Provided by: dpkg-dev_1.15.4ubuntu2_all bug

NOM

       dpkg-buildpackage  - Construire depuis les sources des paquets binaires
       ou sources

SYNOPSIS

       dpkg-buildpackage [options]

DESCRIPTION

       dpkg-buildpackage  est  un  programme  qui  permet   d’automatiser   la
       construction d’un paquet Debian. Il comporte les étapes suivantes :

       1. Préparation  de l’environnement de compilation par positionnement de
          diverses variables d’environnement (voir VARIABLES DENVIRONNEMENT).

       2. Contrôle  des  dépendances  de  constructions  et  des  conflits  de
          construction (non effectué si -d est utilisé).

       3. Si une cible particuilère a été indiquée  avec  les  options  -T  ou
          --target,  appel  de  cette  cible  et arrêt. Dans le cas contraire,
          appel   de   fakeroot   debian/rules   clean   pour   nettoyage   de
          l’arborescence source (sauf si -nc a été utilisé).

       4. Appel  de  dpkg-source  pour  créer  le  paquet  source (sauf si une
          contruction binaire seule a été demandée avec -b, -B ou -A).

       5. Appel  de  debian/rules  build   suivi   de   fakeoot   debian/rules
          binary-target  (sauf si une construction source seule a été demandée
          avec -S). Noter que binary-target est soit binary (cas  par  défaut,
          ou avec utilisation de -b) soit binary-arch (si -B est utilisé).

       6. Appel  de  gpg  pour  signature  du  fichier  .dsc  (sauf si -us est
          utilisé).

       7. Appel  de  dpkg-genchanges  pour  créer  un  fichier  .changes.   De
          nombreuses    options    de   dpkg-buildpackage   sont   passées   à
          dpkg-genchanges.

       8. Appel de gpg pour signer  le  fichier  .changes  (sauf  si  -uc  est
          utilisé).

       9. Si  -tc est utilisé, appel de fakeroot debian/rules clean à nouveau.

OPTIONS

       -b     Indique que seul un paquet  binaire  est  à  construire ;  aucun
              fichier  source  n’est  à construire et/ou à distribuer. Passé à
              dpkg-genchanges.

       -B     Indique que seul un paquet  binaire  est  à  construire ;  aucun
              fichier,  appartenant à un paquet binaire ne dépendant pas d’une
              architecture, n’est à distribuer. Passé à dpkg-genchanges.

       -A     Indique que seul un paquet  binaire  est  à  construire ;  aucun
              fichier,  appartenant à un paquet binaire ne dépendant pas d’une
              architecture, n’est à distribuer. Passé à dpkg-genchanges.

       -S     Ne construit qu’un paquet source, aucun paquet binaire  ne  sera
              construit. Passé à dpkg-genchanges.

       --target=cible
       --target cible
       -Tcible
              Appelle   debian/rules   cible   après   avoir   mis   en  place
              l’environnement de construction, puis interrompt le processus de
              construction.  Si  --as-root  est également utilisé, la commande
              sera exécutée avec les privilèges du superutilisateur (voir -r).
              Noter  que  les cibles dont l’exécution par root est imposée par
              la Charte Debian n’ont pas besoin de cette option.

       --as-root
              N’est utile qu’avec --target. Impose d’exécuter  la  cible  avec
              les privilèges du superutilisateur.

       -si
       -sa
       -sd
       -vversion
       -Cdescription-des-changements
       -madresse-du-responsable
       -eadresse-du-responsable
              Passé tel quel à dpkg-genchanges. Voir sa page de manuel.

       -aarchitecture
              Précise   l’architecture  Debian  pour  laquelle  on  construit.
              L’architecture de la  machine  sur  laquelle  on  construit  est
              automatiquement  déterminée ;  c’est  aussi  l’architecture  par
              défaut de la machine hôte.

              Si l’architecture de l’hôte  est  différente  de  l’architecture
              construite  (comme  c’est le cas lors de compilation croisée) et
              si  la  variable  d’environnement  PKG_CONFIG_LIBDIR  n’est  pas
              renseignée, alors elle est positionnée à une valeur adaptée à la
              compilation                                              croisée
              ("/usr/selon-systme-gnu/lib/pkgconfig/:/usr/share/pkgconfig").

