Provided by: manpages-fr-dev_2.80.1-1_all bug

NOM

       strcat, strncat - Concaténer deux chaînes.

SYNOPSIS

       #include <string.h>

       char *strcat(char *dest, const char *src);

       char *strncat(char *dest, const char *src, size_t n);

DESCRIPTION

       La fonction strcat() ajoute la chaîne src à la fin de la chaîne dest en
       écrasant le caractère nul (« \0 ») à la fin de dest, puis  en  ajoutant
       un  nouveau  caractère  nul  final.  Les  chaînes  ne  doivent  pas  se
       chevaucher, et la chaîne dest doit être assez grande pour accueillir le
       résultat.

       La fonction strncat() est similaire, à la différence que :

       *  elle ne prend en compte que les n premiers caractères de src.

       *  src  n’a  pas  à se terminer par un caractère nul si elle contient n
          caractères ou plus.

       Comme pour strcat(),  la  chaîne  résultante  dans  dest  est  toujours
       terminée par un caractère nul.

       Si  src  contient  n  caractères ou plus, strcat() écrit n+1 caractères
       dans dest (n caractères de src plus le caractère nul  de  fin).  De  ce
       fait, la taille de dest doit être au moins strlen(dest)+n+1.

       Une implémentation simple de strncat() pourrait être :

           char*
           strncat(char *dest, const char *src, size_t n)
           {
               size_t dest_len = strlen(dest);
               size_t i;

               for (i = 0 ; i < n && src[i] != ’\0’ ; i++)
                   dest[dest_len + i] = src[i];
               dest[dest_len + i] = ’\0’;

               return dest;
           }

VALEUR RENVOYÉE

       Les fonctions strcat() et strncat() renvoient un pointeur sur la chaîne
       résultat dest.

CONFORMITÉ

       SVr4, BSD 4.3, C89, C99.

VOIR AUSSI

       bcopy(3),  memccpy(3),  memcpy(3),  strcpy(3),  strncpy(3),  wcscat(3),
       wcsncat(3)

COLOPHON

       Cette  page  fait  partie  de  la  publication 2.80 du projet man-pages
       Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler  des
       anomalies       peuvent       être       trouvées      à      l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette page de manuel a été traduite  et  mise  à  jour  par  Christophe
       Blaess  <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis par
       Alain Portal <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et  mise  à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement         gérées         par         Nicolas         François
       <nicolas.francois@centraliens.net>    et    l’équipe   francophone   de
       traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».