Provided by: manpages-fr-dev_3.23.1-1_all bug

NOM

       umount, umount2 - Démonter un système de fichier

SYNOPSIS

       #include <sys/mount.h>

       int umount(const char *target);

       int umount2(const char *target, int flags);

DESCRIPTION

       umount()  et  umount2() suppriment l’attachement du système de fichiers
       (le plus récemment) monté sur le répertoire target.

       Les privilèges appropriés ’sous Linux : la capacité CAP_SYS_ADMIN)  est
       requise pour démonter des systèmes de fichiers.

       Depuis   Linux  2.1.116  l’appel  système  umount2()  fonctionne  comme
       umount(), mais dispose d’options supplémentaires (flags) configurant le
       comportement de l’opération :

       MNT_FORCE (depuis Linux 2.1.116)
              Forcer  le démontage, même si le système de fichiers est occupé.
              Ceci peut causer  la  perte  de  données.  (Seulement  pour  les
              montages NFS).

       MNT_DETACH (depuis Linux 2.4.11)
              Faire  un  détachement  paresseux :  rendre  le point de montage
              invalide pour les  nouveaux  accès,  et  réaliser  le  démontage
              complet lorsque le point ne sera plus occupé.

       MNT_EXPIRE (depuis Linux 2.6.8)
              Marquer  le  point de montage comme ayant expiré. Si un point de
              montage n’est pas utilisé, un premier appel à umount2() avec  ce
              paramètre  échoue  avec l’erreur EAGAIN, mais marque le point de
              montage comme expiré. Il  reste  dans  cet  état  tant  qu’aucun
              processus   n’y   accède.  Un  second  appel  à  umount2()  avec
              MNT_EXPIRE détache le point de montage expiré. Ce  paramètre  ne
              peut être combiné avec MNT_FORCE ou MNT_DETACH.

VALEUR RENVOYÉE

       En  cas  de  réussite,  zéro est renvoyé, sinon -1 est renvoyé et errno
       contient le code d’erreur.

ERREURS

       Les erreurs détaillées ici sont indépendantes du  type  de  système  de
       fichiers.  Chaque  type  de  système  peut  avoir  des  codes d’erreurs
       spécifiques, et un comportement particulier. Voir les sources du  noyau
       pour plus de détails.

       EAGAIN Un  appel  à  umount2()  avec  l’attribut  MNT_EXPIRE  a  marqué
              correctement un système de fichiers non utilisé comme expiré.

       EBUSY  target ne peut pas être démonté car il est occupé.

       EFAULT target   pointe   en   dehors   de   l’espace   d’adressage   de
              l’utilisateur.

       EINVAL target  n’est pas un point de montage. Ou umount2() a été appelé
              avec l’option  MNT_EXPIRE,  en  même  temps  que  MNT_DETACH  ou
              MNT_FORCE.

       ENAMETOOLONG
              Un des arguments est plus long que MAXPATHLEN.

       ENOENT Un des chemins est vide ou a un composant inexistant.

       ENOMEM Le noyau n’a pas pu allouer suffisamment de mémoire.

       EPERM  L’appelant n’a pas les privilèges appropriés.

VERSIONS

       MNT_DETACH et MNT_EXPIRE  sont disponibles depuis la glibc 2.11.

CONFORMITÉ

       Ces fonctions sont spécifiques à Linux et ne doivent pas être employées
       dans des programmes destinés à être portables.

NOTES

       La fonction umount d’origine  était  invoquée  avec  umount(device)  et
       renvoyait ENOTBLK si l’argument était autre chose qu’un périphérique en
       mode bloc. Dans Linux 0.98p4 un appel  umount(rpertoire)  fut  ajouté,
       afin  de  gérer  des  périphériques  anonymes.  Dans  Linux 2.3.99-pre7
       l’appel   umount(device)   fut   supprimé,   en    ne    gardant    que
       umount(rpertoire)  (car  maintenant  les  périphériques  peuvent  être
       montés en plusieurs endroits, et l’indication du périphérique ne suffit
       plus).

VOIR AUSSI

       mount(2), path_resolution(7), mount(8), umount(8)

COLOPHON

       Cette  page  fait  partie  de  la  publication 3.23 du projet man-pages
       Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler  des
       anomalies       peuvent       être       trouvées      à      l’adresse
       http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

       Cette page de manuel a  été  traduite  et  est  maintenue  par  Nicolas
       François  <nicolas.francois@centraliens.net> et l’équipe francophone de
       traduction de Debian.

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».