Provided by: manpages-fr-dev_2.64.1-1_all bug

NOM

       wctomb - Convertir un caractère large en caractère multioctet

SYNOPSIS

       #include <stdlib.h>

       int wctomb (char *s, wchar_t wc);

DESCRIPTION

       Si  s n’est pas NULL, la fonction wctomb() convertit le caractère large
       wc dans sa représentation multioctet et le stocke au début de la chaîne
       de  caractères  pointée  par  s.  Elle  met  à jour l’état de décalage,
       variable statique anonyme connue uniquement de la fonction  wctomb,  et
       renvoie  la  longueur  de la représentation multioctet, c’est-à-dire le
       nombre d’octets écrits dans s.

       Le programmeur doit s’assurer qu’il y  a  suffisamment  de  place  pour
       MB_CUR_MAX octets au moins dans s.

       Si  s  est  NULL, la fonction wctomb() réinitialise l’état de décalage,
       connu seulement de cette fonction, à sa valeur initiale et renvoie  une
       valeur  non  nulle  si l’encodage a un état de décalage non trivial, ou
       zéro si l’encodage est sans état.

VALEUR RENVOYÉE

       Si s n’est pas NULL, la fonction wctomb() renvoie  le  nombre  d’octets
       qui  ont  été  écrits  dans le tableau d’octets à l’adresse s. Si wc ne
       peut pas être représenté par une séquence multioctet (d’après la locale
       utilisée), elle renvoie -1.

       Si  s  est  NULL,  la fonction wctomb() renvoie une valeur non nulle si
       l’encodage a un état de décalage non trivial, ou zéro si l’encodage est
       sans état.

CONFORMITÉ

       C99.

NOTES

       Le comportement de wctomb() dépend de la catégorie LC_TYPE de la locale
       utilisée.

       Cette  fonction  ne  doit  pas  être  utilisée  dans  un  environnement
       multithread. La routine wcrtomb(3) fournit une meilleure interface pour
       la même fonctionnalité.

VOIR AUSSI

       MB_CUR_MAX(3), wcrtomb(3), wcstombs(3)

TRADUCTION

       Cette page de manuel a été traduite  et  mise  à  jour  par  Christophe
       Blaess  <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis par
       Alain Portal <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et  mise  à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement         gérées         par         Nicolas         François
       <nicolas.francois@centraliens.net>    et    l’équipe   francophone   de
       traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».