Provided by: devscripts_2.11.1ubuntu3_i386 bug

NOM

       uscan  -  Tester  ou surveiller la disponibilite d'une nouvelle version
       amont

SYNOPSIS

       uscan [options] [chemin-vers-le-paquet-source ...]

DESCRIPTION

       uscan parcourt les repertoires donnes  (ou  le  repertoire  courant  si
       aucun  n'est  indique) et tous leurs sous-repertoires a la recherche de
       paquets contenant un fichier de controle debian/watch.  Les  parametres
       de  ces fichiers de controle sont ensuite analyses, et les sites FTP ou
       HTTP amont sont inspectes pour tester la presence de nouvelles mises  a
       jour  (qui  sont  comparees  aux  numeros de version amont des fichiers
       debian/changelog du  meme  repertoire).  Les  mises  a  jour  les  plus
       recentes  (en fonction de leur numero de version) sont recuperees et un
       programme est execute sur les sources telechargees  si  c'est  specifie
       dans le fichier watch.

       Les  fichiers  debian/watch traditionnels peuvent encore etre utilises,
       mais le format actuel est a la fois plus simple et offre  des  services
       plus   souples.   L'ancien   format  n'est  pas  decrit  ici.  Pour  la
       documentation de l'ancien  format,  reportez-vous  au  code  source  de
       uscan.

FORMAT du fichier debian/watch

       L'exemple suivant montre le type d'entree que l'on peut trouver dans un
       fichier debian/watch. Bien sur, toutes ces entrees  n'apparaitront  pas
       dans  un seul fichier. Il y a d'habitude une seule ligne pour le paquet
       courant.

       # numero de version du format, actuellement 3.
       # Cette ligne est obligatoire !
       version=3

       # Les lignes peuvent etre poursuivies a la ligne suivante avec un \

       # Voici le format pour un site FTP :
       # Nom-complet-du-site-avec-modele [Version [Action]]
       ftp://ftp.tex.ac.uk/tex-archive/web/c_cpp/cweb/cweb-(.+)\.tar\.gz \
         debian  uupdate

       # Voici la syntaxe pour un site FTP, avec une expression rationnelle
       # dans le nom du fichier
       ftp://ftp.worldforge.org/pub/worldforge/libs/Atlas-C++/transitional/Atlas-C\+\+-(.+)\.tar\.gz

       # Voici la syntaxe pour un site FTP avec un modele de repertoire
       ftp://ftp.nessus.org/pub/nessus/nessus-([\d\.]+)/src/nessus-core-([\d\.]+)\.tar\.gz

       # Voici comment remplacer le parametre PASV pour un site specifique :
       # opts=pasv ftp://.../...

       # Il s'agit d'un format pour un site HTTP, identique a celui d'un
       # site FTP. uscan commence par telecharger la page principale,
       # obtenue en supprimant le dernier element de l'URL ; dans ce cas,
       # http://www.cpan.org/modules/by-module/Text/
       http://www.cpan.org/modules/by-module/Text/Text-CSV_XS-(.+)\.tar\.gz

       # Voici un autre format pour les sites HTTP,
       # qui permet de specifier directement la page principale :
       # Page principale  Modele  [Version  [Action]]
       http://www.dataway.ch/~lukasl/amph/amph.html \
         files/amphetamine-([\d\.]*).tar.bz2

       # Cet exemple montre qu'il est possible de scanner des repertoires, sous
       # deux formes differentes, a condition que le site web autorise les
       # requetes de la forme http://site/r'epertoire/inter/m'ediaire/
       http://tmrc.mit.edu/mirror/twisted/Twisted/(\d\.\d)/ \
         Twisted-([\d\.]*)\.tar\.bz2
       http://tmrc.mit.edu/mirror/twisted/Twisted/(\d\.\d)/Twisted-([\d\.]*)\.tar\.bz2

       # qa.debian.org fournit un redirecteur qui permet une forme plus
       # simple pour les projets heberges sur SourceForge. Le format
       # ci-dessous sera automatiquement recrit pour utiliser le redirecteur
       http://sf.net/audacity/audacity-src-(.+)\.tar\.gz