       -ttype-de-systme-gnu
              Précise le type de système GNU pour lequel construire.  Il  peut
              être  utilisé à la place de -a ou en tant que complément afin de
              remplacer le type de système GNU par  défaut  de  l’architecture
              Debian cible.

       -jjobs Nombre  de  processus  simultanés  qui  peuvent  être  exécutés,
              équivalent à l’option make(1) du même nom. S’ajoutera tout  seul
              à  la  variable  d’environnement  MAKEFLAGS, afin que les appels
              suivants de make en héritent. Ajoute aussi  parallel=jobs  à  la
              variable  d’environnement  DEB_BUILD_OPTIONS  ce  qui permet aux
              fichiers debian/rules d’utiliser cette  information  pour  leurs
              propres  besoins.  La présence de parallel=jobs dans la variable
              d’environnement DEB_BUILD_OPTIONS remplace la valeur de l’option
              -j si elle est précisée.

       -D     Vérifier  les  dépendances de constructions et les conflits ; se
              termine en cas  de  problèmes.  Ceci  est  le  comportement  par
              défaut.

       -d     Ne   pas  vérifier  les  dépendances  de  constructions  et  les
              conflits.

       -nc    Ne pas nettoyer  l’arborescence  des  sources  (implique  -b  si
              aucune des options -B, -A ou -S n’est utilisée).

       -tc    Nettoyage       de       l’arborescence       (en      utilisant
              commande-pour-obtenir-privilges-de-root   debian/rules   clean)
              après la construction du paquet.

       -rcommande-pour-obtenir-privilges-de-root
              Quand dpkg-buildpackage doit exécuter une partie du processus de
              construction en tant que root, il préfixe la  commande  exécutée
              par   commande-pour-obtenir-privilges-de-root,  si  une  a  été
              spécifié. Si ce n’est pas le cas alors fakeroot est utilisé  par
              défaut.  commande-pour-obtenir-privilges-de-root  doit  débuter
              par le nom d’un programme accessible depuis PATH et avoir  comme
              arguments  le  nom  de  la  commande  réelle  avec les arguments
              qu’elle doit  prendre.  commande-pour-obtenir-privilges-de-root
              peut  recevoir  des paramètres (ils doivent être séparés par des
              espaces) mais aucun  «  métacaractère  »  de  l’interpréteur  de
              commandes.                                         Classiquement
              commande-pour-obtenir-privilges-de-root devrait être  fakeroot,
              sudo,  super  ou really. su ne va pas, puisque ce programme peut
              uniquement utiliser l’interpréteur de commandes de l’utilisateur
              avec  l’option  -c au lieu de passer directement les arguments à
              la commande qui doit être exécutée.

       -Rfichier-rules
              Construire un paquet Debian implique  généralement  l’invocation
              de  debian/rules  comme une commande avec de nombreux paramètres
              standards. Avec cette option,  il  est  possible  d’utiliser  un
              autre programme à utiliser pour la construction de paquet (ainsi
              que  ses  paramètres  séparés  par  des  espaces).   Une   autre
              utilisation  possible  est  d’exécuter le fichier rules standard
              avec  un  autre  programme  de  construction  (par  exemple   en
              utilisant     /usr/local/bin/make    -f    debian/rules    comme
              fichier-rules).

       -pcommande-de-signature
              Quand dpkg-buildpackage doit exécuter GPG ou PGP pour signer  un
              fichier  source  de  contrôle  (.dsc) ou un fichier .changes, il
              exécute commande-de-signature (recherché via PATH si nécessaire)
              au lieu de pgp. commande-de-signature reçoit tous les paramètres
              qu’aurait reçupgp. Si commande-de-signature  veut  recevoir  ses
              paramètres à la manière de GPG plutôt qu’à la manière de PGP, il
              faut   utiliser   l’option   -sgpg.   commande-de-signature   ne
              contiendra   pas   d’espace   ni   aucun   «métacaractère »   de
              l’interpréteur de commandes.

       -kkey-id
              Précise une clé pour la signature des paquets.

       -us    Ne pas signer le paquet source.

       -uc    Ne pas signer le fichier .changes.

       -i[regexp]
       -I[motif]
       -s[nsAkurKUR]
       -z, -Z
              Chaîne passée telle quelle à dpkg-source. Voir la page de manuel
              correspondante.

       --admindir=dir
       --admindir rp
              Change  l’endroit  où  se trouve la base de données de dpkg. Par
              défaut, c’est /var/lib/dpkg.

