Provided by: debhelper_12.6.1ubuntu2_all bug

NOM

       dh_installinit - Installer les fichiers de service « init » dans le répertoire de
       construction du paquet

SYNOPSIS

       dh_installinit [options_de_debhelper] [--name=nom] [-n] [-R] [-r] [-d] [-- paramètres]

DESCRIPTION

       dh_installinit est le programme de la suite debhelper chargé de l'installation des scripts
       init avec les fichiers par défaut associés. Jusqu'au niveau de compatibilité 10,
       dh_installinit s'occupait aussi de certains fichiers de systemd fournis par l'empaquetage
       Debian (consultez la section "FICHIERS" ci-dessous). Jusqu'au niveau de compatibilité 11,
       dh_installinit s'occupait aussi des fichiers de tâche upstart fournis par l'empaquetage
       Debian (voir aussi "FICHIERS" pour plus d'informations).

       De plus, il produit automatiquement les lignes de code des scripts de maintenance
       postinst, postrm et prerm nécessaires à la configuration des liens symboliques dans
       /etc/rc*.d/ pour démarrer et arrêter des scripts d'initialisation.

       Dans les niveaux de compatibilité 10 et avant : si un paquet fournit seulement un fichier
       de service systemd mais pas de script sysvinit, vous pouvez exclure l'appel à
       dh_installinit pour ce paquet (par exemple avec -N). Autrement vous recevrez des
       avertissements de lintian à propos de scripts init.d manquants.

FICHIERS

       debian/paquet.init
           S'il existe, il est installé dans le répertoire de construction du paquet, sous
           etc/init.d/paquet.

       debian/paquet.default
           S'il existe, il est installé dans le répertoire de construction du paquet, sous
           etc/default/paquet.

       debian/paquet.upstart
           Dans le niveau de compatibilité 11, ce fichier provoquera une erreur contenant un
           rappel pour correctement supprimer le fichier upstart de la version précédente du
           paquet. Veuillez utiliser la fonction « rm_conffile » de dh_installdeb(1) pour vous
           assurer de la suppression correcte des fichiers upstart.

           Dans le niveau de compatibilité 10, si ce fichier existe, il est installé dans le
           répertoire de construction du paquet, sous etc/init/paquet.conf.

       debian/paquet.service
           S'il existe, il est installé dans le répertoire de construction du paquet, sous
           lib/systemd/system/paquet.service. Cela n'est utilisé que dans les niveaux de
           compatibilité 10 et inférieurs.

       debian/paquet.tmpfile
           S'il existe, il est installé dans le répertoire de construction du paquet, sous
           usr/lib/tmpfiles.d/paquet.conf (les mécanismes tmpfiles.d ne sont pour l'instant
           utilisés que par systemd). Cela n'est utilisé que dans les niveaux de compatibilité 10
           et inférieurs.

OPTIONS

       -n, --no-scripts
           Empêche la modification des scripts de maintenance postinst, postrm, prerm.

       -o, --only-scripts
           Modifie seulement les scripts de postinst, postrm et prerm. N'installe alors ni script
           init, ni fichier par défaut, ni tâche upstart, ni fichier de service systemd. Cela
           peut être utile si le fichier est inclus ou installé en amont d'une façon qui ne rend
           pas facile sa recherche par dh_installinit.

           Avertissement : cela court-circuitera toutes les vérifications habituelles et
           modifiera les scripts sans conditions. Vous voudrez certainement utiliser cela avec
           l'option -p pour limiter les paquets affectés par l'appel. Par exemple :

            override_dh_installinit:
                   dh_installinit -ptoto --only-scripts
                   dh_installinit --remaining

       -R, --restart-after-upgrade
           N'arrête pas le script init tant que la mise à niveau du paquet n'est pas terminée.
           C'est le comportement par défaut dans le niveau de compatibilité 10.

           Dans les niveaux de compatibilité précédents, le comportement par défaut arrêtait le
           script lors du prerm et le redémarrait lors du postinst.

           Cela peut être utile pour les démons qui ne peuvent pas être arrêtés trop longtemps
           lors de la mise à jour. Mais, avant d'utiliser cette option, il faut s'assurer que ces
           démons ne seront pas perturbés par la mise à jour du paquet pendant leur
           fonctionnement.

       --no-restart-after-upgrade
           Annule un précédent --restart-after-upgrade (ou le défaut du niveau de
           compatibilité 10). Si aucune autre option n'est donnée, cela provoque l'arrêt du
           service dans le script prerm et son redémarrage dans le script postinst.

