Provided by: devscripts_2.11.1ubuntu3_i386 bug

NOM

       debchange  - Outil pour la maintenance du fichier debian/changelog d'un
       paquet source

SYNOPSIS

       debchange [options] [texte ...]
       dch [options] [texte ...]

DESCRIPTION

       debchange ou son alias dch ajoute une nouvelle ligne de commentaire  au
       fichier debian/changelog dans le repertoire des sources. Cette commande
       doit etre executee depuis ce  repertoire.  Si  le  texte  decrivant  le
       changement  est  donne  en  ligne de commande, debchange s'executera de
       facon automatique et ajoutera simplement le texte, avec les passages  a
       la  ligne  qui s'imposent et a l'emplacement approprie, dans le fichier
       debian/changelog (ou  le  fichier  indique  par  les  options  decrites
       ci-apres).  Si  aucun texte n'est renseigne, alors debchange execute un
       editeur (determine  par  sensible-editor)  pour  que  vous  editiez  le
       fichier. (Les variables d'environnement VISUAL et EDITOR sont utilisees
       dans cet ordre pour determiner l'editeur a utiliser.) Pour les editeurs
       qui  acceptent  l'option +n pour demarrer l'edition a une ligne donnee,
       cette option sera utilisee pour positionner l'edition a la bonne ligne.
       Si  l'editeur  est  quitte  sans  avoir  modifie le fichier temporaire,
       debchange quittera sans modifier le fichier changelog.  Notez  que  les
       fichiers  changelog  sont  suppos'es  ^etre  cod'es  en UTF-8. Dans le cas
       contraire, des probl`emes peuvent se  produire.  Veuillez  consulter  la
       page  de manuel de iconv(1) pour trouver comment convertir les fichiers
       changelog codes autrement. Enfin, un fichier  changelog  ou  NEWS  peut
       etre  cree  a  partir  de  rien  en utilisant l'option --create decrite
       ci-dessous.

       debchange peut egalement creer des entrees de changelog  permettant  de
       fermer  des  bogues,  en utilisant l'option --closes. Le BTS, ou Debian
       Bug   Tracking   System   (systeme   de   suivi   de   bogues   Debian,
       http://bugs.debian.org/),  est  interroge  pour  determiner le titre du
       bogue et le paquet dans lequel il apparait. Ce comportement  peut  etre
       modifie  en utilisant l'option --noquery ou en positionnant la variable
       de configuration DEBCHANGE_QUERY_BTS a no, comme decrit ci-dessus. Dans
       tous  les  cas,  l'editeur  (voir  ci-dessus)  est toujours appele pour
       permettre une modification de l'entree, mais le fichier  changelog  est
       cree,  que  des  modifications  aient  ete  faites  ou  non. Une entree
       supplementaire peut etre fournie  en  ligne  de  commande  en  plus  de
       l'entree fermant le bogue.

       Au  plus  une  des options --append, --increment, --edit, --release, et
       --newversion doit  etre  utilisee  conformement  a  leurs  descriptions
       ci-apres.  Si aucune option n'est fournie, debchange devra utiliser des
       heuristiques pour deviner si le paquet a bien ete distribue ou non,  et
       se  comporte comme si --increment avait ete utilisee si le paquet a ete
       distribue, ou autrement comme si --append avait ete utilisee.

       Deux types differents d'heuristiques peuvent etre  utilises,  controles
       par  l'option  --release-heuristic  ou  la  variable  de  configuration
       DEBCHANGE_RELEASE_HEURISTIC. L'heuristique par defaut  (log)  determine
       si  un  paquet  a  ete  distribue en cherchant un journal dupload(1) ou
       dput(1) approprie. Un message d'alerte sera affiche si  le  fichier  du
       journal est detecte mais qu'aucun envoi avec succes n'y est enregistre.
       C'est peut-etre parce l'envoi precedent a ete execute avec une  version
       de  dupload  inferieure  a  2.1  ou parce que l'envoi a echoue. L'autre
       heuristique (changelog) suppose que le paquet a ete distribue  a  moins
       que  le journal des modifications ne contienne UNRELEASED dans le champ
       de  la  distribution.  Si  cette  heuristique  est  activee  alors   la
       distribution  sera  changee en UNRELEASED dans les nouvelles entrees du
       journal des modifications, et l'option --mainttrailer decrite ci-dessus
       sera  activee  automatiquement.  Cela peut etre utile si un paquet peut
       etre distribue par differents responsables, ou si vous  ne  voulez  pas
       garder les journaux d'envoi.

