Provided by: manpages-fr_1.67.0-1_all bug

NOM

       mkfs - Créer un système de fichiers Linux.

SYNOPSIS

       mkfs [ -V ] [ -t fstype ] [ fs-options ] filesys [ nb_blocs ]

DESCRIPTION

       mkfs  est  utilisé  pour  formater  un système de fichiers Linux sur un
       périphérique, généralement une partition de disque  dur.   filesys  est
       soit le nom du périphérique (par exemple /dev/hda1, /dev/sdb2), soit le
       point de montage (par exemple /, /usr, /home) du système  de  fichiers.
       nb_blocs est le nombre de blocs à utiliser pour le système de fichiers.

       Le code de retour renvoyé par mkfs est 0 en cas de succès et 1  en  cas
       d’échec.

       En  fait,  mkfs est simplement une interface pour les divers formateurs
       de système de fichiers (mkfs.type_de_fs) disponibles  sous  Linux.   Le
       formateur  du  système  de fichiers voulu est recherché dans un certain
       nombre de répertoires tels que /sbin,  /sbin/fs,  /sbin/fs.d,  /etc/fs,
       /etc  (la  liste  exacte  est  définie au moment de la compilation mais
       contient au moins /sbin et /sbin/fs), puis  en  cas  d’échec  dans  les
       répertoires  listés  par  la  variable  d’environnement PATH.  Veuillez
       consulter la page de manuel spécifique au système  de  fichiers  désiré
       pour plus de détails.

OPTIONS

       -V     Génère   plus   de  messages,  notamment  toutes  les  commandes
              exécutées.   Indiquer  cette  option   plusieurs   fois   inhibe
              l’exécution de toute commande spécifique au système de fichiers.
              Ceci n’est utile que pour faire des tests.

       -t fstype
              Indique le type de système de fichiers à formater.   S’il  n’est
              pas indiqué, le type par défaut (actuellement ext2) est utilisé.

       fs-options
              Options spécifiques au système de fichiers employé à  passer  au
              « vrai »  formateur.   La  plupart  des  options  suivantes sont
              gérées par la majorité des formateurs de  système  de  fichiers.
              Attention, il peut y avoir des exceptions.

       -c     Vérifie  le  périphérique  pour éliminer les secteurs défectueux
              avant de formater le système de fichiers.

       -l nom_de_fichier
              Lit la liste des secteurs défectueux depuis le nom_de_fichier

       -v     Génère plus d’affichage.

BOGUES

       Toutes les options génériques doivent précéder et ne pas être mélangées
       avec   les  options  spécifiques  au  système  de  fichiers.   Certains
       formateurs  ne  reconnaissent  pas  l’option  -v  (mode  volubile),  ou
       retournent  un  code  d’erreur  incompréhensible.   De  plus,  certains
       programmes spécifiques à un système de fichiers ne peuvent détecter  la
       taille du périphérique et nécessitent le passage du paramètre nb_blocs.

AUTEURS

       David Engel (david@ods.com)
       Fred N. van Kempen (waltje@uwalt.nl.mugnet.org)
       Ron Sommeling (sommel@sci.kun.nl)
       Cette page de manuel est une simple adaptation de celle  de  Rémy  Card
       (le  concepteur  du  système de fichiers étendu 2, le standard de facto
       sous Linux).

VOIR AUSSI

       fs(5),  badblocks(8),  fsck(8),  mkdosfs(8),  mke2fs(8),   mkfs.bfs(8),
       mkfs.ext2(8), mkfs.ext3(8), mkfs.minix(8), mkfs.msdos(8), mkfs.vfat(8),
       mkfs.xfs(8), mkfs.xiafs(8)

Note du traducteur

       Il est possible de formater  un  fichier  comme  s’il  s’agissait  d’un
       périphérique.   Il faudra alors passer outre aux protestations de mkfs.
       Le  principal  usage  de  cette  option  est  de  pouvoir  formater  un
       périphérique loopback.

TRADUCTION

       Thierry Vignaud <tvignaud@mandrakesoft.com>, 1999.

AVERTISSEMENT SUR LA TRADUCTION

       Il est possible que cette traduction soit imparfaite ou périmée. En cas
       de doute,  veuillez  vous  reporter  au  document  original  en  langue
       anglaise fourni avec le programme.