       # githubredir.debian.net est un redirecteur pour les projets GitHub
       # Il peut etre utilise de la facon suivante :
       http://githubredir.debian.net/github/<utilisateur>/<projet> (.+).tar.gz

       # Ceci est le format pour un site qui possede des numeros de
       # version exotiques ; le groupe entre parentheses devra etre joint
       # par des points pour creer un numero de version sain
       http://www.site.com/pub/toto/toto_v(\d+)_(\d+)\.tar\.gz

       # Voici une autre maniere pour des sites ayant des numeros de version
       # bizarres, en effectuant une modification cette fois. (Notez que
       # plusieurs groupes seront concatenes avant d'effectuer la modification,
       # et que les modifications ne seront effectuees que sur le numero de
       # version de base, et pas dans les versions contenues dans les chemins.)
       opts="uversionmangle=s/^/0.0/" \
         ftp://ftp.ibiblio.org/pub/Linux/ALPHA/wine/development/Wine-(.+)\.tar\.gz

       # De maniere similaire, la partie de la version amont du numero de
       # version Debian peut etre modifiee :
       opts=dversionmangle=s/\.dfsg\.\d+$// \
         http://un.site.org/un/chemin/toto-(.+)\.tar\.gz

       # Le nom de fichier est determine en prenant le dernier composant de
       # l'URL et en retirant tout ce qui se trouve apres un eventuel << ? >>.
       # Si ca ne donne pas de nom de fichier utilisable, utilisez
       # filenamemangle. Par exemple,
       # <A href="http://toto.titi.org/download/?path=&amp;download=toto-0.1.1.tar.gz">
       # peut etre gere ainsi :
       # opts=filenamemangle=s/.*=(.*)/$1/ \
       #     http://toto.titi.org/download/\?path=&amp;download=toto-(.+)\.tar\.gz
       #
       # <A href="http://toto.titi.org/download/?path=&amp;download_version=0.1.1">
       # peut etre gere ainsi :
       # opts=filenamemangle=s/.*=(.*)/toto-$1\.tar\.gz/ \
       #    http://toto.titi.org/download/\?path=&amp;download_version=(.+)

       # L'option downloadurlmangle peut etre utilisee pour modifier l'URL
       # du fichier a telecharger. Cela ne peut etre utilise qu'avec des liens
       # http://. Cela peut etre necessaire si le lien donne sur la page web
       # doit etre transforme de maniere a ce que cela fonctionne
       # automatiquement, par exemple :
       # opts=downloadurlmangle=s/prdownload/download/ \
       #   http://developer.berlios.de/project/showfiles.php?group_id=2051 \
       #   http://prdownload.berlios.de/softdevice/vdr-softdevice-(.+).tgz

       Des lignes de commentaire  peuvent  etre  ajoutees  avec  un  caractere
       << # >>.  Les  lignes  peuvent se poursuivre a la ligne suivante en les
       terminant par un caractere backslash (<< \ >>).

       La premiere ligne (en ne prenant pas en compte les  commentaires)  doit
       commencer  par  << version=3 >>.  Cela devrait permettre des extensions
       futures, sans avoir a changer le nom du fichier.

       Les fichiers watch acceptent deux syntaxes pour les sites HTTP, et  une
       seule  pour les sites FTP. Voici la syntaxe la plus commune (et la plus
       simple). Le premier champ optionnel opts=... est  decrit  plus  bas  et
       sera ignore dans ce qui suit.