       Si  les  options  --increment ou --newversion sont utilisees, le nom et
       l'adresse electronique pour la nouvelle version sont determines  de  la
       facon suivante. Si la variable d'environnement DEBFULLNAME est definie,
       sa valeur est utilisee comme nom complet du responsable. Si la variable
       d'environnement  DEBEMAIL  est definie, elle est utilisee comme adresse
       electronique. Si cette variable est de la  forme  << nom  <adresse> >>,
       alors   le   nom   est   pris   dans  cette  variable  si  la  variable
       d'environnement  DEBFULLNAME  n'est  pas  definie.  Si  cette  variable
       d'environnement  n'est pas definie, le meme test est realise sur EMAIL.
       Puis, si le nom complet n'est pas  encore  determine,  getpwuid(3)  est
       utilise  pour  determiner le nom grace au fichier des mots de passe. En
       cas d'echec, l'entree precedente du  fichier  changelog  est  utilisee.
       Pour  l'adresse  electronique,  si  elle  n'a  pas  ete determinee avec
       DEBEMAIL ou EMAIL, /etc/mailname est  utilise,  puis  il  tente  de  la
       construire  a  partir du nom d'utilisateur et du FQDN, sinon, l'adresse
       de  l'entree  precedente  du  fichier  changelog  est  utilisee.   Pour
       simplifier,  il est preferable de definir les variables d'environnement
       DEBEMAIL et DEBFULLNAME lorsque ce script est utilise.

       Les  changelogs  qui  enregistrent  les  modifications  des  differents
       co-responsables  d'un  paquet  sont  geres. Si une entree est ajoutee a
       celles de la version courante, et que le responsable est  different  du
       responsable qui est mentionne comme ayant cree les entrees precedentes,
       alors des lignes  seront  ajoutees  au  changelog  pour  indiquer  quel
       responsable  a  fait  quelle modification. Pour le moment, seulement un
       des  differents  styles  d'enregistrement  de  ces   informations   est
       supporte,  dans  lequel  le  nom  du  responsable  qui  a fait quelques
       modifications apparait sur une ligne  avant  les  modifications,  entre
       crochets.  Cela  peut-etre  active  ou  desactive en utilisant l'option
       --[no]multimaint ou la variable de configuration DEBCHANGE_MULTIMAINT ;
       le  comportement par defaut est de l'activer. A noter : si une entree a
       deja ete marquee dans ce but, alors cette option sera ignoree de  facon
       silencieuse.

       Si le nom du repertoire de l'arborescence des sources est sous la forme
       paquet-version, debchange cherchera  egalement  a  le  renommer  si  le
       numero  de  version (amont) change. Cela peut etre empeche en utilisant
       l'option --preserve en ligne  de  commande  ou  avec  un  parametre  du
       fichier de configuration, comme decrit ci-dessous.

       Si --force-bad-version ou --allow-lower-version est utilisee, debchange
       ne s'arretera pas si une nouvelle version est inferieure a  la  version
       courante.  Cela  est  particulierement  utile  lors de la conception de
       retroportages.

V'erification du nom du r'epertoire

       Comme certains autres scripts du paquet devscripts, debchange  parcourt
       une  arborescence  de  repertoires  jusqu'a  ce qu'il trouve un fichier
       debian/changelog. Pour eviter les  problemes  poses  par  les  fichiers
       egares,  il  examine  le  nom  du repertoire parent une fois le fichier
       debian/changelog trouve, et verifie que le nom du repertoire correspond
       au  nom  du  paquet.  La methode precise utilisee est controlee par les
       deux      variables       du       fichier       de       configuration
       DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_LEVEL  et  DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_REGEX,  et
       les options en ligne de  commande  associees  --check-dirname-level  et
       --check-dirname-regex.

       DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_LEVEL peut prendre les valeurs suivantes :

       0      Ne jamais verifier le nom du repertoire.

       1      Ne  verifier  le  nom  du repertoire que s'il a fallu changer de
              repertoire pour trouver le fichier  debian/changelog.  C'est  le
              comportement par defaut.

       2      Toujours verifier le nom du repertoire.

       Le  nom  du  repertoire  est verifie en testant si le nom du repertoire
       courant (donne par pwd(1)) correspond a l'expression rationnelle donnee
       par   la   variable   DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_REGEX   du   fichier  de
       configuration ou par l'option --check-dirname-regex  regex.  Il  s'agit
       d'une  expression  rationnelle Perl (voir perlre(1)), qui sera ancree a
       son debut et a sa fin. Si elle contient un  << / >>,  alors  elle  doit
       correspondre   au   chemin   complet.   Si   elle  contient  la  chaine
       << PACKAGE >>, cette chaine sera remplacee par le nom du paquet  source
       determine  par  le  fichier  changelog.  La  valeur par defaut de cette
       expression rationnelle est << PACKAGE(-.+)? >>, ce qui  correspond  aux
       repertoires nommes PACKAGE ou PACKAGE-version.

       Le journal des modifications par defaut a editer est debian/changelog ;
       cependant, cela peut etre change en utilisant les  options  --changelog
       ou  --news, ou la variable d'environnement CHANGELOG, comme decrit plus
       bas.

OPTIONS

       --append, -a
              Ajouter une nouvelle entree au fichier changelog a  la  fin  des
              entrees de la version actuelle.

       --increment, -i
              Incrementer  le  numero  de  version Debian ou, dans le cas d'un
              paquet Debian  natif,  le  numero  de  version.  Cela  cree  une
              nouvelle  section  au  debut  du  fichier  changelog avec le bon
              en-tete et la signature. De plus, dans  le  cas  d'une  nouvelle
              version  d'un  paquet  natif  Debian,  le  nom du repertoire est
              modifie de maniere a refleter ce changement de version.

       --newversion version, -v version
              Indiquer explicitement le numero  de  version  (avec  la  partie
              relative  a  la  version Debian). Cette option se comporte comme
              l'option  --increment  pour  les  autres  aspects.  Le  nom   du
              repertoire  sera egalement modifie si le numero de version amont
              a change.

       --edit, -e
              Editer le journal des modifications dans un editeur.

       --release, -r
              Finaliser le fichier changelog pour un envoi. Cela  met  a  jour
              l'horodatage  du  fichier  changelog.  Si  la  distribution vaut
              UNRELEASED, elle prend  la  valeur  de  l'entree  precedente  du
              fichier   (ou   de   la   distribution   indiquee  par  l'option
              --distribution).  S'il  n'y  a  pas  d'entree   precedente,   et
              qu'aucune   distribution  n'a  ete  indiquee  explicitement,  la
              distribution sera unstable.

       --force-save-on-release
              Quand l'option --release est utilisee et  qu'un  editeur  a  ete
              ouvert  pour permettre de verifier le journal des modifications,
              l'utilisateur  doit  enregistrer  le  journal  de  modifications
              ouvert  par  l'editeur.  Sinon, le journal d'origine ne sera pas
              modifie (option par defaut).

       --no-force-save-on-release
              Inverse de --force-save-on-release. Notez qu'une  fausse  entree
              de journal peut etre fournie pour obtenir le meme resultat - par
              exemple avec  debchange  --release  "".  L'entree  ne  sera  pas
              ajoutee  au  journal  des  modifications, mais sa presence evite
              l'ouverture de l'editeur.

