Provided by: manpages-fr-extra_20080921_all bug

NOM

     logger - Interface en ligne de commande pour le module de journalisation
     système de syslog(3)

SYNOPSIS

     logger [-isd] [-f fichier] [-p pri] [-t Ă©tiquette] [-u socket]
            [message ...]

DESCRIPTION

     Logger crée des entrées dans le fichier journal du système. Il fournit
     une interface en ligne de commande pour le module de journalisation
     système de syslog(3).

     Options :

     -i       Enregistrer le numéro de processus de logger avec chaque ligne.

     -s       Afficher le message sur la sortie d’erreur standard en plus de
              l’enregistrer dans le journal.

     -f fichier
              Enregistrer le fichier spécifié.

     -p pri   Enregistrer le message avec la priorité indiquée. La priorité
              peut être donnée numériquement ou bien avec une paire
              « service.niveau ». Par exemple, « -p local3.info » enregistre
              le(s) message(s) avec le niveau information pour le service
              local3.  La valeur par défaut est « user.notice ».

     -t Ă©tiquette
              Marquer chaque ligne dans le journal avec l’ étiquette
              spécifiée.

     -u sock  Écrire dans le socket spécifié avec socket au lieu d’utiliser
              les routines habituelles de syslog.

     -d       Utiliser un datagramme plutôt qu’un flux de connexion avec ce
              socket.

     --       Termine la liste des arguments. Cela permet au message de
              commencer avec un tiret (« - »).

     message  Écrire le message dans le journal ; si aucun message n’est
              fourni et que le drapeau -f n’est pas utilisé, l’entrée standard
              sera enregistrée.

     Le code de retour est 0 quand logger réussit et supérieur à 0 en cas
     d’erreur.

     Les noms de services valides sont : auth, authpriv (pour les informations
     de sécurité de nature sensible), cron, daemon, ftp, kern, lpr, mail,
     news, security (synonyme obsolète pour auth), syslog, user, uucp, et de
     local0 Ă  local7 inclus.

     Les noms de niveaux valables sont : alert, crit, debug, emerg, err, error
     (synonyme obsolète pour err), info, notice, panic (synonyme obsolète pour
     emerg), warning, warn (synonyme obsolète pour warning). Pour l’ordre des
     priorités et les objectifs souhaités de ces niveaux, voyez syslog(3).

EXEMPLES

           logger Système redémarré

           logger -p local0.notice -t HOSTIDM -f /dev/idmc

VOIR AUSSI

     syslog(3), syslogd(8)

STANDARDS

     La commande logger est prévue pour être compatible avec IEEE Std 1003.2
     (“POSIX.2”).

DISPONIBILITÉ

     La commande logger fait partie du paquet util-linux-ng, elle est
     disponible sur ftp://ftp.kernel.org/pub/linux/utils/util-linux-ng/.

TRADUCTION

     Cette page de manuel a été traduite et est maintenue par Nicolas Haller
     <nicolas AT boiteameuh DOT org> et les membres de la liste
     <debian-l10n-french AT lists DOT debian DOT org>.  Veuillez signaler
     toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet
     manpages-fr-extra.