Provided by: manpages-fr-extra_20080921_all bug

NOM

       bash-minimal  - Une version de bash configurée avec des fonctionnalités
       minimales

SYNOPSIS

       bash [options] ... [file]

DESCRIPTION

       bash-minimal est configuré en  utilisant  --enable-minimal-config,  qui
       crée  un  interpréteur  avec  des fonctionnalités minimales, proches de
       l’interpréteur Bourne historique. Cela signifie :

       ·   Aucun développement des alias ni les commandes  internes  « alias »
           et « unalias ».

       ·   Indisponibilité  des formes alternatives de la commande « for » qui
           se comportent comme les « for » du langage C.

       ·   Indisponibilité dans l’interpréteur des  variables  tableau  à  une
           dimension.

       ·   Indisponibilité de la substitution d’historique « à la csh ».

       ·   Aucun  développement  des  accolades  « à la csh » (« b{a,b}c » ==>
           « bac bbc »).

       ·   Indisponibilité de « time » comme un mot réservé et  pour  afficher
           des   statistiques   de  chronométrage  pour  la  conduite  suivant
           « time ». Cela permet aux conduites  aussi  bien  qu’aux  commandes
           internes et aux fonctions de l’interpréteur d’être chronométrées.

       ·   Indisponibilité de la commande conditionnelle « [[ ».

       ·   Indisponibilité  d’une  pile  de  répertoires  « à  la csh » ni des
           commandes internes « pushd », « popd » et « dirs »

       ·   Indisponibilité de la commande « ((...)) ».

       ·   Indisponibilité des fonctionnalités étendues de  correspondance  de
           motifs.

       ·   Aucune  commande  interne  « help »  qui  affiche de l’aide sur les
           commandes internes et les variables de l’interpréteur.

       ·   Aucun historique des commandes ni les commandes internes « fc »  et
           « history ».

       ·   Aucune fonctionnalité de contrôle des tâches.

       ·   Aucune  gestion  particulière  des  noms  de  fichiers  de la forme
           « /dev/tcp/HOST/PORT »  ni  « /dev/udp/HOST/PORT »  lorsqu’utilisés
           dans des redirections.

       ·   Aucune substitution de processus.

       ·   Aucune   interprétation   de   certaines   suites   de   caractères
           d’échappement  par  contre-obliques  dans  les   chaînes   d’invite
           « $PS1 », « $PS2 », « $PS3 » et « $PS4 ».

       ·   Aucun outil de complètement programmable.

       ·   Indisponibilité  pour  l’édition  de  la  ligne  de  commande et de
           l’historique avec la version Bash de la bibliothèque Readline.

       ·   Indisponibilité  d’un  « interpréteur  restreint ».  Si  ceci   est
           activé,  Bash,  lorsqu’appelé  en  tant que « rbash » entre en mode
           restreint.

       ·   Aucune commande interne « select »  qui  permet  la  génération  de
           menus simples.

VOIR AUSSI

       bash(1)

TRADUCTION

       Ce  document  est  une  traduction  réalisée  par  Christophe Blaess et
       Thierry Vignaud en 1997, et mise à jour par Alain  Portal  <aportal  AT
       univ-montp2  DOT  fr>  en  2006.  La version présente dans Debian a été
       entièrement retravaillée  et  est  dorénavant  maintenue  par  Frédéric
       Lehobey  <Frederic  AT  Lehobey  DOT  net>  et  les membres de la liste
       <debian-l10n-french AT lists DOT debian DOT  org>.   Veuillez  signaler
       toute  erreur  de  traduction  par  un  rapport  de bogue sur le paquet
       manpages-fr-extra.