Provided by: devscripts_2.11.1ubuntu3_i386 bug

NOM

       plotchangelog - Representer les changements sous forme de graphique

SYNOPSIS

       plotchangelog [options] changelog ...

DESCRIPTION

       plotchangelog  est un outil qui aide a visualiser les informations d'un
       fichier changelog. Ces informations sont affichees  graphiquement  avec
       gnuplot(1),  avec  sur l'axe des abscisses la date des versions, et sur
       l'axe des ordonnees le numero de version  Debian  d'un  paquet.  Chaque
       version  individuelle d'un paquet est representee par un point, dont la
       couleur indique qui a fourni cette version. Le numero de version  amont
       peut egalement etre affiche sur le graphique.

       L'axe des ordonnees peut egalement etre configure de maniere a indiquer
       la taille  de  l'entree  du  fichier  changelog  pour  chaque  nouvelle
       version.   Il   peut   aussi  etre  configure  de  maniere  a  indiquer
       approximativement  combien  de  bogues  ont  ete  corriges  par  chaque
       nouvelle version.

       Notez  que  s'il  s'agit  d'un  paquet specifique a Debian, l'axe des Y
       utilisera les versions du paquet. Cela ne fonctionne pas toujours  tres
       bien.

LECTURE DU GRAPHIQUE

       La  silhouette du graphique d'un paquet est en regle generale une serie
       de pics, demarrant a 1, allant jusqu'a  n,  et  retournant  a  1  juste
       apres.  Plus  un  pic  est  important,  plus le responsable a fourni de
       versions du paquet pour une version amont. Pour  un  paquet  uniquement
       pour Debian, son graphique sera croissant sans jamais redescendre (meme
       si un bogue du programme peut, a cause d'une  mauvaise  interpretation,
       le faire redescendre, si la version passe par exemple de 0.9 a 0.10).

       Si  le  graphique plonge a une valeur inferieure a 1, cela signifie que
       quelqu'un a fait une NMU pour le paquet en meme  temps  qu'une  mise  a
       jour  vers une nouvelle version amont, ce qui place la version Debian a
       0. En  regle  generale,  les  NMU  apparaissent  comme  des  nombres  a
       virgule :  1.1,  2.1,  etc.  Une  NMU  peut  egalement  etre facilement
       detectee en regardant sur les  points  quel  responsable  a  envoye  le
       paquet :  un  point  isole d'un type different des points precedents et
       suivants est souvent le signe d'une NMU.

       Il est egalement  facile  de  trouver  quand  un  paquet  a  change  de
       responsable en jetant un coup d'oeil aux points.

OPTIONS

       -l, --linecount
              Au  lieu  d'utiliser  le numero de version Debian pour l'axe des
              ordonnees, utilise le nombre de lignes de  l'entree  du  fichier
              changelog  pour  chaque  version.  Cette option ne peut pas etre
              utilisee en meme temps que --bugcount.

       -b, --bugcount
              Au lieu d'utiliser le numero de version Debian  pour  l'axe  des
              ordonnees,  utilise le nombre de bogues fermes par chaque entree
              du fichier changelog. Notez que ce nombre de bogues  est  trouve
              en  recherchant  << #dddd >>  dans le fichier changelog, et peut
              donc etre imprecis. Cette option ne peut pas etre utilisee  avec
              --linecount.

       -c, --cumulative
              Lorsqu'elle   est   utilisee  avec  les  options  --bugcount  ou
              --linecount,  effectue  un  decompte  incremental  plutot  qu'un
              decompte individuel pour chaque entree du fichier changelog.

       -v, --no-version
              N'affiche  pas  les  versions amont, ce qui est utile lorsque le
              graphique est trop charge.

       -m, --no-maint
              Ne fait pas de difference entre les differents  responsables  du
              paquet.

       -s fichier, --save=fichier
              Sauver  le  graphe dans le fichier au format PostScript, au lieu
              de l'afficher immediatement.

       -u, --urgency
              Utilise des points plus gros pour les versions ayant  un  niveau
              d'urgence plus important.

       --verbose
              Affiche le script qui est fourni a gnuplot (pour le debogage).

       -gcommandes, --gnuplot=commandes
              Ces  options  vous permettent d'inserer des commandes gnuplot(1)
              dans le script gnuplot utilise pour generer  le  graphique.  Les
              commandes  sont  placees  apres  l'initialisation, mais avant la
              commande  plot  finale.  Elles  peuvent  etre   utilisees   pour
              remplacer  l'apparence  par  defaut  fournie par ce programme de
              facon arbitraire. Vous pouvez egalement utiliser  quelque  chose
              comme  << set  terminal  png  color >>  pour modifier le type du
              fichier de sortie, ce qui peut etre utile avec l'option -s.

       --help Affiche un resume d'aide.

       --version
              Affiche la version, le nom de l'auteur, et le copyright.

       --noconf, --no-conf
              Ne lit aucun fichier de configuration (voir ci-dessous).

       changelog ...
              Le fichier changelog dont on veut  le  graphique.  Si  plusieurs
              fichiers   sont  indiques,  ils  seront  affiches  sur  le  meme
              graphique. Les fichiers peuvent etre compresses avec gzip.  Tout
              texte  n'etant  pas  dans  le  format  des fichiers changelog de
              Debian sera ignore.

VARIABLES DE CONFIGURATION

       Les   deux   fichiers   de   configuration   /etc/devscripts.conf    et
       ~/.devscripts  sont  evalues  dans  cet  ordre  par  un interpreteur de
       commandes (<< shell >>) pour placer les variables de configuration. Des
       options  de  ligne  de commande peuvent etre utilisees pour neutraliser
       les parametres  des  fichiers  de  configuration.  Les  parametres  des
       variables  d'environnement  sont  ignores  a  cette fin. Si la premiere
       option donnee en ligne de commande est --no-conf, alors ces fichiers ne
       sont pas evalues. Les variables actuellement identifiees sont :

       PLOTCHANGELOG_OPTIONS
              Liste  d'options  a toujours utiliser. Les options sont separees
              par des espaces. Par exemple, -l -b. N'incluez pas  les  options
              -g  ou  --gnuplot  dans  cette  liste, elles seraient ignorees ;
              voyez plutot l'option suivante.

       PLOTCHANGELOG_GNUPLOT
              Ce sont les commandes gnuplot qui  sont  utilisees  avant  toute
              commande gnuplot fournie en ligne de commande.

VOIR AUSSI

       devscripts.conf(5).

AUTEUR

       Joey Hess <joey@kitenet.net>

TRADUCTION

       Ce  document  est  une  traduction,  maintenue a l'aide de l'outil po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/>   par   l'equipe   de   traduction
       francophone du projet Debian.

       Nicolas  Francois,  Guillaume Delacour, Cyril Brulebois, Thomas Huriaux
       et David Prevot ont realise cette traduction.

       L'equipe de traduction a fait le maximum pour realiser  une  adaptation
       francaise  de qualite.  Veuillez signaler toute erreur de traduction en
       ecrivant a <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un  rapport  de
       bogue sur le paquet devscripts.

       La  version  anglaise  la  plus  a  jour  de  ce  document est toujours
       consultable en ajoutant l'option << -L C >> a la commande man.