       --create
              Cela creera un nouveau fichier debian/changelog (ou  debian/NEWS
              si  l'option  --news  est  utilisee).  Vous  devez  etre dans le
              repertoire  de  plus  haut  niveau  pour   l'utiliser ;   aucune
              verification  sur  le nom du repertoire ne sera faite. Le nom du
              paquet et sa version peuvent etre  indiquees  en  utilisant  les
              options  --package  et  --newversion, determines grace au nom du
              repertoire  en  utilisant  l'option  --fromdirname   ou   entres
              manuellement   dans   le  fichier  changelog  cree.  Le  nom  du
              responsable est determine grace aux variables d'environnement si
              cela  est  possible,  et  la  distribution  est indiquee soit en
              utilisant l'option --distribution soit dans le fichier changelog
              cree.

       --empty
              Quand  elle  est utilisee avec l'option --create, elle permet de
              supprimer l'ajout automatique d'une entree << initial release >>
              (de  telle  sorte  que le prochain appel a debchange ajoutera la
              premiere entree). Notez  que  dpkg-parsechangelog  generera  des
              avertissements   du   fait   de   l'absence  de  description  de
              modifications.

       --package paquet
              Indiquer le nom du paquet qui devra etre utilise dans le nouveau
              journal  des  modifications ;  doit  etre  utilise  seulement en
              conjonction  avec  les   options   --create,   --increment,   et
              --newversion.

       --nmu, -n
              Incrementer  le  numero  de  version  Debian  pour un envoi d'un
              non-responsable soit en ajoutant << .1 >> a une version  non-NMU
              (a  moins  qu'il  s'agisse  d'un paquet Debian natif, auquel cas
              << +nmu1 >> est ajoute) soit en incrementant un numero  de  NMU.
              Cela  se produit automatiquement si l'auteur du paquet n'est pas
              dans les champs Maintainer ou  Uploaders  de  debian/control,  a
              moins  que  DEBCHANGE_AUTO_NMU soit definie a no ou que l'option
              --no-auto-nmu soit utilisee.

       --bin-nmu
              Incrementer le numero de version Debian pour  un  envoi  binaire
              d'un  non-responsable  soit  en ajoutant << +b1 >> a une version
              non-binNMU soit en incrementant un numero de binNMU, et  ajouter
              un commentaire << binNMU >> dans le changelog.

       --rebuild, -R
              Increment  the  Debian release number for a no-change rebuild by
              appending a  "build1"  or  by  incrementing  a  rebuild  version
              number.

       --qa, -q
              Incrementer le numero de publication de Debian pour un envoi par
              l'equipe QA de Debian, et ajouter un commentaire << QA upload >>
              dans le changelog.

       --security, -s
              Incrementer le numero de publication de Debian pour un envoi par
              l'equipe  Securite  de  Debian,  et   ajouter   un   commentaire
              << Security Team upload >> dans le changelog.

       --team Incrementer le numero de publication de Debian pour un envoi par
              l'equipe, et ajouter un commentaire << Team  upload >>  dans  le
              changelog.

       --bpo  Incrementer  le  numero  de  publication de Debian pour un envoi
              d'un retroportage pour Squeeze, et ajouter un  commentaire  pour
              l'envoi du retroportage dans le changelog.

       --local, -lsuffix
              Ajouter  un  suffixe  au  numero  de  version  Debian  pour  une
              construction locale.

       --force-bad-version, -b
              Forcer un numero de version a etre moins eleve que le numero  de
              version courant (comme c'est le cas par exemple dans le cas d'un
              retroportage).

       --allow-lower-version mod`ele
              Permettre a un numero de version d'etre inferieur a  la  version
              en cours si la nouvelle version satisfait le modele indique.

       --force-distribution
              Forcer  l'utilisation  de la distribution indiquee, meme si elle
              ne correspond a aucune distribution connue (par exemple pour une
              distribution non officielle).

       --auto-nmu
              Essayer  de  determiner automatiquement si une modification dans
              le journal des modifications correspond a une NMU (mise  a  jour
              independante  ou  << Non  Maintainer  Upload >>).  Il  s'agit du
              comportement par defaut.

