Provided by: manpages-fr-dev_2.64.1-1_all bug

NOM

       ftok  -  Convertir  un nom de fichier et un identificateur de projet en
       clé IPC Système V

SYNOPSIS

       #include <sys/types.h>
       #include <sys/ipc.h>

       key_t ftok(const char *pathname, int proj_id);

DESCRIPTION

       The ftok()  function uses the identity of the file named by  the  given
       pathname  (which  must  refer to an existing, accessible file)  and the
       least significant 8  bits  of  proj_id  (which  must  be  non-zero)  to
       generate  a  key_t  type  System  V  IPC  key,  suitable  for  use with
       msgget(2), semget(2), or shmget(2).

       La valeur  résultante  est  la  même  pour  tous  les  chemins  d’accès
       identifiant  le  même  fichier,  en utilisant une valeur identique pour
       proj_id.  La  valeur  devrait  être  différente  lorsque  des  fichiers
       différents  (existants simultanément), ou des identificateurs de projet
       différents sont employés.

VALEUR RENVOYÉE

       On success the generated key_t value is returned.   On  failure  -1  is
       returned,  with  errno  indicating the error as for the stat(2)  system
       call.

CONFORMITÉ À

       POSIX.1-2001.

NOTES

       Avec les bibliothèques libc4 et libc5 (et également sous SunOS 4.x), le
       prototype était
              key_t ftok(char *pathname, char proj_id);
       Today proj_id is an int, but still only 8 bits are used.  Typical usage
       has an ASCII character proj_id, that is why the behavior is said to  be
       undefined when proj_id is zero.

       Of course no guarantee can be given that the resulting key_t is unique.
       Typically, a best effort attempt combines the given proj_id  byte,  the
       lower  16 bits of the i-node number, and the lower 8 bits of the device
       number into a 32-bit result.  Collisions may easily happen, for example
       between files on /dev/hda1 and files on /dev/sda1.

VOIR AUSSI

       msgget(2), semget(2), shmget(2), stat(2), svipc(7)

TRADUCTION

       Cette  page  de  manuel  a  été  traduite et mise à jour par Christophe
       Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis  par
       Alain  Portal  <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement gérées par Florentin Duneau <fduneau@gmail.com> et l’équipe
       francophone de traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».