Provided by: manpages-fr-dev_3.17.1-1_all bug

NOM

       readdir, readdir_r - Consulter un répertoire

SYNOPSIS

       #include <dirent.h>

       struct dirent *readdir(DIR *dirp);

       int readdir_r(DIR *dirp, struct dirent *entry, struct dirent **result);

   Exigences  de  macros  de  test  de  fonctionnalités  pour  la  glibc (voir
   feature_test_macros(7)) :

       readdir_r() : _POSIX_C_SOURCE >= 1 || _XOPEN_SOURCE || _BSD_SOURCE ||
       _SVID_SOURCE || _POSIX_SOURCE

DESCRIPTION

       La  fonction  readdir()  renvoie  un  pointeur sur une structure dirent
       représentant l’entrée suivante du flux répertoire pointé par dirp. Elle
       renvoie NULL a la fin du répertoire, ou en cas d’erreur.

       Avec Linux, la structure dirent est définie comme suit :

           struct dirent {
               ino_t          d_ino;       /* numéro de l’inode */
               off_t          d_off;       /* décalage vers le prochain dirent */
               unsigned short d_reclen;    /* longueur de cet enregistrement */
               unsigned char  d_type;      /* type du fichier ; pas pris en
                                              charge par tous les types de
                                              système de fichiers */
               char           d_name[256]; /* nom du fichier */
           };

       Les  seuls  champs  exigés  par POSIX.1 pour la structure dirent sont :
       d_name[], de taille non définie, avec au plus NAME_MAX caractères avant
       le  caractère  nul  final ;  et  (en  tant qu’extension XSI) d_ino. Les
       autres champs ne sont pas standard, et ne sont pas  présents  sur  tous
       les systèmes ; voyez les NOTES ci-dessous pour plus de détails.

       Les  données  renvoyées  par  readdir()  sont  écrasées lors de l’appel
       suivant à readdir() sur le même flux répertoire.

       La fonction readdir_r() est la version réentrante  de  readdir().  Elle
       lit  la  prochaine  entrée de répertoire à partir du flux de répertoire
       dirp, et la renvoie dans le tampon  de  l’appelant  pointé  par  entry.
       (Voir  la  section  NOTES  pour des informations sur l’allocation de ce
       tampon.) Un pointeur vers l’élément renvoyé est placé dans *result ; si
       la  fin  du  flux  de  répertoire est rencontrée, NULL est renvoyé dans
       *result.

VALEUR RENVOYÉE

       En cas de succès, readdir()  renvoie  un  pointeur  sur  une  structure
       dirent.  Lorsque la fin du répertoire est atteinte, NULL est renvoyé et
       errno n’est pas modifiée. En cas d’erreur, NULL est renvoyée  et  errno
       contient le code d’erreur.

       La fonction readdir_r() renvoie 0 si elle réussit. Si elle échoue, elle
       renvoie un code d’erreur positif. Si la fin du répertoire est atteinte,
       readdir_r() renvoie 0 et renvoie NULL dans *result.

ERREURS

       EBADF  Le descripteur de flux du répertoire, dirp, n’est pas valable.

CONFORMITÉ

       SVr4, BSD 4.3, POSIX.1-2001.

NOTES

       Seuls  les champs d_name et d_ino sont spécifiés dans POSIX.1-2001. les
       autres champs sont disponibles sur beaucoup de systèmes, mais  pas  sur
       tous.  Sur  la glibc, les programmes peuvent vérifier la disponibilités
       des  champs  non  définis  dans  POSIX.1  en  testant  sir  les  macros
       _DIRENT_HAVE_D_NAMLEN,   _DIRENT_HAVE_D_RECLEN,  _DIRENT_HAVE_D_OFF  ou
       _DIRENT_HAVE_D_TYPE sont définie.

       En dehors de Linux, le champ d_type est disponible  presque  uniquement
       sur  les systèmes BSD. Ce champ évite d’avoir à appeler lstat(2) si les
       actions qui suivent dépendent du type de fichier. Si la macro  de  test
       de  fonctionnalités _BSD_SOURCE est définie, alors la glibc définie les
       macros suivantes pour les valeurs renvoyées dans d_type :

       DT_BLK      Il s’agit d’un périphérique en mode blocs.

       DT_CHR      Il s’agit d’un périphérique en mode caractères.

       DT_DIR      Il s’agit d’un répertoire

       DT_FIFO     Il s’agit d’un tube nommé (FIFO).

       DT_LNK      Il s’agit d’un lien symbolique.

       DT_REG      Il s’agit d’un fichier régulier

       DT_SOCK     Il s’agit d’une socket de domaine Unix.

       DT_UNKNOWN  Le type de fichier est inconnu.

       Si le type de fichier ne peut pas être déterminé, la valeur  DT_UNKNOWN
       est renvoyée dans d_type.

       Actuellement, seuls certains systèmes de fichiers (parmi lesquels ext2,
       ext3 et ext4) prennent complètement en charge le type de  fichier  dans
       d_type.  Toutes  les applications doivent gérer correctement une valeur
       de retour valant DT_UNKNOWN.

       Puisque POSIX.1 ne spécifie pas la  taille  du  champ  d_name,  et  que
       d’autres  champs  non  standard  peuvent  précéder  ce  champ  dans  la
       structure dirent,  les  applications  portables  utilisant  readdir_r()
       devraient  allouer le tampon dont l’adresse est passée dans entry de la
       façon suivante :

           len = offsetof(struct dirent, d_name) +
                     pathconf(dirpath, _PC_NAME_MAX) + 1
           entryp = malloc(len);

       (POSIX.1 demande que d_name  soit  le  dernier  champ  d’une  structure
       dirent.)

VOIR AUSSI

       getdents(2),   read(2),  closedir(3),  dirfd(3),  ftw(3),  offsetof(3),
       opendir(3),   rewinddir(3),   scandir(3),    seekdir(3),    telldir(3),
       feature_test_macros(7)

COLOPHON

       Cette  page  fait  partie  de  la  publication 3.17 du projet man-pages
       Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler  des
       anomalies       peuvent       être       trouvées      à      l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette page de manuel a été traduite  et  mise  à  jour  par  Christophe
       Blaess  <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis par
       Alain Portal <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et  mise  à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement         gérées         par         Nicolas         François
       <nicolas.francois@centraliens.net>    et    l’équipe   francophone   de
       traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».

                               19 décembre 2008                     READDIR(3)