Provided by: devscripts_2.10.61ubuntu5_i386 bug

NOM

       dpkg-depcheck  -  Déterminer  les  paquets  utilisés  pour exécuter une
       commande

SYNOPSIS

       dpkg-depcheck [options] commande

DESCRIPTION

       Ce programme exécute la commande indiquée avec strace puis détermine et
       affiche  la  liste  des paquets utilisés par ce processus. La liste est
       affectée  par  les  options  décrites  plus   bas.   Un   bon   exemple
       d’utilisation  de  ce  programme  consiste  à exécuter dpkg-depcheck -b
       debian/rules build, qui donnera une première bonne approximation de  la
       ligne des dépendances de construction (Build-Depends) du paquet Debian.
       Remarquez cependant que ça ne donne aucune information sur les versions
       nécessaires ou sur les paquets spécifiques à une architecture.

OPTIONS

       -a, --all
              Signaler  les paquets utilisés pour exécuter la commande, ce qui
              est le comportement par défaut. Utilisée avec -b, -d ou -m, elle
              procure davantage d’informations sur les paquets ignorés par ces
              options.

       -b, --build-depends
              Ne  signale  aucune  utilisation   d’un   paquet   « essential »
              (essentiel)    ou   « build-essential »   (essentiel   pour   la
              construction  des  paquets),  ou  d’une  de  leurs   dépendances
              (directe ou indirecte).

       -d, --ignore-dev-deps
              N’affiche  pas les paquets qui sont des dépendances directes des
              paquets -dev utilisés, ce qui implique l’option -b.

       -m, --min-deps
              Donne un ensemble minimaliste de paquets nécessaires, en prenant
              en  compte  les dépendances directes. Utiliser -m implique -d et
              aussi -b.

       -C, --C-locale
              Exécute la commande avec les paramètres  régionaux  (« locale »)
              C.

       --no-C-locale
              Ne change pas la « locale » lors de l’exécution de commande.

       -l, --list-files
              Signale  également  la  liste  des fichiers utilisés dans chaque
              paquet.

       --no-list-files
              Ne signale pas  la  liste  des  fichiers  utilisés  dans  chaque
              paquet. Cette option annule l’option -l.

       -o, --output=FICHIER
              Dirige le diagnostic du paquet dans le FICHIER plutôt que sur la
              sortie standard.

       -O, --strace-output=FICHIER
              Lorsque la commande est « tracée », écrit la  sortie  de  strace
              dans FICHIER plutôt que dans un fichier temporaire.

       -I, --strace-input=FICHIER
              Utilise  la  sortie  strace  du FICHIER au lieu de « tracer » la
              commande. strace doit avoir été exécuté avec les options  -f  -q
              pour que cela fonctionne.

       -f, --features=LISTE
              Active  ou  désactive les fonctionnalités données dans la LISTE.
              Les  fonctionnalités  sont  séparées  par  des   virgules.   Une
              fonctionnalité est activée en précisant +fonctionnalit ou juste
              fonctionnalit ;    elle    est    désactivée    en    précisant
              -fonctionnalit.   La   liste   des   fonctionnalités  reconnues
              actuellement est la suivante :
              warn-local
                     Avertit si des fichiers de /usr/local ou /var/local  sont
                     utilisés. Cette option est activée par défaut.
              discard-check-version
                     N’utilise  pas  execve lorsque seul un argument --version
                     est donné au programme. C’est une astuce pour les scripts
                     « configure »  qui  recherchent  des  exécutables  qu’ils
                     n’utilisent en fait pas. Cette fonctionnalité est activée
                     par défaut.
              trace-local
                     Essaye  également  d’identifier les accès aux fichiers de
                     /usr/local et /var/local. Ce n’est généralement pas  très
                     utile, puisque qu’aucun fichier n’y est placé par Debian.
                     Cette fonctionnalité est désactivée par défaut.
              catch-alternatives
                     Avertit à propos des accès aux fichiers contrôlés par  le
                     système  d’alternatives  de  Debian. Cette fonctionnalité
                     est activée par défaut.
              discard-sgml-catalogs
                     Ne  prend  pas  les  accès   aux   catalogues   SGML   en
                     considération. Certains outils lisent tous les catalogues
                     au  démarrage.   Les   fichiers   qui   correspondent   à
                     l’expression   rationnelle  /usr/share/sgml/.*\.cat  sont
                     considérés comme des catalogues. Cette fonctionnalité est
                     activée par défaut.

       --no-conf, --noconf
              Ne  lit  aucun  fichier  de configuration. L’option ne peut être
              utilisée qu’en première position de la ligne de commande.

       -h, --help
              Affiche un message d’aide et quitte.

       -v, --version
              Affiche la version et le copyright puis quitte.

VARIABLES DE CONFIGURATION

       Les   deux   fichiers   de   configuration   /etc/devscripts.conf    et
       ~/.devscripts  sont  évalués  dans  cet  ordre  par  un interpréteur de
       commandes pour placer les variables de configuration.  Des  options  de
       ligne   de   commande  peuvent  être  utilisées  pour  neutraliser  les
       paramètres des fichiers de configuration. Les paramètres des  variables
       d’environnement  sont ignorés à cette fin. Si la première option donnée
       en ligne de commande est --noconf,  alors  ces  fichiers  ne  sont  pas
       évalués. Les variables actuellement identifiées sont :

       DPKG_DEPCHECK_OPTIONS
              Il s’agit des options qui sont analysées avant les options de la
              ligne de commande. Par exemple :

              DPKG_DEPCHECK_OPTIONS="-b -f-catch-alternatives"

              qui permet de passer ces options à dpkg-depcheck avant  que  les
              options  de  la  ligne  de  commande  soient  analysées.  Il est
              conseillé de ne pas jouer au plus fin avec les  guillemets,  car
              les  interpréteurs  de  commandes  sont  assez  capricieux  à ce
              sujet !

VOIR AUSSI

       dpkg(1), strace(1), update-alternatives(8) et devscripts.conf(5).

COPYRIGHT

       Copyright  2001  Bill  Allombert  <ballombe@debian.org>.  Modifications
       copyright  2002,2003  Julian Gilbey <jdg@debian.org>. dpkg-depcheck est
       un logiciel libre, sous la licence publique générale GNU, version 2  ou
       ultérieure  (comme  vous le souhaitez). Vous êtes encouragés à apporter
       des  modifications  et/ou  à  distribuer  des  copies  sous   certaines
       conditions. Absolument aucune garantie n’est donnée pour dpkg-depcheck.

TRADUCTION

       Ce  document  est  une  traduction,  réalisée  par  Nicolas   François,
       Guillaume Delacour, Cyril Brulebois et Thomas Huriaux.

       L’équipe  de  traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation
       française de qualité.

       La version anglaise  la  plus  à  jour  de  ce  document  est  toujours
       consultable en ajoutant l’option « -L C » à la commande man.

       N’hésitez  pas  à  signaler  à  l’auteur  ou  à  la liste de traduction
       <debian-l10-french@lists.debian.org>, selon le cas, toute  erreur  dans
       cette page de manuel.