Provided by: kernel-package_11.015_all bug

NOM

       kernel-img.conf  -  fichier  de  configuration général pour les paquets
       d’image du noyau

SYNOPSIS

       /etc/kernel-img.conf

DESCRIPTION

       Le processus de post-installation de  l’image  du  noyau  recherche  le
       fichier  /etc/kernel-img.conf.  Ce simple fichier permet d’utiliser des
       options locales pour gérer  certains  des  aspects  de  l’installation,
       outrepassant  ainsi  les  valeurs  par  défaut  intégrées  dans l’image
       elle-même.

       Le format de ce  fichier  consiste  simplement  en  paires  VARIABLE  =
       VALEUR.  Des  valeurs  booléennes peuvent être écrites Yes, True, 1, ou
       No, False, 0, sans distinction entre les majuscules et les  minuscules.
       Si ce fichier n’existe pas, et que le lien symbolique /vmlinuz n’existe
       pas non plus, il est automatiquement créé par le script d’installation.
       Le  script  demande  s’il  faut  créer  le lien symbolique et stocke la
       réponse dans /etc/kernel-img.conf.

       Les variables  actuellement  modifiables  par  l’utilisateur  sont  les
       suivantes:

       link_in_boot
              Set  to  Yes  if you want the symbolic link to the kernel image,
              namely, vmlinuz in /boot rather than the default /. Defaults  to
              No.

       do_symlinks
              Par  défaut, le script de post-installation de l’image créera ou
              mettra à jour les liens symboliques  /vmlinuz  et  /vmlinuz.old.
              Ceci  est  vrai  si  le lien /vmlinuz existe déjà. Cependant, en
              l’absence de ce  lien,  le  script  recherchera  ce  fichier  de
              configuration. Si ce fichier n’existe pas, le script demandera à
              l’utilisateur s’il faut créer le lien symbolique et enregistrera
              la  réponse  dans un nouveau fichier /etc/kernel-img.conf. Si le
              fichier de configuration existe déjà et  si  cette  option  vaut
              « No »,  aucun  lien symbolique ne sera créé. Cela est fait pour
              les gens qui peuvent démarrer leur machine par d’autres méthodes
              et  qui  n’aiment  pas  que  les liens symboliques encombrent le
              répertoire /. La valeur par défaut est fixée à « Yes ».

       minimal_swap
              Si le lien symbolique /vmlinuz  ne  pointe  pas  sur  une  image
              identique   à   celle  qui  va  être  installée,  le  script  de
              post-installation renomme /vmlinuz en /vmlinuz.old  et  crée  un
              lien  symbolique  de  l’image du noyau vers /vmlinuz ; il s’agit
              d’empêcher que /vmlinuz et /vmlinuz.old ne pointent vers l’image
              en  cours,  ce  qui  pourrait être désastreux si cette image est
              défectueuse en quoi que ce soit. Cependant, si cette option  est
              activée,  rien  n’est  fait  si  /vmlinuz.old pointe sur l’image
              installée (les liens symboliques sont échangés). La  valeur  par
              défaut est « no ».

       no_symlinks
              Whether  to  use symlinks to the image file.  Mutually exclusive
              to reverse_symlinks. Can be used with link_in_boot.  If  set  to
              Yes,   the   real   image  is  placed  in  vmlinuz  (instead  of
              /boot/vmlinuz-X.X.XX). If you use  link_in_boot  in  conjunction
              with  this, /boot/vmlinuz-X.X.XX is moved to /boot/vmlinuz.  The
              old vmlinuz is moved to vmlinuz.old unconditionally.  (Normally,
              that  is  only done if the version of the new image differs from
              the old one). This restricts you to two images, unless you  take
              additional  action  and save copies of older images. This is for
              people who have /boot on a system that  does  not  use  symbolic
              links  (and  say,  they  use loadlin as a bootloader). This is a
              Hack.  Defaults to No.

       reverse_symlinks
              Whether to use reverse symlinks (that is, the real file  is  the
              one  without  the  version number, and the number version is the
              link) to the image file.  Mutually exclusive to no_symlinks. Can
              be  used  with  link_in_boot. Just like no_symlinks, except that
              the /boot/vmlinuz-X.XX is a symbolic link to the real new image,
              vmlinuz.  This,  too,  restricts  you  to just two images unless
              further action is taken. The older symlinks are  left  dangling.
              This  is  for people with /boot on umsdos, and who can’t see the
              link in dos, but do want to  know  the  image  version  when  in
              Linux.  This is a Hack.  Defaults to No.

