Provided by: manpages-fr_3.23.1-1_all bug

NOM

       vcs, vcsa - Mémoires des consoles virtuelles.

DESCRIPTION

       /dev/vcs0  est  un  périphérique  caractères  de  numéro majeur 7 et de
       numéro mineur 0, avec les permissions 0644 et un propriétaire root.tty.
       Il correspond à la mémoire d’affichage de la console virtuelle en cours
       d’utilisation.

       /dev/vcs[1-63]  sont  des  périphériques  caractères  représentant   la
       mémoire d’affichage des consoles virtuelles. Ils ont un numéro majeur 7
       et des numéros mineurs 1 à 63. Ils ont  généralement  un  mode  d’accès
       0644  et un propriétaire root.tty. Les /dev/vcsa[0-63] sont équivalents
       mais utilisents des unsigned short (dans l’ordre des octets de  l’hôte)
       qui  incluent  les  attributs, et sont préfixés avec 4 octets indiquant
       les dimensions de l’écran et la position du curseur :  lines,  columns,
       x, y. (x = y = 0 en haut à gauche de l’écran.)

       Lorsque  qu’une  police à 512 caractères est chargée, la position du 9e
       bit   peut   être   extraite   en   appliquant   l’opération   ioctl(2)
       VT_GETHIFONTMASK  (disponible dans les noyaux Linux 2.6.18 et suivants)
       sur /dev/tty[1-63] ; la valeur  est  renvoyée  dans  l’entier  de  type
       unsigned short pointé par le troisième paramètre de ioctl(2).

       Ces périphériques remplacent les opérations ioctl(2)s « screendump » de
       console(4),  ainsi  l’administrateur  peut  contrôler  les   accès   en
       utilisant les permissions du système de fichiers.

       Les périphériques pour les 8 premières consoles virtuelles peuvent être
       créés ainsi :

           for x in 0 1 2 3 4 5 6 7 8; do
               mknod -m 644 /dev/vcs$x c 7 $x;
               mknod -m 644 /dev/vcsa$x c 7 $[$x+128];
           done
           chown root:tty /dev/vcs*

       Aucune requête ioctl(2) n’est supportée.

FICHIERS

       /dev/vcs[0-63]
       /dev/vcsa[0-63]

VERSIONS

       Introduits dans la version 1.1.92 du noyau Linux.

EXEMPLE

       On peut faire un screendump de la console vt3 en basculant sur  vt1  et
       en  tapant  cat  /dev/vcs3 >foo. Notez que la sortie ne contient pas de
       caractères de retour-chariot, aussi quelques manipulations peuvent être
       nécessaires  comme  fold  -w 81 /dev/vcs3 | lpr ou (horrible !) setterm
       -dump 3 -file /proc/self/fd/1.

       Le périphérique /dev/vcsa0 est utilisé pour le support Braille.

       Ce programme affiche le caractère et l’attribut d’écran sous le curseur
       de la seconde console virtuelle, puis y change la couleur de fond :

       #include <unistd.h>
       #include <stdlib.h>
       #include <stdio.h>
       #include <fcntl.h>
       #include <sys/ioctl.h>
       #include <linux/vt.h>

       int
       main(void)
       {
           int fd;
           char *device = "/dev/vcsa2";
           char *console = "/dev/tty2";
           struct {unsigned char lines, cols, x, y;} scrn;
           unsigned short s;
           unsigned short mask;
           unsigned char ch, attrib;

           fd = open(console, O_RDWR);
           if (fd < 0) {
               perror(console);
               exit(EXIT_FAILURE);
           }
           if (ioctl(fd, VT_GETHIFONTMASK, &mask) < 0) {
               perror("VT_GETHIFONTMASK");
               exit(EXIT_FAILURE);
           }
           (void) close(fd);
           fd = open(device, O_RDWR);
           if (fd < 0) {
               perror(device);
               exit(EXIT_FAILURE);
           }
           (void) read(fd, &scrn, 4);
           (void) lseek(fd, 4 + 2*(scrn.y*scrn.cols + scrn.x), 0);
           (void) read(fd, &s, 2);
           ch = s & 0xff;
           if (attrib & mask)
               ch |= 0x100;
           attrib = ((s & ~mask) >> 8);
           printf("ch='%c' attrib=0x%02x\n", ch, attrib);
           attrib ^= 0x10;
           (void) lseek(fd, -1, 1);
           (void) write(fd, &attrib, 1);
           exit(EXIT_SUCCESS);
       }

VOIR AUSSI

       console(4), tty(4), ttyS(4), gpm(8)

COLOPHON

       Cette  page  fait  partie  de  la  publication 3.23 du projet man-pages
       Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler  des
       anomalies       peuvent       être       trouvées      à      l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette page de manuel a été traduite  et  mise  à  jour  par  Christophe
       Blaess  <http://www.blaess.fr/christophe/> entre 1996 et 2003, puis par
       Alain Portal <aportal AT univ-montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et  mise  à
       disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

       Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont
       directement         gérées         par          Simon          Paillard
       <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>   et  l’équipe  francophone  de
       traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».