Provided by: manpages-fr-dev_2.64.1-1_all bug

NOM

       sem_init - Initialiser un sémaphore non nommé

SYNOPSIS

       #include <semaphore.h>

       int sem_init(sem_t *sem, int pshared, unsigned int value);

DESCRIPTION

       sem_init()  initialise le sémaphore non nommé situé à l’adresse pointée
       par sem. L’argument value spécifie la valeur initiale du sémaphore.

       L’argument pshared indique si  ce  sémaphore  sera  partagé  entre  les
       threads d’un processus ou entre processus.

       Si  pshared  vaut  0,  le  sémaphore est partagé entre les threads d’un
       processus et devrait être situé à une  adresse  visible  par  tous  les
       threads  (par  exemple,  une  variable  globale ou une variable allouée
       dynamiquement dans le tas).

       Si pshared n’est pas nul, le sémaphore est partagé entre  processus  et
       devrait   être   situé  dans  une  région  de  mémoire  partagée  (voir
       shm_open(3), mmap(2) et shmget(2)) (puisqu’un fils  créé  avec  fork(2)
       hérite de la projection mémoire du père, il peut accéder au sémaphore).
       Tout processus qui peut accéder à la région de  mémoire  partagée  peut
       opérer sur le sémaphore avec sem_post(3), sem_wait(3), etc.

       L’initialisation d’un sémaphore qui a déjà été initialisé résulte en un
       comportement indéfini.

VALEUR RENVOYÉE

       sem_init() renvoie 0 s’il réussit. S’il échoue, il renvoie -1 et  écrit
       errno en conséquence.

ERREURS

       EINVAL value est plus grand que SEM_VALUE_MAX.

       ENOSYS pshared  n’est  pas  nul,  mais  le  système ne supporte pas les
              sémaphores partagés entre processus (voir sem_overview(7)).

CONFORMITÉ

       POSIX.1-2001.

NOTES

       Bizarrement,  POSIX.1-2001  ne  spécifie  pas  la  valeur  que  devrait
       retourner un appel réussi à sem_init(). Toutefois, virtuellement toutes
       les implémentations renvoient 0 dans ce cas.

VOIR AUSSI

       sem_destroy(3), sem_post(3), sem_wait(3), sem_overview(7)

TRADUCTION

       Cette page de manuel a  été  traduite  par  Alain  Portal  <aportal  AT
       univ-montp2   DOT   fr>   en   2006,   et   mise   à   disposition  sur
       http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement         gérées         par         Nicolas         François
       <nicolas.francois@centraliens.net>   et   l’équipe    francophone    de
       traduction de Debian.

       Veuillez   signaler   toute   erreur   de   traduction  en  écrivant  à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous  pouvez  toujours avoir accès à la version anglaise de ce document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».