       Le  premier champ donne le modele complet des URL a rechercher. Dans le
       cas d'un site FTP, la liste des fichiers  du  repertoire  indique  sera
       demandee et il recherchera dans cette liste des fichiers dont le nom de
       base (ce qui suit le << / >> final) correspond. Dans le cas  d'un  site
       HTTP,  il  recherche dans l'URL obtenue en enlevant tout ce qui suit le
       << / >> de  fin  des  references  << href >>  (liens  de  la  forme  <a
       href=...>)  vers soit une URL complete, un chemin absolu (l'ensemble de
       l'URL, sans la partie http://nom.serveur/) ou encore  vers  un  nom  de
       base  (la  partie  qui  suit le << / >> final) qui correspond au modele
       donne. L'ensemble, jusqu'au << / >> final  est  considere  comme  l'URL
       complete,  tant qu'il n'y a pas de parenthese (<< ( >> et << ) >>) dans
       cette partie de l'URL. S'il y a des parentheses, on cherchera  a  faire
       correspondre  le nom du repertoire de la meme facon que l'element final
       de l'URL, comme decrit ci-dessous. (Veuillez noter que  les  caracteres
       speciaux  des  expressions  rationnelles, comme << + >> sont consideres
       litteralement, a  moins  qu'ils  se  trouvent  dans  une  partie  entre
       parentheses ;  voyez  l'exemple  d'Atlas-C++  ci-dessus.  De  plus, les
       parentheses doivent se  fermer  a  l'interieur  de  chaque  element  du
       chemin.)

       Le  modele  (la  partie  apres  le  << / >>  final)  est une expression
       rationnelle Perl (voir perlre(1) pour  plus  de  details).  Vous  devez
       utiliser  un modele suffisamment strict pour qu'il ne corresponde qu'au
       programme amont qui vous interesse, et a rien d'autre. Aussi, le modele
       sera  ancre au debut et a la fin pour qu'il corresponde au nom complet.
       (Notez que dans les URL HTTP, le  champ  << href >>  peut  contenir  un
       chemin  absolu  ou  le  nom  du  site  avec le chemin, et etre toujours
       accepte.) Le modele doit contenir au moins un groupe Perl comme  decrit
       dans le prochain paragraphe.

       Apres  avoir  recupere une liste de << fichiers >> qui correspondent au
       modele,  leurs  numeros  de  version  sont  extraits   en   concatenant
       l'ensemble  des groupes de l'expression rationnelle Perl (demarques par
       << (...) >>) et en les separant par un << . >>. Ce numero est considere
       comme  le  numero  de  version  du fichier. Les numeros de version sont
       ensuite modifies si l'option uversionmangle, decrite ci-dessous, a  ete
       precisee.  Enfin, les versions des fichiers sont ensuite comparees pour
       trouver celui qui a le plus grand numero de version, qui est trouve  en
       utilisant  dpkg  --compare-versions.  Note :  si  vous  avez  besoin de
       groupes qui ne sont pas utilises dans le numero  de  version,  utilisez
       soit  << (?:...) >>  soit  l'option  uversionmangle  pour  nettoyer  la
       version par la suite.

       La  version  courante  (amont)  peut  etre  indiquee  comme  le  second
       parametre  dans  la  ligne du fichier watch. Si elle vaut debian ou est
       absente, alors la version courante Debian (telle qu'elle est determinee
       par  debian/changelog)  est  utilisee  pour determiner la version amont
       courante. La version  amont  courante  peut  aussi  etre  indiquee  par
       l'option  --upstream-version  en  ligne  de  commande,  qui specifie le
       numero de version amont du paquet actuellement installe  (c'est-a-dire,
       le numero de version Debian sans epoch ni version Debian). Le numero de
       version amont sera alors modifie en utilisant  l'option  dversionmangle
       si  elle  est indiquee, tel que cela est decrit plus bas. Si la version
       la plus recente disponible est plus recente que  la  version  courante,
       alors  elle  sera  telechargee  dans  le  repertoire  parent,  sans que
       l'option --report ou --report-status ait ete utilisee. Une fois que  le
       fichier  a  ete telecharge, un lien symbolique vers le fichier est cree
       depuis le paquet <paquet>_<version>.orig.tar.gz  si  le  fichier  a  un
       suffixe  .tar.gz  ou  .tgz  et   <paquet>_<version>.orig.tar.bz2  si le
       fichier a un suffixe .tar.bz2, .tbz ou .tbz2.