       image_dest
              If  you  want the symbolic link (or image, if move_image is set)
              to be stored elsewhere than / set this variable to the dir where
              you  want  the  symbolic  link.   Please note that this is not a
              boolean variable.  This may be of help to loadlin users, who may
              set  both this and move_image Defaults to /. This can be used in
              conjunction with all above options  except  link_in_boot,  which
              would  not  make sense. (If both image_dest and link_in_boot are
              set, link_in_boot overrides)

       postinst_hook
              Set this variable to a script to be executed during installation
              after all the symbolic links are created, but before running the
              bootloader. The path can be a relative path if the script  lives
              in a safe path -- that is, if it lives in /bin, /sbin, /usr/bin,
              or /usr/sbin, or  must  be  an  absolute  path  instead.  Before
              calling  this  script, the env variable STEM shall be set to the
              value of the --stem argument (or the default value, linux). This
              script  shall  be called with two arguments, the first being the
              version of the kernel image, and the second argument  being  the
              location  of the kernel image itself. Errors in the script shall
              cause the postinst to fail. Since debconf is in use  before  the
              script  is  called,  this  script  should  issue  no  diagnostic
              messages to stdout -- while the postinst  does  call  db_stop  ,
              debconf   does   not  restore  stdout,  so  messages  to  stdout
              disappear.  An example script  for  grub  users  is  present  in
              /usr/share/doc/kernel-package/ directory.

       postrm_hook
              Set this variable to a script to be executed in the postrm (that
              is, after the image has  been  removed)  after  all  the  remove
              actions  have been performed. The path can be a relative path if
              the script lives in a safe path -- that is, if it lives in /bin,
              /sbin,  /usr/bin,  or  /usr/sbin,  or  must  be an absolute path
              instead. This script shall be called  with  two  arguments,  the
              first  being  the  version  of  the kernel image, and the second
              argument being the location of the kernel image  itself.  Errors
              in  the  script  shall  produce  a warning message, but shall be
              otherwise ignored. Since debconf is in use before the script  is
              called,  this  script  should  issue  no  diagnostic messages to
              stdout -- while the postinst does call db_stop  ,  debconf  does
              not restore stdout, so messages to stdout disappear.

       preinst_hook
              Indiquez  ici  un  script à exécuter avant que le paquet ne soit
              dépaqueté ; il peut servir à effectuer  d’autres  contrôles.  Le
              chemin  peut  être un chemin relatif si le script est situé dans
              un répertoire « sûr » (c’est-à-dire s’il est dans  /bin,  /sbin,
              /usr/bin,  ou  /usr/sbin), sinon il doit être exprimé en absolu.
              Ce script doit être appelé avec deux arguments, le  premier  est
              la  version  de  l’image du noyau, et le second est l’adresse de
              l’image du noyau elle-même.

       prerm_hook
              Set this variable to a script to be executed before the  package
              files are removed (so any added files may be removed) . The path
              can be a relative path if the script lives in  a  safe  path  --
              that  is, if it lives in /bin, /sbin, /usr/bin, or /usr/sbin, or
              must be an absolute path instead. This script  shall  be  called
              with  two  arguments,  the first being the version of the kernel
              image, and the second argument being the location of the  kernel
              image  itself.  Errors  in  the  script shall cause the prerm to
              fail. Since debconf is in use before the script is called,  this
              script  should  issue  no diagnostic messages to stdout -- while
              the postinst does  call  db_stop  ,  debconf  does  not  restore
              stdout, so messages to stdout disappear.

       ramdisk
              Indiquez  ici  une liste d’exécutables (séparés par des espaces)
              afin de créer un RAM disk initial. Cela  n’a  d’effet  que  pour
              l’installation  d’une  image  du  noyau  qui  utilise un ramdisk
              initial.  Les  commandes  indiquées  doivent  fonctionner  d’une
              manière  identique  à  mkinitrd.  Lors  de  l’installation,  ces
              exécutables     sont     appelés      avec      les      options
              --supported-host-version  et --supported-target-version, afin de
              s’assurer  qu’ils  sont  compatibles  avec  le  noyau  en  cours
              d’utilisation   et   avec   le  noyau  en  cours  d’installation
              (respectivement). Les exécutables non compatibles  sont  retirés
              de  la  liste. Le premier outil valide est utilisé pour créer le
              RAM disk initial. L’installation échouera si aucun outil  valide
              n’est  trouvé.  Cette liste contient par défaut un sous-ensemble
              de mkinitrd mkinitrd.yaird mkinitramfs.

