Provided by: manpages-fr-extra_20090906_all bug

NOM

       invoke-rc.d  - Exécuter des actions de scripts d’initialisation de type
       Système V.

SYNOPSIS

       invoke-rc.d  [--quiet]   [--force]   [--try-anyway]   [--disclose-deny]
       [--query] [--no-fallback] nom action [paramtres script init...]

       invoke-rc.d [--help]

DESCRIPTION

       invoke-rc.d  est  une  interface générique pour exécuter des actions de
       scripts d’initialisation etc/init.d/nom de  type  Système V,  obéissant
       aux  contraintes  des  niveaux  d’exécution  et  aux politiques locales
       définies par l’administrateur.

       Tous les accès aux scripts d’initialisation effectués par  les  scripts
       de maintenance des paquets Debian devraient être fait avec invoke-rc.d.

       Cette page de manuel ne document que l’utilisation et  le  comportement
       de  invoke-rc.d.  Pour  une discussion sur les possibilités des scripts
       d’initialisation de type Système V, veuillez consulter  init(8)  et  le
       manuel du programmeur dpkg (dpkg Programmers Manual). Des informations
       complémentaire sur invoke-rc.d peuvent être trouvées  dans  la  section
       sur  les  niveaux  d’exécution  et  sur les scripts init.d de la charte
       Debian (Debian Policy Manual.

ACTIONS DES SCRIPTS DINIT
       Les actions standard sont : start, stop, force-stop,  restart,  reload,
       force-reload  et  status. D’autres actions sont acceptées, mais causent
       des problèmes à policy-rc.d (voir  la  section  POLITIQUE  DES  SCRIPTS
       DINIT),  et des avertissement sont généré si la politique est activée.

       Veuillez noter que tous les scripts d’initialisation n’implémentent pas
       toutes  les  actions  listées  ci-dessus,  et  que  la  politique  peut
       remplacer une action par une autre (ou d’autres) ou encore la  refuser.

       Tout    paramètre    supplémentaire    sera   passé   au(x)   script(s)
       d’initialisation à exécuter.

       Si une action doit être menée sans tenir compte des politiques locales,
       utilisez l’option --force.

OPTIONS

       --help Afficher un message d’aide pour l’utilisation.

       --quiet
              Mode silencieux, aucun message d’erreur n’est généré.

       --force
              Essayer  d’exécuter le script d’initialisation sans tenir compte
              de la politique et des erreurs du sous-système  de  gestion  des
              scripts d’initialisation. Lutilisation de cette option dans les
              scripts de maintenance Debian est fortement déconseillée.

       --try-anyway
              Essaie d’exécuter le script d’initialisation si une  erreur  non
              fatale est détectée.

       --disclose-deny
              Renvoyer un code de retour de 201 au lieu du code de retour 0 si
              l’action  du  script  d’initialisation  est  interdite  par   la
              politique.

       --query
              Renvoyer  un des code de retour 100-106. N’exécute pas le script
              d’initialisation, et force l’utilisation de  --disclose-deny  et
              --no-fallback.

       --no-fallback
              Ignore  toute  action  de  rechange  demandée  par la politique.
              Attention : c’est généralement une très mauvaise idée  pour  les
              actions autres que start.

CODES DE RETOUR

       Si  un  script  d’initialisation doit être exécuté, invoke-rc.d renvoie
       toujours le code de retour renvoyé par le script d’initialisation.  Les
       scripts  d’initialisation  ne  devraient pas renvoyer de code de retour
       supérieurs à 100 (réservé par Debian et  par  la  SLB).  Les  codes  de
       retour valables renvoyés par invoke-rc.d sont :

       0      Succs.  Soit  le  script  d’initialisation a été exécuté et son
              code de retour était 0 (notez qu’une action  de  rechange  a  pu
              être  exécuté  à  la  place  de  celle  fournie  sur la ligne de
              commande) ou il n’a pas été exécuté à cause des  contraintes  du
              niveau  d’exécution  ou  de  la  politique  locale  et parce que
              --disclose-deny n’est pas utilisé.

