Provided by: devscripts_2.11.1ubuntu3_i386 bug

NOM

       checkbashisms  -  Rechercher  des constructions specifiques a bash dans
       les scripts /bin/sh

SYNOPSIS

       checkbashisms script ...
       checkbashisms --help|--version

DESCRIPTION

       checkbashisms se base sur l'un des tests de lintian pour effectuer  des
       tests simples sur des scripts de type /bin/sh pour detecter la presence
       de possibles  constructions  specifiques  a  bash  [ NdT :  bashism  en
       anglais ].  Il  prend  en  argument  le  nom des scripts et affiche des
       avertissements lorsqu'une telle construction est detectee.

       Notez que la definition d'une construction specifique a  bash  dans  ce
       contexte   correspond   grossierement   a  << une  fonctionnalite  d'un
       interpreteur de commandes qu'il n'est pas necessaire de  gerer  d'apres
       POSIX >> ;  cela  signifie que certains des points releves peuvent etre
       permis dans des sections optionnelles de POSIX, comme  XSI  ou  << User
       Portability >>.

       Dans  les  cas  ou  POSIX  et  la  Charte  Debian  sont  en  desaccord,
       checkbashisms autorise par defaut les extensions permises par la Charte
       mais fournit des options pour une verification plus stricte.

OPTIONS

       --help, -h
              Afficher un resume des options.

       --newline, -n
              Verifier  l'utilisation  de  << echo -n >> (pas dans POSIX, mais
              permise par la Charte Debian, section 10.4).

       --posix, -p
              Verifier les points qui ne sont pas POSIX, mais dont la prise en
              charge  est  exigee par la Charte Debian, section 10.4 (implique
              -n).

       --force, -f
              Forcer la verification  de  tous  les  scripts,  meme  s'ils  ne
              l'auraient  pas ete normalement (par exemple parce qu'ils ont un
              shebang qui demande une execution par bash ou un autre shell non
              POSIX ou ressemble a un wrapper shell).

       --extra, -x
              Met en evidence les lignes qui, meme si elles ne contiennent pas
              de  construction  propre  a  bash,  peuvent  etre  utiles   pour
              determiner  si  certains  problemes  particuliers  sont des faux
              positifs qui peuvent etre ignores. Par exemple, l'utilisation de
              << $BASH_ENV >>  peut  etre  precedee  d'une  verification  pour
              s'assurer que << $BASH >> est definie.

       --version, -v
              Affiche la version et le copyright.

VALEURS DE RETOUR

       La valeur de retour est 0 si aucune construction specifique a  bash  ou
       autre  probleme  n'a  ete  detecte.  Sinon,  la  somme  des erreurs est
       renvoyee. Les erreurs sont ponderees de la facon suivante :

       1      Une construction probablement specifique a bash a ete detectee.

       2      Un fichier a ete ignore, par exemple  parce  qu'il  n'etait  pas
              lisible  ou  n'a pas ete trouve. Le message d'erreur donnera des
              precisions.

VOIR AUSSI

       lintian(1).

AUTEUR

       checkbashisms a ete initialement ecrit sous forme de script  shell  par
       Yann  Dirson  <dirson@debian.org> et a ete recrit en Perl avec beaucoup
       plus de fonctionnalites par Julian Gilbey <jdg@debian.org>.

TRADUCTION

       Ce document est une traduction, maintenue  a  l'aide  de  l'outil  po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/>   par   l'equipe   de   traduction
       francophone du projet Debian.

       Nicolas Francois, Guillaume Delacour, Cyril Brulebois,  Thomas  Huriaux
       et David Prevot ont realise cette traduction.

       L'equipe  de  traduction a fait le maximum pour realiser une adaptation
       francaise de qualite.  Veuillez signaler toute erreur de traduction  en
       ecrivant  a  <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de
       bogue sur le paquet devscripts.

       La version anglaise  la  plus  a  jour  de  ce  document  est  toujours
       consultable en ajoutant l'option << -L C >> a la commande man.