Provided by: manpages-fr-dev_3.17.1-1_all bug

NOM

       getfsent, getfsspec, getfsfile, setfsent, endfsent - Gérer la table des
       systèmes de fichiers.

SYNOPSIS

       #include <fstab.h>

       void endfsent(void);

       struct fstab *getfsent(void);

       struct fstab *getfsfile(const char *mount_point);

       struct fstab *getfsspec(const char *special_file);

       int setfsent(void);

DESCRIPTION

       Ces fonctions lisent depuis le fichier /etc/fstab. La  structure  fstab
       est définie ainsi :

           struct fstab {
                char *fs_spec;          /* nom du périphérique bloc */
                char *fs_file;          /* point de montage */
                char *fs_vfstype;       /* type système de fichiers */
                char *fs_mntops;        /* options de montage */
                const char *fs_type;    /* option rw/rq/ro/sw/xx */
                int fs_freq;            /* période sauvegarde en jours */
                int fs_passno;          /* numéro de passage parallèle */
           };

       Ici,  le  champ  fs_type  contient (sur un système type BSD)  l’une des
       cinq  chaînes  « rw »,  « rq »,  « ro »,  « sw »,  « xx »  (read-write,
       read-write et quota, read-only, swap, ignore).

       La  fonction setfsent() ouvre le fichier au besoin et se positionne sur
       la première ligne.

       La fonction getfsent() examine la  ligne  suivante  du  fichier  (après
       ouverture si besoin).

       La fonction endfsent() ferme le fichier si nécessaire.

       La  fonction  getfsspec()  recherche dans le fichier la première entrée
       pour laquelle le champ fs_spec correspond à l’argument special_file.

       La fonction getfsfile() recherche dans le fichier  la  première  entrée
       pour laquelle le champ fs_file correspond à l’argument mount_point.

VALEUR RENVOYÉE

       Si   elles   réussissent,  les  fonctions  getfsent(),  getfsfile()  et
       getfsspec()  renvoient  un  pointeur  sur  une  structure   fstab,   et
       setfsent()  renvoie  1.  En  cas  d’échec  ou  de  fin  de fichier, ces
       fonctions renvoient NULL et 0, respectivement.

CONFORMITÉ

       Ces  fonctions  ne  sont  pas  dans  POSIX.1-2001.  Plusieurs  systèmes
       d’exploitation  les  proposent :  BSD*,  SunOS,  Digital Unix, AIX (qui
       possède également une fonction getfstype()). HP-UX a des fonctions avec
       les  mêmes  noms,  mais  utilise  une structure checklist plutôt que la
       structure fstab,  et  ces  fonctions  sont  obsolètes,  remplacées  par
       getmntent(3).

NOTES

       Ces routines ne sont pas sûres dans un contexte multi-threads.

       Comme  Linux  autorise  le  montage d’un périphérique bloc en plusieurs
       endroits, comme plusieurs périphériques peuvent avoir le même point  de
       montage  (le  dernier  est  celui  qui compte), et comme getfsfile() et
       getfsspec() ne  renvoient  que  les  premières  occurrences,  ces  deux
       fonctions ne sont pas très utilisables sous Linux.

VOIR AUSSI

       getmntent(3), fstab(5)

COLOPHON

       Cette  page  fait  partie  de  la  publication 3.17 du projet man-pages
       Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler  des
       anomalies       peuvent       être       trouvées      à      l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette page de manuel a été traduite  et  mise  à  jour  par  Christophe
       Blaess  <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis par
       Alain Portal <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et  mise  à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement gérées par Florentin Duneau <fduneau@gmail.com> et l’équipe
       francophone de traduction de Debian.

       Veuillez   signaler   toute   erreur   de   traduction  en  écrivant  à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous  pouvez  toujours avoir accès à la version anglaise de ce document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».