour les liens de la bibliothèque.  Ainsi, lorsqu’on crée  une
       bibliothèque   dynamique,  il  est  sage  d’indiquer  explicitement  la
       bibliothèque C utilisée (en  employant  l’option  -lc).   ldconfig  est
       capable de stocker plusieurs types d’ABI de bibliothèques à l’intérieur
       d’un seul cache, sur les architectures  qui  permettent  nativement  la
       prise   en   compte   de   plusieurs  ABI,  comme  ia32/ia64/x86_64  ou
       sparc32/sparc64.

       Certaines   bibliothèques   existantes   ne   contiennent   pas   assez
       d’information  pour  déduire  leur  type.  Ainsi,  le format du fichier
       /etc/ld.so.conf permet d’indiquer le type attendu. Cela ne doit  servir
       que pour les bibliothèques ELF qui ne fonctionnent pas sinon. Le format
       est "dirname=TYPE", où TYPE peut être libc4,  libc5  ou  libc6.  (Cette
       syntaxe marche aussi sur la ligne de commande). Les espaces ne sont pas
       autorisés. Voir aussi l’option -p.  Les noms de  répertoires  contenant
       un  caractère  = ne sont plus valides, à moins que leur type soit aussi
       spécifié.

       Normalement ldconfig doit être lancé par le  superutilisateur,  car  il
       peut  avoir  besoin  de l’autorisation d’écriture sur certains fichiers
       appartenant à root.   Avec  l’option  -r  pour  changer  le  répertoire
       racine,  vous  n’avez  plus  besoin  d’être le superutilisateur si vous
       possédez les  droits  suffisants  sur  l’arborescence  placée  sous  ce
       répertoire.

OPTIONS

       -v --verbose
              Mode  volubile.   Affiche le numéro de version actuel, le nom de
              chaque répertoire au fur et à mesure du parcours, et  les  liens
              qui sont créés.

       -n     Ne  traiter  que  les  répertoires  indiqués  sur  la  ligne  de
              commande.  Ne  pas  s’occuper  des  répertoires  sûrs  (/lib  et
              /usr/lib)  ni  de  ceux indiqués dans /etc/ld.so.conf.  Implique
              l’option -N.

       -N     Ne  pas  reconstruire  le  cache.   Si  l’option  -X  n’est  pas
              indiquée, les liens sont quand même mis à jour.

       -X     Ne  pas  mettre  à  jour  les  liens.   Si l’option -N n’est pas
              indiquée, le cache est quand même reconstruit.

       -f configuration
              Utiliser  le  fichier  de  configuration  indiqué   plutôt   que
              /etc/ld.so.conf.

       -C cache
              Utiliser le cache indiqué plutôt que /etc/ld.so.cache.

       -r racine
              Se déplacer vers, et utiliser le répertoire racine indiqué.

       -l     Mode   bibliothèque.   Lier   manuellement   les   bibliothèques
              individuelles.  Destiné seulement aux experts.

       -p --print-cache
              Afficher  la  liste  des  répertoires   et   des   bibliothèques
              potentielles enregistrés dans le cache actuel.

       -c --format=FORMAT
              Utiliser  le  FORMAT pour le cache. Les choix possibles sont old
              (vieux), new (nouveau) et compat (compatible), ce dernier  étant
              le défaut.

       -? --help --usage
              Afficher des informations sur l’utilisation de ce programme.

       -V --version
              Afficher le numéro de version et quitter.

EXEMPLES

              # /sbin/ldconfig -v
       va  déterminer  les  bons  liens  pour  les  applications dynamiques et
       reconstruire le cache.
              # /sbin/ldconfig -n /lib
       exécuté  en  tant  que  superutilisateur  après  l’installation   d’une
       nouvelle  bibliothèque dynamique va mettre à jour les liens symboliques
       dans /lib.

FICHIERS

       /lib/ld-linux.so.*  chargeur/éditeur de liens dynamiques
       /etc/ld.so.conf     liste de répertoires où chercher les bibliothèques,
                           séparés  par  des blancs, des virgules ou des deux-
                           points.
       /etc/ld.so.cache    liste ordonnée des bibliothèques trouvées dans  les
                           répertoires   indiqués  dans  /etc/ld.so.conf.   Ce
                           fichier n’est pas destiné à  être  lisible  par  un
                           être humain.
       lib*.so.version     bibliothèques dynamiques.

VOIR AUSSI

       ldd(1), ld.so(8).

BOGUES

       Étant un processus utilisateur, ldconfig doit être exécuté manuellement
       et n’a  aucun  moyen  de  déterminer  dynamiquement  les  bibliothèques
       dynamiques  que  ld.so  doit  utiliser lorsqu’une nouvelle bibliothèque
       dynamique est installée.

AUTEURS

       Andreas Jaeger.  Page  de  manuel  écrite  par  David  Engel  et  Mitch
       D’Souza.

TRADUCTION

       Christophe Blaess, 2003.