       --no-auto-nmu
              Desactiver la detection automatique des NMU. C'est equivalent  a
              configurer DEBCHANGE_AUTO_NMU avec la valeur no.

       --fromdirname, -d
              Determiner  le  numero  de  version  amont  a  partir  du nom du
              repertoire, qui devra etre de la  forme  paquet-version.  Si  le
              numero  de  version  amont  a  augmente  depuis l'entree la plus
              recente du fichier changelog, la nouvelle  entree  sera  ajoutee
              avec  pour  numero  de version version-1 (ou version dans le cas
              d'un  paquet  Debian  natif),  avec   le   meme   temps   absolu
              (<< epoch >>)  que  le paquet precedent. Si le numero de version
              amont est le meme, cette option se comporte de la meme facon que
              -i.

       --closes nnnnn[,nnnnn ...]
              Ajouter  des entrees au fichier changelog pour fermer les bogues
              indiques. Un editeur est egalement lance apres avoir ajoute  ces
              entrees.  Il  generera  des avertissements si le BTS ne peut pas
              etre contacte (et que l'option --noquery n'a pas  ete  utilisee)
              ou s'il y a un probleme avec un rapport de bogue.

       --[no]query
              Indiquer  si  le BTS doit etre interroge lorsqu'une fermeture de
              bogue est generee.

       --preserve, -p
              Conserver le nom du repertoire de l'architecture  source  si  le
              numero  de  version  amont  (ou le numero de version d'un paquet
              Debian natif) change. Veuillez egalement  consulter  la  section
              sur les variables de configuration ci-dessous.

       --distributor vendor
              Override  the  distributor  ID  over  the  default  returned  by
              dpkg-vendor.  This name is used for heuristics  applied  to  new
              package   versions   and  for  sanity  checking  of  the  target
              distribution.

       --no-preserve, --nopreserve
              Ne pas conserver le nom  du  repertoire  de  l'arborescence  des
              sources (comportement par defaut).

       --distribution dist, -D dist
              Utiliser  la  distribution  indiquee  dans la nouvelle entree du
              fichier changelog au  lieu  d'utiliser  la  distribution  de  la
              derniere entree ou de l'entree en cours d'edition.

       --urgency urgence, -u urgence
              Utiliser  le niveau d'urgence indique dans la nouvelle entree du
              fichier changelog, s'il y en a une, au lieu du niveau  d'urgence
              bas  (<< low >>)  par  defaut  ou de la valeur courante pour les
              entrees existantes.

       --changelog fichier, -c fichier
              Editer  le  journal  des  modifications  fichier  au   lieu   de
              debian/changelog. Cette option remplace la valeur definie par la
              variable d'environnement CHANGELOG. De plus, aucune traversee ou
              controle  de  repertoire  ne  sera  fait  quand cette option est
              utilisee.

       --news [newsfile]
              Editer newsfile (debian/NEWS par defaut) au lieu du journal  des
              modifications.  Une  recherche  sur le repertoire sera faite. Le
              journal  des  modifications  sera  analyse  pour  determiner  la
              version actuelle du paquet.

       --[no]multimaint
              Preciser s'il faut indiquer que les differents points du journal
              des modifications  sont  l'oeuvre  de  differents  responsables.
              L'option  par  defaut  est  --multimaint.  Veuillez consulter la
              discussion ci-dessus ainsi que  les  explications  ci-dessous  a
              propos   de  la  variable  DEBCHANGE_MULTIMAINT  du  fichier  de
              configuration.

       --[no]multimaint-merge
              Preciser si toutes  les  modifications  realisees  par  le  meme
              auteur  doivent  etre fusionnees dans la meme section du journal
              des modifications. L'option par defaut est --nomultimaint-merge.
              Veuillez   consulter  la  discussion  ci-dessus  ainsi  que  les
              explications   ci-dessous    a    propos    de    la    variable
              DEBCHANGE_MULTIMAINT_MERGE du fichier de configuration.

