Provided by: manpages-fr-dev_2.80.1-1_all bug

NOM

       clock - Déterminer la durée d’utilisation du processeur

SYNOPSIS

       #include <time.h>

       clock_t clock(void);

DESCRIPTION

       La  fonction  clock()  renvoie une durée approximative d’utilisation du
       processeur par le programme.

VALEUR RENVOYÉE

       La valeur renvoyée  est  le  temps  CPU  écoulé,  en  unités  d’horloge
       clock_t,   pour   obtenir   une   durée  en  secondes,  divisez-la  par
       CLOCKS_PER_SEC. Si l’heure processeur n’est pas disponible,  ou  si  sa
       valeur  ne  peut  pas être représentée correctement, la valeur renvoyée
       est (clock_t) -1.

CONFORMITÉ

       C89, C99, POSIX.1-2001. POSIX demande que CLOCKS_PER_SEC  soit  égal  à
       1 000 000 indépendamment de la résolution réelle.

NOTES

       Le  standard  C  autorise  une  valeur quelconque d’horloge au début du
       programme ; il  faut  donc  utiliser  la  différence  entre  la  valeur
       actuelle et celle de clock() au lancement du programme pour obtenir une
       portabilité maximale.

       Notez que la valeur peut  revenir  à  zéro.  Sur  un  système  32 bits,
       lorsque  CLOCKS_PER_SEC  vaut  1 000 000,  cette fonction redonnera les
       mêmes valeurs toutes les 72 minutes environ.

       Sur plusieurs autres implémentations, la valeur  renvoyée  par  clock()
       inclut  aussi  le  temps écoulé par l’exécution des processus fils dont
       les statistiques ont  été  collectées  par  wait(2)  (ou  une  fonction
       équivalente).  Linux n’inclut pas le temps des enfants attendus dans la
       valeur renvoyée par clock().  La  fonction  times(2),  qui  renvoie  de
       manière  explicite et distinctes les informations sur l’appelant et ses
       enfants, peut être préférable.

VOIR AUSSI

       getrusage(2), times(2)

COLOPHON

       Cette page fait partie de  la  publication  2.80  du  projet  man-pages
       Linux.  Une description du projet et des instructions pour signaler des
       anomalies      peuvent      être       trouvées       à       l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette  page  de  manuel  a  été  traduite et mise à jour par Christophe
       Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis  par
       Alain  Portal  <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement gérées par Florentin Duneau <fduneau@gmail.com> et l’équipe
       francophone de traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».