       -r, --no-stop-on-upgrade, --no-restart-on-upgrade
           N'arrête pas le script init lors de la mise à niveau. Cela a pour effet secondaire de
           ne pas redémarrer le service lors de la mise à niveau.

           Si vous désirez redémarrer le service en minimisant la durée d'interruption, utilisez
           --restart-after-upgrade (par défaut dans les niveaux de compatibilité 10 et au delà).
           Si vous voulez que le service soit redémarré, mais à l'arrêt pendant la mise à niveau,
           utilisez plutôt --no-restart-after-upgrade (notez le « after-upgrade »).

           Veuillez note que l'alias --no-restart-on-upgrade est obsolète et sera supprimé dans
           le niveau de compatibilité 12, pour éviter de confondre avec l'option
           --no-restart-after-upgrade. La variante --no-stop-on-upgrade a été introduite dans la
           version 10.2 de debhelper (incluse dans Debian Stretch).

       --no-start
           Empêche le lancement du script init lors de l'installation ou de la mise à jour, ainsi
           que l'arrêt lors de la suppression. Lance uniquement un update-rc.d. Utile pour les
           scripts rcS.

       --no-enable
           Désactive le script init lors de la purge, mais ne l'active pas à l'installation.
           Cette option implique une dépendance versionnée sur <init-system-helpers (>= 1.51) >
           car c'est la première version (fonctionnelle) à prendre en charge update-rc.d <script>
           defaults-disabled.

           Nota : cette option n'affecte pas le démarrage des services. Veuillez utiliser
           --no-start si le service ne doit pas être démarré.

           Ne peut pas être combiné à -uparamètres --update-rcd-params=paramètres ou --
           paramètres.

       -d, --remove-d
           Enlève le d situé à la fin du nom du paquet et utilise le résultat pour nommer le
           fichier de tâche upstart, installé dans etc/init, et le script init, installé dans
           etc/init.d/, ainsi que pour nommer le fichier default, installé dans etc/default/.
           Cela peut être utile pour des démons dont le nom est terminé par d. Nota : Ce
           paramètre a priorité sur --init-script décrit ci-dessous.

       -uparamètres --update-rcd-params=paramètres
       -- paramètres
           Passe les paramètres indiqués à update-rc.d(8). Si rien n'est indiqué, defaults (ou
           defaults-disabled avec --no-enable) sera passé à update-rc.d(8).

           Ne peut pas être combiné à --no-enable.

       --name=nom
           Installe le script init (et le fichier default) ainsi que le fichier de tâche upstart
           en utilisant le nom indiqué au lieu du nom du paquet. Quand ce paramètre est employé,
           dh_installinit recherche et installe des fichiers appelés debian/paquet.nom.init,
           debian/paquet.nom.default et debian/paquet.nom.upstart, au lieu des
           debian/paquet.init, debian/paquet.default et debian/paquet.upstart habituels.

       --init-script=nom-du-script
           Utilise nom-du-script en tant que nom du script init dans etc/init.d/ et, si besoin
           est, comme nom du fichier « defaults ». Avec ce paramètre dh_installinit cherche dans
           le répertoire debian/ un fichier du genre paquet.nom-du-script et, s'il le trouve,
           l'installe en tant que script init à la place des fichiers qu'il installe
           habituellement.

           Ce paramètre est déconseillé. Il vaut mieux utiliser --name. Ce paramètre est
           incompatible avec l'utilisation des tâches upstart.

       --error-handler=fonction
           Invoque la fonction indiquée d'interpréteur de commandes dans le cas où le script init
           échouerait. La fonction doit être décrite dans les scripts de maintenance prerm et
           postinst avant l'apparition de #DEBHELPER#.

REMARQUES

       Nota : Ce programme n'est pas idempotent. Un dh_prep(1) doit être réalisé entre chaque
       exécution de ce programme. Sinon, il risque d'y avoir plusieurs occurrences des mêmes
       lignes de code dans les scripts de maintenance du paquet.

VOIR AUSSI

       debhelper(7), dh_installsystemd(1)

       Ce programme fait partie de debhelper.

AUTEURS

       Joey Hess <joeyh@debian.org>

       Steve Langasek <steve.langasek@canonical.com>

       Michael Stapelberg <stapelberg@debian.org>

TRADUCTION

       Cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe francophone de traduction de Debian.

       Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet debhelper.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la
       commande « man -L C <section> <page_de_man> ».