Provided by: manpages-fr-dev_3.17.1-1_all bug

NOM

       mtrace, muntrace - Débogage de malloc.

SYNOPSIS

       #include <mcheck.h>

       void mtrace(void);

       void muntrace(void);

DESCRIPTION

       La  fonction  mtrace()  installe  un  gestionnaire  (qui  surveille les
       allocations mémoire) pour malloc(3), realloc(3) et free(3). La fonction
       muntrace() désactive ce gestionnaire.
       La variable d’environnement MALLOC_TRACE définit le nom d’un fichier où
       mtrace() écrit ses  résultats.  Ce  fichier  doit  être  accessible  en
       écriture  à  l’utilisateur  sinon  mtrace() ne fera rien. Si le fichier
       n’est pas vide, il sera tronqué.

CONFORMITÉ

       Ce sont des extensions GNU.

NOTES

       Le  résultat  de  mtrace()  est  en  ASCII  mais  pas  dans  un  format
       humainement  compréhensible. Aussi la glibc fournit-elle un script perl
       appelé mtrace qui affiche un résultat plus compréhensible.

VOIR AUSSI

       malloc(3), malloc_hook(3)

COLOPHON

       Cette page fait partie de  la  publication  3.17  du  projet  man-pages
       Linux.  Une description du projet et des instructions pour signaler des
       anomalies      peuvent      être       trouvées       à       l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette  page  de  manuel a été traduite par Thierry Vignaud <tvignaud AT
       mandriva DOT com> en 2002, puis a été mise  à  jour  par  Alain  Portal
       <aportal  AT  univ-montp2  DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition
       sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement gérées par Florentin Duneau <fduneau@gmail.com> et l’équipe
       francophone de traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».