       1 - 99 Réservé pour les script init.d, indique généralement un échec.

       100    Identifiant  du  script  dinitialisation  (nom)  inconnu.  Ceci
              signifie  que  le script d’initialisation n’a pas été enregistré
              correctement par update-rc.d ou que le  script  d’initialisation
              n’existe pas.

       101    Action  non autorisée. L’action demandée ne sera pas effectuée à
              cause des contraintes du niveau d’exécution ou de la  politique.

       102    Erreur    du   sous-système.   Le   sous-système   des   scripts
              d’initialisation  (ou   la   politique)   n’a   pas   fonctionné
              correctement.   De   plus,   l’exécution   forcée   des  scripts
              d’initialisation avec --try-anyway ou --force a échoué.

       103    Erreur de syntaxe.

       104    Actionpermise.  Le  script  d’initialisation  aurait   du   être
              exécuté, mais l’option --query est utilisée.

       105    Comportement  incertain.  Impossible  de  déterminer si l’action
              aurait due être  effectuée  ou  non,  et  l’option  --query  est
              utilisée.

       106    Action  de  rechange  demandée.  La  politique interdit l’action
              demandée et fournit une action de rechange autorisée à  utiliser
              à la place.

POLITIQUE DES SCRIPTS DINIT
       invoke-rc.d introduit le concept d’une politique utilisée pour vérifier
       si un script d’initialisation doit être exécuté ou non ou si une  autre
       action  doit  être  menée  à  la  place.  Cette  politique  a plusieurs
       utilisations la plus immédiate étant d’éviter que des mises à  jour  de
       paquets  ne  démarrent  des démons en dehors des niveaux d’exécution et
       qu’un paquet démarre ou arrête des démons dans des « prisons »  chroot.

       La   politique   fournit  les  possibilités  suivantes :  interdire  ou
       autoriser  l’exécution  d’une  action ;  demander  qu’une  action   (de
       rechange)  soit effectuée, à la place de l’action demandée sur la ligne
       de commande ; ou demander à ce que plusieurs  actions  soient  essayées
       dans  un  certain  ordre  jusqu’à  ce  qu’une  d’entre  elles réussisse
       (plusieurs actions de rechange).

       invoke-rc.d lui même ne tient compte que  du  niveau  d’exécution ;  il
       interdit  toute  tentative  de  démarrage  d’un  service dans un niveau
       d’exécution  où  il  serait  désactivé.  Les  autres  politiques   sont
       implémentées  en  utilisant  le  programme  d’aide  policy-rc.d et sont
       disponible si /usr/sbin/policy-rc.d est installé sur le système.

FICHIERS

       /etc/init.d/*
              Script d’initialisation Système V.

       /usr/sbin/policy-rc.d
              Couche d’aide pour les politiques  de  scripts  d’initialisation
              (facultatif).

       /etc/runlevel.conf
              Configuration  des  niveaux d’exécution de file-rc (si le paquet
              file-rc est utilisé).

       /etc/rc?.d/*
              Configuration des niveaux d’exécution Système V  (si  le  paquet
              sysv-rc est utilisé).

BOGUES

       Veuillez signaler tout bogue en utilisant le système de suivi des bogue
       de Debian, disponible sur  http://bugs.debian.org/,  pour  les  paquets
       sysv-rc  ou  file-rc (en fonction de la version de invoke-rc.d que vous
       utilisez).

VOIR AUSSI

       Manuel du programmeur Dpkg
       /etc/init.d/skeleton,
       update-rc.d(8),
       init(8),
       /usr/share/doc/sysv-rc/README.policy-rc.d.gz

TRADUCTION

       La traduction de cette page de manuel est maintenue par les membres  de
       la  liste  <debian-l10n-french  AT lists DOT debian DOT org>.  Veuillez
       signaler toute erreur de traduction par un  rapport  de  bogue  sur  le
       paquet manpages-fr-extra.