       --maintmaint, -m
              Ne  pas  modifier  les  informations  sur le responsable listees
              precedemment  dans   le   journal   des   modifications.   C'est
              particulierement  utile pour les parrains qui souhaitent ajouter
              un message automatiquement sans perturber  les  informations  du
              journal   des  modifications.  Notez  qu'il  peut  y  avoir  des
              interactions interessantes quand le  mode  multiresponsable  est
              utilise :  vous  voudrez  probablement  verifier  le journal des
              modifications manuellement avant d'envoyer le paquet a l'archive
              dans ce cas.

       --controlmaint, -M
              Utiliser   les   donnees   du   champ   Maintainer   du  fichier
              debian/control  plutot  que   les   variables   d'environnements
              habituelles  (DEBFULLNAME,  DEBEMAIL,  etc.).  Cette option peut
              servir a retablir les donnees du responsable principal  dans  la
              derniere  ligne de l'entree du journal de modifications apres un
              probleme  d'edition  (par  exemple  quand  on  voulait  utiliser
              l'option  -m  et  qu'on a oublie) ou lors de la publication d'un
              paquet au nom du responsable principal (par exemple l'equipe).

       --[no]mainttrailer, -t
              Si  l'option  mainttrailer  est   activee,   elle   evitera   la
              modification  de  la  ligne  de  fin  des entrees du journal des
              modifications (c'est-a-dire les details sur  le  responsable  et
              l'horodatage),   a   moins   qu'une   option  qui  necessite  la
              modification de cette ligne de fin soit utilisee  (par  exemple,
              --create,  --release,  -i,  --qa, etc.). Cette option differe de
              --maintmaint puisque le mode multiresponsable sera utilise  s'il
              se  justifie,  a  l'exception  de  l'edition de la ligne de fin.
              Consultez   aussi   l'option   du   fichier   de   configuration
              DEBCHANGE_MAINTTRAILER ci-dessous.

       --check-dirname-level N
              Veuillez  consulter  la section ci-dessus << V'erification du nom
              du r'epertoire >> pour une explication de cette option.

       --check-dirname-regex regex
              Veuillez consulter la section ci-dessus << V'erification  du  nom
              du r'epertoire >> pour une explication de cette option.

       --no-conf, --noconf
              Ne  lire  aucun  fichier de configuration. L'option ne peut etre
              utilisee qu'en premiere position de la ligne de commande.

       --release-heuristic log|changelog
              Controler  comment  debchange  determine  si  le  paquet  a  ete
              distribue,  pour  decider s'il faut creer une nouvelle entree ou
              rajouter dans une entree existante du journal des modifications.

       --help, -h
              Afficher un message d'aide et quitter avec succes.

       --version
              Afficher la version et le copyright, puis quitter avec succes.

VARIABLES DE CONFIGURATION

       Les   deux   fichiers   de   configuration   /etc/devscripts.conf    et
       ~/.devscripts  sont evalues dans cet ordre pour regler les variables de
       configuration. Des options de ligne de commande peuvent etre  utilisees
       pour   ecraser  les  parametres  des  fichiers  de  configuration.  Les
       variables d'environnement sont ignorees  a  cette  fin.  Les  variables
       actuellement identifiees sont :

       DEBCHANGE_PRESERVE
              Lui  attribuer  la  valeur   yes  equivaut  a  utiliser l'option
              --preserve.

       DEBCHANGE_DISTRIBUTOR
              Use  this  distributor  instead  of  the  default   (dpkg-vendor
              output).  See --distributor for details.

       DEBCHANGE_QUERY_BTS
              Lui   attribuer  la  valeur  no  equivaut  a  utiliser  l'option
              --noquery.

       DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_LEVEL, DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_REGEX
              Veuillez  consulter  la  section  << V'erification  du   nom   du
              r'epertoire >>  ci-dessus  pour une explication de ces variables.
              Notez que ce sont des variables de configuration pour  tous  les
              outils du paquet devscripts ; elles impacteront tous les scripts
              qui les utilisent, comme indique  dans  leurs  pages  de  manuel
              respectives et dans devscripts.conf(5).

