Provided by: manpages-fr_3.07.1-1_all bug

NOM

       dir_colors - Fichier de configuration pour dircolors(1).

DESCRIPTION

       Le  programme  ls(1) utilise la variable d’environnement LS_COLORS pour
       définir les couleurs  avec  lesquelles  les  noms  de  fichiers  seront
       affichés. Cette variable d’environnement est habituellement définie par
       une commande telle que :

              eval `dircolors chemin/dir_colors`

       qui  se  trouve  dans  un  fichier  d’initialisation  par   défaut   de
       l’interpréteur  de commandes, valable pour l’ensemble du système, comme
       /etc/profile  ou   /etc/csh.cshrc.   (Voir   également   dircolors(1)).
       Habituellement, le fichier utilisé ici est /etc/DIR_COLORS et peut être
       surchargé par un fichier .dir_colors se  trouvant  dans  le  répertoire
       personnel de l’utilisateur.

       Ce   fichier   de   configuration   consiste  en  plusieurs  lignes  de
       déclarations. Tout ce qui se trouve  à  droite  d’un  dièse  « # »  est
       considéré comme commentaire, si ce dièse se trouve en début de ligne ou
       se trouve précédé par  au  moins  un  espace.  Les  lignes  vides  sont
       ignorées.

       La  section global du fichier est constituée de toutes les déclarations
       précédant la première ligne TERM. Toute  déclaration  dans  la  section
       globale  du fichier est considérée comme valable pour tous les types de
       terminaux. Après la section globale on trouve une ou plusieurs sections
       spcifiques au terminal, précédées par une ou plusieurs lignes TERM qui
       indiquent  à  quel  type  de  terminal  (au   sens   de   la   variable
       d’environnement  TERM),  les déclarations s’appliquent. Il est toujours
       possible de surcharger une  déclaration  globale  par  une  déclaration
       ultérieure spécifique à un terminal.

       Les   déclarations  suivantes  sont  reconnues ;  la  casse  n’est  pas
       significative :

       TERM type-terminal
              Débute une section spécifique à un  terminal  et  indique  celui
              auquel  elle s’applique. Plusieurs déclarations TERM successives
              peuvent être utilisées pour créer une section qui  s’applique  à
              plusieurs types de terminaux.

       COLOR yes|all|no|none|tty
              (Slackware   seulement,   ignorée   par   la   version   GNU  de
              dircolors(1)). Précise si la  colorisation  doit  toujours  être
              activée  (yes  ou  all), jamais utilisée (no ou none), ou n’être
              employée que si la sortie est un terminal (tty). La  valeur  par
              défaut est no.

       EIGHTBIT yes|no
              (Slackware   seulement,   ignorée   par   la   version   GNU  de
              dircolors(1)). Précise que les caractères à huit bits  ISO  8859
              doivent   être   activés   par   défaut.  Pour  des  raisons  de
              compatibilité, on peut aussi écrire 1 pour yes et 0 pour no.  La
              valeur par défaut est no.

       OPTIONS options
              (Slackware   seulement,   ignorée   par   la   version   GNU  de
              dircolors(1)). Ajoute les options de la ligne de commande  à  la
              ligne  de commande par défaut de ls. Il peut s’agir de n’importe
              quelle option valable de ls, et doit inclure le signe  moins  de
              tête. Notez bien que dircolors ne vérifie pas la validité de ces
              options.

       NORMAL squence-couleur
              Définit la couleur à employer pour le texte normal  (hormis  les
              noms de fichiers).

       FILE squence-couleur
              Définit la couleur à utiliser pour les fichiers normaux.

       DIR squence-couleur
              Définit la couleur à utiliser pour les répertoires.

       LINK squence-couleur
              Définit la couleur à utiliser pour les liens symboliques.

       ORPHAN squence-couleur
              Définit  la  couleur  à  utiliser  pour  les  liens  symboliques
              orphelins (ceux qui pointent vers  un  fichier  inexistant).  Si
              rien n’est indiqué, ls utilisera la couleur LINK par défaut.

       MISSING squence-couleur
              Définit  la couleur à utiliser pour un fichier manquant (fichier
              inexistant bien qu’un lien symbolique pointe vers lui). Si  rien
              n’est indiqué, ls utilisera la couleur FILE par défaut.

