Provided by: manpages-fr_3.17.1-1_all bug

NOM

       dsp56k - Périphérique d’interface DSP 56001.

SYNOPSIS

       #include <asm/dsp56k.h>

       ssize_t read(int fd, void *data, size_t length);
       ssize_t write(int fd, void *data, size_t length);

       int ioctl(int fd, DSP56K_UPLOAD, struct dsp56k_upload *program);
       int ioctl(int fd, DSP56K_SET_TX_WSIZE, int wsize);
       int ioctl(int fd, DSP56K_SET_RX_WSIZE, int wsize);
       int ioctl(int fd, DSP56K_HOST_FLAGS, struct dsp56k_host_flags *flags);
       int ioctl(int fd, DSP56K_HOST_CMD, int cmd);

CONFIGURATION

       Le  DSP 56001  est  un  périphérique de type caractère, ayant un numéro
       majeur valant 55 et un mineur 0.

DESCRIPTION

       Le DSP 56001 Motorola est un processeur de  signal  numérique  24  bits
       entièrement   programmable,   que  l’on  trouve  dans  les  ordinateurs
       compatibles avec l’Atari Falcon 030. Le fichier spécial dsp56k  sert  à
       commander  le  DSP 56001,  pour  envoyer ou recevoir des signaux sur le
       port hôte.

       Pour envoyer un flux de signal vers le  processeur,  utilisez  write(2)
       sur le périphérique, et pour en recevoir, utilisez read(2). Les données
       peuvent être émises ou reçues par blocs de 8, 16, 24 ou 32 bits du côté
       hôte,  mais  seront toujours vues comme des blocs de 24 bits du côté du
       DSP56001.

       Les appels ioctl(2) suivants permettent de  commander  le  périphérique
       dsp56k :

       DSP56K_UPLOAD
              Réinitialise   le  DSP 56001  et  télécharge  un  programme.  Le
              troisième paramètre de l’appel ioctl(2) doit  être  un  pointeur
              sur  une  struct  dsp56k_binary  dont le champ bin pointe sur un
              programme DSP 56001 binaire.  Le  champ  len  doit  contenir  la
              longueur du programme en mots de 24 bits.

       DSP56K_SET_TX_WSIZE
              Configure  la  taille  des  mots émis. Les valeurs autorisées se
              trouvent dans  l’intervalle  1  à  4,  correspondant  au  nombre
              d’octets  envoyés  à la fois. Ces données seront soit complétées
              avec des zéros, soit tronquées  pour  s’aligner  sur  le  format
              natif 24 bits du DSP 56001.

       DSP56K_SET_RX_WSIZE
              Configure  la  taille  des mots reçus. Les valeurs autorisées se
              trouvent dans  l’intervalle  1  à  4,  correspondant  au  nombre
              d’octets  reçus  en une fois. Ces données seront soit complétées
              avec des zéros, soit tronquées  pour  s’aligner  sur  le  format
              natif 24 bits du DSP 56001.

       DSP56K_HOST_FLAGS
              Lire   ou  écrire  les  attributs  d’hôte.  Ces  attributs  sont
              représentés par 4 bits à usage  général  qui  peuvent  être  lus
              aussi  bien par l’ordinateur hôte que par le DSP 56001. Les bits
              0 et 1 peuvent être fixés par l’hôte, et les bits 2 et 3 peuvent
              être écrits par le DSP 56001.

              Pour  accéder  aux  attributs  d’hôte, le troisième paramètre de
              l’appel  ioctl(2)  doit  être  un  pointeur   sur   une   struct
              dsp56k_host_flags.  Si  les  bits  0 ou 1 sont à 1 dans le champ
              dir, le bit correspondant de out sera écrit dans  les  attributs
              d’hôte. L’état des attributs d’hôte sera renvoyé dans les quatre
              bits de poids faible du membre status.

       DSP56K_HOST_CMD
              Envoie une commande d’hôte. Les  valeurs  autorisées  sont  dans
              l’intervalle  0  à  31  et correspondent à un numéro de commande
              (définie par l’utilisateur) manipulé par le  programme  tournant
              sur le DSP 56001.

FICHIERS

       /dev/dsp56k

VOIR AUSSI

       linux/include/asm-m68k/dsp56k.h,           linux/drivers/char/dsp56k.c,
       http://dsp56k.nocrew.org/, DSP56000/DSP56001 Digital  Signal  Processor
       User’s Manual

COLOPHON

       Cette  page  fait  partie  de  la  publication 3.17 du projet man-pages
       Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler  des
       anomalies       peuvent       être       trouvées      à      l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette page de manuel a été traduite  et  mise  à  jour  par  Christophe
       Blaess  <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis par
       Alain Portal <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et  mise  à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement         gérées         par          Simon          Paillard
       <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>   et  l’équipe  francophone  de
       traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».