       src_postinst_hook
              Contrairement aux  autres  variables  de  type  « hook »,  cette
              variable  indique un script qui sera exécuté pendant la phase de
              post-installation d’un paquet de documentation, d’en-têtes ou de
              sources.  L’utilisation  de  cette  possibilité pour les paquets
              d’en-têtes   est   maintenant   déconseillé ;   le   script   de
              post-installation  des  paquets d’en-têtes doit seulement lancer
              le script headers_postinst_hook. Le chemin peut être  un  chemin
              relatif  si  le  script  est  situé  dans  un répertoire « sûr »
              (c’est-à-dire  s’il  est  dans   /bin,   /sbin,   /usr/bin,   ou
              /usr/sbin), sinon il doit être exprimé en absolu. Ce script sera
              appelé avec deux arguments, le premier étant le  nom  du  paquet
              qui    est    installé    (p.    ex.   kernel-source-X.X.XX   ou
              kernel-headers-X.X.XX), le second étant la  version  du  paquet.
              Des  erreurs  dans  le  script  déclencheront  un  échec  de  la
              post-installation.

       header_postinst_hook
              Unlike the other hook variables, this is meant for a script  run
              during  the post inst of a headers package only. The path can be
              a relative path if the script lives in a safe path --  that  is,
              if  it  lives in /bin, /sbin, /usr/bin, or /usr/sbin, or must be
              an absolute path instead. This script shall be called  with  two
              arguments,  the  first  being  the  name  of  the  package being
              installed (kernel-headers-X.X.XX), and the second argument being
              the version of the package being installed. Errors in the script
              shall cause the postinst to fail.

       move_image
              Au  lieu  de  créer  un  lien  symbolique  vers  image_dest  (ou
              l’inverse si reverse_symlinks est demandée, l’image est déplacée
              de boot vers image_dest. Si reverse_symlinks est demandée,  boot
              contiendra  un lien symbolique vers l’image réelle. Cette option
              peut servir à ceux qui  utilisent  loadlin,  et  qui  pourraient
              vouloir  déplacer  l’image  sur  une  autre partition dos. Cette
              variable n’a pas de valeur par défaut.

       clobber_modules
              Quand cette variable est déclarée, le script de pré-installation
              cherchera  à  déplacer  silencieusement /lib/modules/version, si
              cette version est la même que  celle  de  l’image  à  installer.
              Utilisez-la  à  vos risques et périls. Cette variable n’a pas de
              valeur par défaut.

       warn_reboot
              Cette variable peut être utilisée pour désactiver l’émission des
              alertes  («warnings »)  lors  de  l’installation  d’une image du
              noyau qui est de la même version que celle actuellement  lancée.
              Si  la liste des modules a changé, les dépendances entre modules
              ont peut-être été modifiées, et les  modules  du  nouveau  noyau
              pourraient ne pas fonctionner correctement avec le noyau actuel,
              notamment si la liste des ABI du noyau a changé entre les  deux.
              C’est  une  bonne  idée  de redémarrer la machine, et un message
              vous le précisera. Si vous savez ce que vous faites, vous pouvez
              définir  cette  variable à « no ». Cette variable est active par
              défaut.

       do_bootloader
              Si la valeur de cette  variable  est  « NO »,  elle  empêche  le
              script post-installation de lancer le programme de démarrage. La
              valeur par défaut est « Yes ».

       relative_links
              Si  la  valeur  de  cette  variable  est  « Yes »,   le   script
              post-installation  de l’image s’assurera par tous les moyens que
              les liens symboliques sont relatifs. Normalement, ils  le  sont,
              et  il  est facile de savoir si des liens relatifs fonctionnent.
              La valeur par défaut est « NO ».

       do_initrd
              Set to YES to prevent the kernel-image post installation  script
              from  issuing  a  warning when installing an initrd kernel. This
              assumes you have correctly set up your boot loader to be able to
              boot  the initrd image. Default: no. This is deprecated in favor
              of the more descriptive warn_initrd option (please note that the
              sense of the option is inverted).

       warn_initrd
              Si  la  valeur  de  cette  variable  est  « NO »,  le  script de
              post-installation de kernel-image n’affiche pas  d’avertissement
              quand  on  installe un noyau avec initrd. Il est donc nécessaire
              que le programme de démarrage  soit  correctement  configuré  et
              qu’il   sache   amorcer   l’image  initrd.  Cette  variable  est
              maintenant préférée à do_initrd, puisqu’il s’agit  d’éviter  les
              avertissements. La valeur par défaut est « Yes ».