       FIFO squence-couleur
              Définit la couleur pour afficher une FIFO (tube nommé).

       SOCK squence-couleur
              Définit la couleur pour afficher une socket.

       DOOR squence-couleur
              (Géré depuis fileutils 4.1) Définit la couleur pour afficher une
              « porte » (« door ») (Solaris 2.5 et ultérieur).

       BLK squence-couleur
              Définit  la  couleur  pour  afficher  un  fichier   spécial   de
              périphérique en mode bloc.

       CHR squence-couleur
              Définit   la   couleur  pour  afficher  un  fichier  spécial  de
              périphérique en mode caractère.

       EXEC squence-couleur
              Définit la couleur pour  afficher  un  fichier  dont  l’attribut
              exécutable est positionné.

       LEFTCODE squence-couleur
              Définit  le  code  gauche  pour les terminaux non-ISO 6429 (voir
              plus bas).

       RIGHTCODE squence-couleur
              Définit le code droit pour les terminaux non-ISO 6429 (voir plus
              bas).

       ENDCODE squence-couleur
              Définit le code final pour les terminaux non-ISO 6429 (voir plus
              bas).

       *extension squence-couleur
              Définit la couleur pour  tous  les  fichiers  se  terminant  par
              l’extension.

        .extension squence-couleur
              Identique  à  *.extension.  Définit  la  couleur  pour  tous les
              fichiers se terminant par .extension. Notez  que  le  point  est
              inclus  dans l’extension, ce qui rend impossible de préciser une
              extension ne commençant pas par  un  point,  comme  ~  pour  les
              fichiers  de  sauvegarde emacs. Cette forme doit être considérée
              comme obsolète.

   Séquences de couleur ISO 6429 (ANSI)
       La plupart des terminaux ASCII actuels utilisent les séquences ISO 6429
       (ANSI),  et  de  nombreux  terminaux  ne  gérant  pas la couleur, comme
       l’émulateur  xterm  et  le  très  utilisé  et  très  cloné  DEC  VT100,
       reconnaissent  les  codes  de  couleur  ISO 6429  et les éliminent sans
       problème de la sortie ou les émulent. Par défaut, ls utilise les  codes
       ISO 6429 si la couleur est activée.

       Les  séquences de couleurs ISO 6429 sont composées de suites de nombres
       séparés par des points-virgules. Les codes les plus courants sont :

          0     restaurer la couleur par défaut
          1     couleurs en surbrillance
          4     texte souligné
          5     texte clignotant
         30     écriture noire
         31     écriture rouge
         32     écriture verte
         33     écriture jaune (ou marron)
         34     écriture bleue
         35     écriture violette
         36     écriture cyan
         37     écriture blanche (ou grise)
         40     fond noir
         41     fond rouge
         42     fond vert
         43     fond jaune (ou marron)
         44     fond bleu
         45     fond violet
         46     fond cyan
         47     fond blanc (ou gris)

       Les commandes ne fonctionnent pas toutes sur tous les systèmes  ou  sur
       tous les périphériques d’affichage.

       ls utilise les valeurs par défaut suivantes :

         NORMAL   0          Texte normal (hormis les noms de fichiers)
         FILE     0          Fichier normal
         DIR      32         Répertoire
         LINK     36         Lien symbolique
         ORPHAN   non défini Lien symbolique orphelin
         MISSING  non défini Fichier manquant
         FIFO     31         Tube nommé (FIFO)
         SOCK     33         Socket
         BLK      44;37      Périphérique en mode bloc
         CHR      44;37      Périphérique en mode caractère
         EXEC     35         Fichier exécutable

       Quelques  programmes de terminaux ne reconnaissent pas correctement les
       valeurs par défaut. Si tout le texte se  trouve  colorisé  après  avoir
       affiché  le  contenu  d’un répertoire, changez les codes NORMAL et FILE
       pour les codes numériques de vos écriture et fond habituels.

   Autres types de terminal (configuration avancée)
       Si vous avez un terminal couleur (ou gérant la surbrillance), voire une
       imprimante, qui utilise un jeu de codes différent, vous pouvez toujours
       créer  une  configuration  adaptée.  Il  vous   faudra   utiliser   les
       définitions de LEFTCODE, RIGHTCODE, et ENDCODE.