       -h, --help
              Affiche un message d’aide puis quitte.

       --version
              Affiche le numéro de version puis quitte.

VARIABLES DENVIRONNEMENT
   Variables positionnées par dpkg-architecture
       dpkg-architecture est lancé avec les paramètres de  -a  and  -t.  Toute
       variable retournée par l’option -s est intégrée dans l’environnement de
       construction.

   Drapeaux de compilation
       Certaines variables d’environnement  qui  définissent  les  options  du
       compilateur  et  de  l’éditeur  de  lien sont réglés par défaut sauf si
       elles ont déjà été fixées dans l’environnement. Veuillez noter  que  ce
       mécanisme  n’a  été  mis  en place qu’à partir de la version 1.14.17 de
       dpkg-dev et que tous les fichiers rules et les outils  de  construction
       n’utilisent pas encore ces variables.

       CFLAGS Les  options  d’optimisation  qui  sont  passées  au  système de
              construction Debian  et  qui  peuvent  être  remplacées  par  le
              générateur  de  paquet si besoin (valeur par défaut : -g -O2, ou
              -g -O0 si noopt est indiqué dans  DEB_BUILD_OPTIONS).  Remplacer
              ces   options   peut   être   utilisé   pour   fixer  un  niveau
              d’optimisation plus élevé, ou plus de travail dans la  recherche
              de bogues, qui ne peuvent être détectés qu’avec certains niveaux
              d’optimisation (le dernier niveau d’optimisation "gagne").

       CFLAGS_APPEND
              Les  options  d’optimisation  passées  sur   les   drapeaux   du
              compilateur, qui ne doivent pas être remplacé par ceux du paquet
              (le plus souvent utilisé pour faire des tests de  construction).
              Valeur par défaut : aucune.

       CXXFLAGS
              Identique à CFLAGS pour des sources en C++.

       CXXFLAGS_APPEND
              Identique à CFLAGS_APPEND pour des sources en C++.

       FFLAGS Identique à CFLAGS pour des sources en Fortran.

       FFLAGS_APPEND
              identique à CFLAGS_APPEND pour des sources en Fortran.

       CPPFLAGS
              Les  drapeaux  du  préprocesseur  qui  sont passés au système de
              construction Debian peuvent être remplacés par ceux du paquet en
              construction  si  besoin  (par  défaut : aucun). Cette macro est
              rarement utilisée  (la  plupart  des  systèmes  de  construction
              utilisent simplement CFLAGS au lieu de CPPFLAGS).

       CPPFLAGS_APPEND
              Drapeaux  du  préprocesseur  liés  à  ceux de ce dernier, qui ne
              doivent pas être remplacés par ceux du paquet (le  plus  souvent
              utilisé  pour  des  tests  de construction). Valeur par défaut :
              aucuns.

       LDFLAGS
              Options passées au compilateur lors du processus de liaison  des
              exécutables  ou  des  objets  partagés  (si le linker est appelé
              directement,  alors  -Wl  et  ,  doivent  être  retirés  de  ces
              options). Valeur par défaut: aucune.

       LDFLAGS_APPEND
              Options  d’optimisation  passées par les drapeaux du compilateur
              durant la phase de liaison, qui ne doivent  pas  être  remplacés
              par  ceux  du  paquet (le plus souvent utilisé pour des tests de
              construction). Valeur par défaut : aucunes.

BOGUES

       On devrait pouvoir mettre des espaces et des  métacaractères  du  shell
       dans les arguments initiaux de commande-pour-obtenir-privilges-de-root
       et commande-de-signature.

VOIR AUSSI

       dpkg-source(1), dpkg-architecture(1), dpkg-genchanges(1),  fakeroot(1),
       gpg(1).

AUTEURS

       Copyright © 1995-1996 Ian Jackson
       Copyright © 2000 Wichert Akkerman
       Copyright © 2007 Frank Lichtenheld
       Copyright © 2008 Raphaël Hertzog

       Ce  programme  est  un  logiciel  libre ; voyez la « GNU General Public
       Licence » version 2 ou supérieure pour le copyright. Il n’y  a  PAS  de
       garantie.

TRADUCTION

       Ariel VARDI <ariel.vardi@freesbee.fr>, 2002.  Philippe Batailler, 2006.
       Nicolas   François,   2006.    Veuillez   signaler   toute   erreur   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org>.