       DEBCHANGE_RELEASE_HEURISTIC
              Controle   comment  debchange  determine  si  le  paquet  a  ete
              distribue, pour decider s'il faut creer une nouvelle  entree  ou
              rajouter dans une entree existante du journal des modifications.
              Peut etre soit log soit changelog.

       DEBCHANGE_MULTIMAINT
              Si  elle  est  definie  a  no,  debchange  n'introduira  pas  de
              distinction  multiresponsable  lorsqu'un  responsable  different
              ajoutera une entree a un  journal  des  modifications  existant.
              Regardez la discussion ci-dessus. La valeur par defaut est yes.

       DEBCHANGE_MULTIMAINT_MERGE
              Si  elle  est definie a yes, lors de l'ajout de modifications en
              mode multiresponsable, debchange verifiera si des  modifications
              precedentes  ont  ete  realisees  par  le  responsable actuel et
              ajoutera les modifications au bloc existant plutot que de  creer
              un nouveau bloc. La valeur par defaut est no.

       DEBCHANGE_MAINTTRAILER
              Lui   attribuer  la  valeur  no  equivaut  a  utiliser  l'option
              --nomainttrailer.

       DEBCHANGE_TZ
              Utiliser ce fuseau horaire  pour  les  entrees  de  journal  des
              modifications.  Par  defaut,  le fuseau horaire de l'utilisateur
              sur le systeme est utilise, comme avec << date -R >> avec  prise
              en compte de la variable d'environnement TZ.

       DEBCHANGE_LOWER_VERSION_PATTERN
              Lui  attribuer  une valeur equivaut a utiliser cette valeur avec
              l'option --allow-lower-version sur la ligne de commande.

       DEBCHANGE_AUTO_NMU
              Si elle est definie a no  alors  debchanges  n'essaiera  pas  de
              determiner   automatiquement   si   la   modification  en  cours
              represente une NMU. La valeur par defaut est yes.  Consultez  la
              discussion sur l'option --nmu ci-dessus.

       DEBCHANGE_FORCE_SAVE_ON_RELEASE
              Lui   attribuer  la  valeur  no  equivaut  a  utiliser  l'option
              --no-force-save-on-release.

ENVIRONNEMENT

       DEBEMAIL, EMAIL, DEBFULLNAME, NAME
              Reportez-vous a la description precedente  de  l'utilisation  de
              ces variables d'environnement

       CHANGELOG
              Cette  variable indique le journal des modifications a editer en
              remplacement de debian/changelog. Aucune traversee  ou  controle
              de repertoire ne sera fait si cette variable est utilisee. Cette
              variable est remplacee par l'option  de  la  ligne  de  commande
              --changelog.

       VISUAL, EDITOR
              Ces  variables d'environnement determinent (dans cet ordre) quel
              sera l'editeur invoque par sensible-editor.

VOIR AUSSI

       debclean(1), dupload(1), dput(1), debc(1) et devscripts.conf(5).

AUTEUR

       L'auteur initial est Christoph Lameter <clameter@debian.org>.  Beaucoup
       de  changements  substantiels  et  d'ameliorations ont ete apportes par
       Julian Gilbey <jdg@debian.org>.

TRADUCTION

       Ce document est une traduction, maintenue  a  l'aide  de  l'outil  po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/>   par   l'equipe   de   traduction
       francophone du projet Debian.

       Nicolas Francois, Guillaume Delacour, Cyril Brulebois,  Thomas  Huriaux
       et David Prevot ont realise cette traduction.

       L'equipe  de  traduction a fait le maximum pour realiser une adaptation
       francaise de qualite.  Veuillez signaler toute erreur de traduction  en
       ecrivant  a  <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de
       bogue sur le paquet devscripts.

       La version anglaise  la  plus  a  jour  de  ce  document  est  toujours
       consultable en ajoutant l'option << -L C >> a la commande man.