       Lorsqu’il  affiche  un nom de fichier, ls produit la séquence de sortie
       suivante :  LEFTCODE  code-type  RIGHTCODE  nom-fichier   ENDCODE,   où
       code-type  est  la  séquence  de  couleur  qui dépend du type ou nom de
       fichier. Si ENDCODE n’est  pas  défini,  la  séquence  LEFTCODE  NORMAL
       RIGHTCODE  sera  utilisée  à la place. Le but des codes gauche et droit
       est simplement de réduire la saisie au clavier nécessaire (et de cacher
       à  l’utilisateur les horribles codes de déspécification). S’ils ne sont
       pas adaptés à votre terminal, vous pouvez les supprimer en indiquant le
       mot clé correspondant sur une ligne isolée.

       NOTE :  si  ENDCODE  est  défini  dans la section globale du fichier de
       configuration, il  ne  peut  pas  être  non  défini  dans  une  section
       spécifique ultérieure. Ceci signifie que toute définition NORMAL n’aura
       aucun effet. Un autre ENDCODE peut toutefois être indiqué, avec l’effet
       désiré.

   Séquence de déspécification
       Pour  spécifier  des  caractères  de  contrôle  ou  des blancs dans les
       séquences de couleur ou les extensions des noms  de  fichier,  on  peut
       employer  la  notation  C  préfixée par un \, ou la notation ^ de style
       stty. La notation C comporte les caractères suivants :

         \a       Sonnerie (ASCII 7)
         \b       Retour arrière (ASCII 8)
         \en      Échappement (ASCII 27)
         \f       Saut de page (ASCII 12)
         \n       Saut de ligne (ASCII 10)
         \r       Retour chariot (ASCII 13)
         \t       Tabulation (ASCII 9)
         \v       Tabulation verticale (ASCII 11)
         \?       Suppression (ASCII 127)
         \nnn  Tout caractère (notation octale)
         \xnnn Tout caractère (notation hexadécimale)
         \_       Espace
         \\     Antislash (\)
         \^       Accent circonflexe (^)
         \#       Dièse (#)

       Veuillez noter que les caractères de déspécification  sont  nécessaires
       pour  protéger l’espace, la barre oblique inverse, l’accent circonflexe
       et tous les caractères de contrôle, y  compris  le  dièse  en  première
       position.

FICHIERS

       /etc/DIR_COLORS
              Fichier de configuration système.

       ~/.dir_colors
              Fichier de configuration de l’utilisateur.

       Cette  page  décrit  le  format  du  fichier dir_colors utilisé dans le
       paquet  fileutils-4.1 ;  d’autres  versions  peuvent  être   légèrement
       différentes.

NOTES

       Les  définitions  de  LEFTCODE  et  de  RIGHTCODE  par défaut, pour les
       terminaux ISO 6429 sont :

         LEFTCODE  \e[
         RIGHTCODE m

       Par défaut, ENDCODE est n’est pas défini.

FICHIERS

       /etc/DIR_COLORS
              (Slackware,  SuSE  et  RedHat  uniquement ;   ignoré   par   GNU
              dircolors(1)   et   donc   par  Debian).  C’est  un  fichier  de
              configuration valable pour l’ensemble du système.

       ~/.dir_colors
              (Slackware,  SuSE  et  RedHat  uniquement ;   ignoré   par   GNU
              dircolors(1)   et   donc   par  Debian).  C’est  un  fichier  de
              configuration propre à l’utilisateur.

VOIR AUSSI

       dircolors(1), ls(1), stty(1), xterm(1)

COLOPHON

       Cette page fait partie de  la  publication  3.07  du  projet  man-pages
       Linux.  Une description du projet et des instructions pour signaler des
       anomalies      peuvent      être       trouvées       à       l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette  page  de  manuel  a  été  traduite et mise à jour par Christophe
       Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis  par
       Alain  Portal  <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement      gérées      par      Jean-Luc      Coulon      (f5ibh)
       <jean-luc.coulon@wanadoo.fr> et l’équipe francophone de  traduction  de
       Debian.

       Veuillez   signaler   toute   erreur   de   traduction  en  écrivant  à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous  pouvez  toujours avoir accès à la version anglaise de ce document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».