Provided by: fakeroot_1.14.4-1ubuntu1_i386 bug

NOM

       Faked  -  démon  qui mémorise les permissions et propriétaires factices
       des fichiers manipulés par les processus sous fakeroot.

SYNOPSIS

       faked [--debug] [--foreground]  [--cleanup]  [--key  cl-msg]  [--load]
       [--save-file fichier-de-sauvegarde] [--port port_TCP]

DESCRIPTION

       Lorsqu’un  processus  sous  fakeroot  veut changer le propriétaire d’un
       fichier, c’est le processus faked qui mémorise ce nouveau propriétaire.
       Si  plus  tard  ce même processus sous fakeroot lance un stat() pour ce
       nom de fichier, alors l’appel à  stat(),  intercepté  par  libfakeroot,
       interrogera  tout  d’abord faked pour connaître le propriétaire factice
       (etc.) de ce fichier, et l’affichera.

OPTIONS

       --debug
              Affiche les informations de débogage sur la sortie d’erreur.

       --foreground
              Ne pas se dupliquer (fork) en tâche de fond.

       --cleanup  nombre
              Nettoyer les sémaphores.

       --key  numéro-clé
              Ne pas assigner un nouveau canal de communication, mais utiliser
              plutôt  le  canal indiqué par la clé (le canal indiqué sera créé
              s’il n’existe pas).

       --save-file  fichier-de-sauvegarde
              Enregistre  l’environnement  dans  le  fichier-de-sauvegarde  en
              quittant.

       --load Restaure  un  environnement préalablement enregistré à partir de
              l’entrée standard.

       --unknown-is-real
              Utilise  le  véritable  propriétaire  des  fichiers   auparavant
              inconnus que de les attribuer à root:root.

       --port  port-tcp
              Utilise le port TCP port-tcp.

BOGUES

       Aucun  jusqu’ici.  Cependant,  soyez  prudent  :  bien  que l’auteur de
       fakeroot a écrit des programmes parfois bien  plus  gros  (et  d’autres
       plus  petits), il n’a jamais rien écrit d’aussi minuscule que fakeroot,
       contenant autant de bogues que fakeroot, mais qui reste tout utilisable
       que,   par   exemple,  fakeroot  version  0.0_3,  la  première  version
       utilisable pour se construire lui-même.

COPIES

       fakeroot est distribué sous la  licence  GNU  General  Public  License.
       (GPL 2.0 ou supérieure).

AUTEURS

       Joost Witteveen
              <joostje@debian.org>

       Clint Adams
              <schizo@debian.org>

       Timo Savola

TRADUCTION

       Sylvain Cherrier <sylvain.cherrier@free.fr>.

PAGE DE MANUEL

       En  majeure  partie  écrite  par J.H.M. Dassen <jdassen@debian.org>. La
       plupart des ajouts et des modifications par Joost et Clint.

VOIR AUSSI

       fakeroot(1)               dpkg-buildpackage(1),              debuild(1)
       /usr/share/doc/fakeroot/DEBUG