Provided by: manpages-fr-dev_3.17.1-1_all bug

NOM

       isalpha, isalnum, isascii, isblank, iscntrl, isdigit, isgraph, islower,
       isprint,  ispunct,   isspace,   isupper,   isxdigit   -   Routines   de
       classification de caractères

SYNOPSIS

       #include <ctype.h>

       int isalnum(int c);
       int isalpha(int c);
       int isascii(int c);
       int isblank(int c);
       int iscntrl(int c);
       int isdigit(int c);
       int isgraph(int c);
       int islower(int c);
       int isprint(int c);
       int ispunct(int c);
       int isspace(int c);
       int isupper(int c);
       int isxdigit(int c);

   Exigences  de  macros  de  test  de  fonctionnalités  pour  la  glibc (voir
   feature_test_macros(7)) :

       isascii() : _BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE || _XOPEN_SOURCE
       isblank() : _XOPEN_SOURCE >= 600 || _ISOC99_SOURCE ; ou cc-std=c99

DESCRIPTION

       Ces fonctions vérifient si le caractère c, qui  doit  avoir  la  valeur
       d’un  unsigned char ou valoir EOF, rentre dans une catégorie donnée, en
       accord avec la localisation en cours.

       isalnum()
              vérifie si l’on a un caractère alphanumérique. C’est  équivalent
              à (isalpha(c) || isdigit(c)).

       isalpha()
              vérifie   si   l’on   a   un  caractère  alphabétique.  Dans  la
              localisation "C" standard, c’est  équivalent  à  (isupper(c)  ||
              islower(c)).  Dans  certaines localisations, il peut y avoir des
              caractères supplémentaires pour  lesquels  isalpha()  est  vrai,
              c’est-à-dire  pour  des  lettres  qui  ne  sont ni majuscules ni
              minuscules.

       isascii()
              vérifie si c est un unsigned char sur 7 bits,  entrant  dans  le
              jeu de caractères ASCII.

       isblank()
              vérifie  si  le  caractère est blanc, c’est-à-dire une espace ou
              une tabulation.

       iscntrl()
              vérifie si l’on a un caractère de contrôle.

       isdigit()
              vérifie si l’on a un chiffre (0 à 9).

       isgraph()
              vérifie s’il s’agit d’un caractère imprimable, à l’exception  de
              l’espace.

       islower()
              vérifie si l’on a un caractère minuscule.

       isprint()
              vérifie   s’il  s’agit  d’un  caractère  imprimable,  y  compris
              l’espace.

       ispunct()
              vérifie s’il s’agit d’un caractère imprimable, qui ne soit ni un
              espace, ni un caractère alphanumérique.

       isspace()
              vérifie  si  l’on  a  un caractère blanc, d’espacement. Dans les
              localisations "C" et "POSIX" il s’agit de : espace, saut de page
              (form-feed,  '\f'), saut de ligne (newline, '\n), retour chariot
              (carriage  return,  '\r'),  tabulation  horizontale  ('\t'),  et
              tabulation verticale ('\v').

       isupper()
              vérifie si l’on a une lettre majuscule.

       isxdigit()
              vérifie s’il s’agit d’un chiffre hexadécimal, c’est-à-dire
              0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 a b c d e f A B C D E F.

VALEUR RENVOYÉE

       Les  valeurs  renvoyées sont non nulles si le caractère c entre dans la
       catégorie testée, et zéro sinon.

CONFORMITÉ

       C99, BSD 4.3. C89 spécifie  toutes  ces  fonctions  sauf  isascii()  et
       isblank(). isascii() est une extension BSD et aussi une extension SVr4.
       isblank() est conforme  à  POSIX.1-2001  et  C99 7.4.1.3.  POSIX.1-2008
       marque isalpa() comme étant obsolète.

NOTES

       L’appartenance d’un caractère à une catégorie dépend de la localisation
       en cours. Par exemple isupper() ne  reconnaîtra  pas  un  E-accent-aigu
       comme une majuscule dans la localisation C par défaut.

VOIR AUSSI

       iswalnum(3),   iswalpha(3),   iswblank(3),   iswcntrl(3),  iswdigit(3),
       iswgraph(3),  iswlower(3),   iswprint(3),   iswpunct(3),   iswspace(3),
       iswupper(3),   iswxdigit(3),   setlocale(3),   tolower(3),  toupper(3),
       ascii(7), locale(7)

COLOPHON

       Cette page fait partie de  la  publication  3.17  du  projet  man-pages
       Linux.  Une description du projet et des instructions pour signaler des
       anomalies      peuvent      être       trouvées       à       l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette  page  de  manuel  a  été  traduite et mise à jour par Christophe
       Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis  par
       Alain  Portal  <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement gérées par Florentin Duneau <fduneau@gmail.com> et l’équipe
       francophone de traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».