Provided by: manpages-fr-dev_3.17.1-1_all bug

NOM

       perror - Afficher un message d’erreur système.

SYNOPSIS

       #include <stdio.h>

       void perror(const char *s);

       #include <errno.h>

       const char *sys_errlist[];
       int sys_nerr;
       int errno;

   Exigences  de  macros  de  test  de  fonctionnalités  pour  la  glibc (voir
   feature_test_macros(7)) :

       sys_errlist, sys_nerr : _BSD_SOURCE

DESCRIPTION

       La  fonction  perror()  affiche  un  message  sur  la  sortie  d’erreur
       standard,  décrivant  la  dernière  erreur  rencontrée  durant un appel
       système ou une fonction de bibliothèque. D’abord, (si s n’est pas  NULL
       et  *s  n’est pas un octet nul), la chaîne de caractère s est imprimée,
       suivie d’un deux points (« : ») ou d’un blanc, puis le  message,  suivi
       d’un saut de ligne.

       La  chaîne de caractères contient généralement le nom de la fonction où
       s’est produit l’erreur. Le numéro d’erreur est obtenu à  partir  de  la
       variable  externe  errno,  qui  contient  le  code  d’erreur  lorsqu’un
       problème survient, mais  qui  n’est  pas  effacé  lorsqu’un  appel  est
       réussi.

       La  liste  globale  d’erreurs sys_errlist[] indexée par errno peut être
       utilisée pour obtenir le message d’erreur sans le  saut  de  ligne.  Le
       plus grand numéro de message contenu dans cette table est sys_nerr - 1.
       Soyez prudents  lors  des  accès  directs  dans  cette  liste,  car  de
       nouvelles erreurs n’ont peut-être pas de message dans sys_errlist[].

       Quand  un  appel système échoue, il renvoie habituellement -1, et place
       le code d’erreur dans errno (les codes sont  décrits  dans  <errno.h>).
       Beaucoup de fonctions de bibliothèque se comportent également ainsi. La
       fonction perror() permet de traduire les codes d’erreur  en  une  forme
       humainement  lisible.  Notez  que errno est indéfinie après un appel de
       fonction de bibliothèque réussi. Cette  fonction  peut  modifier  errno
       même  si elle réussit, ne serait-ce que par des appels système internes
       qui  peuvent  échouer.  Ainsi,  si  un  appel  qui  échoue  n’est   pas
       immédiatement   suivi   par  perror,  la  valeur  de  errno  doit  être
       sauvegardée.

CONFORMITÉ

       La fonction perror() et la variable externe errno (voir errno(3))  sont
       conformes  à  C89,  C99,  BSD 4.3, POSIX.1-2001. Les variables externes
       sys_nerr et sys_errlist sont conformes à BSD.

NOTES

       Les variables externes sys_nerr et sys_errlist  sont  définies  par  la
       glibc, mais dans <stdio.h>.

VOIR AUSSI

       err(3), errno(3), error(3), strerror(3)

COLOPHON

       Cette  page  fait  partie  de  la  publication 3.17 du projet man-pages
       Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler  des
       anomalies       peuvent       être       trouvées      à      l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette page de manuel a été traduite  et  mise  à  jour  par  Christophe
       Blaess  <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis par
       Alain Portal <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et  mise  à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement         gérées         par         Nicolas         François
       <nicolas.francois@centraliens.net>    et    l’équipe   francophone   de
       traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».

                                26 juillet 2007                      PERROR(3)