       use_hard_links
              Cette  variable  existe  pour  ceux qui ne peuvent pas gérer les
              liens symboliques (certains programmes de démarrage  n’acceptent
              pas  les  liens symboliques, par exemple). Si la valeur de cette
              variable est « Yes », la post-installation de l’image  utilisera
              des  liens  physiques  pour  /vmlinuz  et /vmlinuz.old, qui sont
              gérés   automatiquement.   Cette   variable   est   probablement
              compatible  avec  les  variables move_image et reverse_symlinks.
              Avertissement :  C’est  à  l’utilisateur  de  s’assurer  que  le
              répertoire    image_dest    et    l’emplacement    de    l’image
              (nominativement /boot) sont sur le même système de fichiers, car
              on  ne peut créer des liens physiques d’un système de fichiers à
              un autre. Vous avez été prévenus.

       relink_build_link
              Cette option manipule le « build  link »  créé  par  les  noyaux
              récents.  Si  le  lien  est  un  lien ballant et si les en-têtes
              correspondants semblent avoir été installés sur le  système,  un
              nouveau lien symbolique sera créé et pointera sur eux. La valeur
              par défaut est de relier le lien de construction (« YES »).

       force_build_link
              Cette option manipule le  lien  de  construction  créé  par  les
              noyaux  récents. Si le lien est un lien ballant, un nouveau lien
              symbolique      sera      créé       et       pointera       sur
              /usr/src/kernel-headers-X.Y.ZZ,   que  ces  en-têtes  aient  été
              installées ou non. Il n’y a pas de valeur par défaut, les  liens
              symboliques  potentiellement  ballants  ne  sont  pas  créés par
              défaut.

       relink_src_link
              Cette option manipule le « source link »  créé  par  les  noyaux
              récents.  Si  le  lien  est  un  lien ballant, il sera effacé au
              moment de l’installation. La valeur par  défaut  est  de  relier
              (effacer) le lien des sources (« YES »).

       mkimage
              This  should  be a command that produces an initrd image given a
              directory. It is passed to the mkinitrd program’s -m option. For
              example, it can be
                mkimage=genromfs -d %s -f %s or
                mkimage=mkcramfs %s %s

       silent_modules
              Cette  option  est  là  pour  ceux  qui  sont  excédés  par  les
              avertissements   concernant    l’existence    d’un    répertoire
              /lib/modules/$version. Ce répertoire peut appartenir à un ancien
              paquet kernel-image-$version,  qui  a  peut-être  même  disparu,
              auquel  cas les modules restant dans ce répertoire peuvent poser
              problème ; ou bien, ce répertoire a  le  droit  d’exister  parce
              qu’on  installe  un paquet indépendant des modules d’une version
              du noyau qui  a  déjà  été  dépaquetée.  Dans  ce  dernier  cas,
              l’existence de ce répertoire est bénigne. Si vous utilisez cette
              variable,  vous  n’aurez  plus  la   possibilité   d’interrompre
              l’installation   si   un  répertoire  /lib/modules/$version  est
              détecté. Cette variable n’a pas de valeur par défaut.

       silent_loader
              Si la valeur de cette variable est déclarée, la  question  posée
              dans  la phase d’installation et avant le lancement du programme
              de démarrage ne sera pas affichée. Cette option n’influe pas sur
              l’exécution  du  programme de démarrage (consultez do_bootloader
              pour  savoir  comment  contrôler  son  exécution.  L’absence  du
              fichier  de  configuration  rendra  le  processus d’installation
              loquace et interactif).

       ignore_depmod_err
              Si elle est déclarée, cette variable empêchera une interrogation
              de l’utilisateur après un problème avec depmod dans le script de
              post-installation. Cela facilite les installations automatiques,
              mais  cela  peut  cacher  un  problème avec l’image du noyau. Un
              diagnostic est affiché.

FICHIERS

       Le fichier décrit ici est /etc/kernel-img.conf.

VOIR AUSSI

       make-kpkg(1), kernel-pkg.conf(5), make(1), le manuel GNU Make

BOGUES

       Il n’y a pas d’erreur. Toute ressemblance avec un bogue est du  délire.
       Vraiment.

AUTEUR

       Cette  page  a  été écrite par Manoj Srivastava, <srivasta@debian.org>,
       pour le système Debian GNU/Linux.