Provided by: manpages-fr-dev_3.17.1-1_all bug

NOM

       getpt - Ouvre un pseudo-terminal maître (PTM).

SYNOPSIS

       #define _GNU_SOURCE
       #include <stdlib.h>

       int getpt(void);

DESCRIPTION

       getpt()  ouvre  un pseudo-terminal maître et renvoie son descripteur de
       fichier. C’est équivalent à :

           open(/dev/ptmx, O_RDWR | O_NOCTTY);

       sur les  systèmes  Linux,  mais  le  pseudo-terminal  peut  être  situé
       ailleurs sur certains systèmes qui emploient aussi la glibc GNU.

VALEUR RENVOYÉE

       getpt()  renvoie  un descripteur de fichier ouvert s’il réussit. Sinon,
       il renvoie -1 et remplit errno avec un code d’erreur.

ERREURS

       getpt() peut échouer avec diverses erreurs décrites dans open(2).

VERSIONS

       getpt() est fournie par la glibc depuis la version 2.1.

CONFORMITÉ

       getpt() est spécifique à la glibc ; utilisez plutôt posix_openpt(3).

VOIR AUSSI

       grantpt(3), posix_openpt(3), ptsname(3), unlockpt(3), ptmx(4), pty(7)

COLOPHON

       Cette page fait partie de  la  publication  3.17  du  projet  man-pages
       Linux.  Une description du projet et des instructions pour signaler des
       anomalies      peuvent      être       trouvées       à       l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette  page  de  manuel  a  été  traduite et mise à jour par Christophe
       Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis  par
       Alain  Portal  <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement gérées par Florentin Duneau <fduneau@gmail.com> et l’équipe
       francophone de traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».