       Enfin, si un troisieme parametre est donne dans  la  ligne  du  fichier
       watch, il est considere comme le nom d'une commande, et la commande :
           commande --upstream-version version nom_fichier
       est executee, en utilisant soit le fichier initial, soit le nom du lien
       symbolique. En regle generale, cette commande est uupdate.  (Notez  que
       la  syntaxe  d'appel  est  legerement  differente de celle des fichiers
       watch sans  la  ligne  << version=... >>,  pour  lesquels  la  commande
       executee etait << commande fichier version >>.)

       L'autre  syntaxe possible pour les URL HTTP est la suivante. Le premier
       champ correspond a la page d'accueil qui doit etre telechargee et  dans
       laquelle  doivent  etre recherches les liens (<< href >>) correspondant
       au modele donne dans le second champ. (Encore une fois, ce modele  sera
       ancre  a son debut et a sa fin, de facon a ce qu'il corresponde au lien
       complet. Si vous chercher a faire correspondre  uniquement  le  nom  de
       base    du    lien,    vous    pouvez    utiliser   un   modele   comme
       << .*/nom-(.+)\.tar\.gz >> si vous savez qu'il y a une URL complete, ou
       encore mieux : << (?:.*/)?nom-(.+)\.tar\.gz >> si l'URL peut etre ou ne
       pas etre complete. Notez l'utilisation de << (?:...) >>  qui  evite  de
       creer  une  reference.)  Si  un  des  liens  de  cette page est une URL
       relative, elle sera consideree comme relative a l'URL  de  base  de  la
       page  d'accueil  (c'est-a-dire  en retirant tout ce qui suit le << / >>
       final), ou relative a l'URL de base indiquee dans cette page  avec  une
       balise  <base  href="...">.  Les troisieme et quatrieme champs sont les
       champs du numero de version et de la commande, comme precedemment.

OPTIONS SP'ECIFIQUES `A UN SITE

       Une ligne du fichier watch peut etre precedee de << opts=options >>, ou
       options  est  une  liste d'options separees par des virgules. La chaine
       options peut etre placee entre guillemets doubles (<< " >>), ce qui est
       necessaire  si  options  contient  des  espaces.  Les options reconnues
       sont :

       active et passive (ou pasv)
              Si utilise sur une ligne FTP, cela forcera l'utilisation du mode
              passif (PASV) ou actif pour ce site.

       uversionmangle=r`egles
              Cela   permet  de  modifier  le  numero  de  version  amont  qui
              correspond a une regle  ftp://...  ou  http://...  de  la  facon
              suivante.  Dans  un  premier temps, les r`egles sont decoupees en
              plusieurs regles en utilisant << ; >> comme separateur. Puis les
              numeros  de version amont sont modifies en appliquant la r`egle a
              la version, de facon similaire a l'execution de la commande Perl
              suivante :
                  $version =~ r`egle;
              pour   chaque   regle.  Ainsi,  la  regle  << s/^/0./ >>  permet
              d'ajouter  << 0. >>  au  debut   du   numero   de   version   et
              << s/_/./g >>  pour  changer les tirets bas en points. Notez que
              la chaine de caracteres r`egle ne doit pas contenir de  virgule ;
              cela ne devrait pas etre un probleme.

              r`egle  ne  peut utiliser que les operations << s >>, << tr >> et
              << y >>. Quand  l'operation  << s >>  est  utilisee,  seuls  les
              arguments  << g >>,  << i >> et << x >> peuvent etre utilises et
              r`egle ne peut contenir d'expression  pouvant  executer  du  code
              (c'est-a-dire  que les constructions de la forme (?{}) ou (??{})
              ne sont pas prises en charge).

       dversionmangle=r`egles
              Utilise pour modifier le numero  de  version  Debian  du  paquet
              courant   installe   dans   la   meme   optique   que   l'option
              uversionmangle.  Ainsi,   une   regle   appropriee   peut   etre
              << s/\.dfsg\.\d+$// >>  pour  supprimer le suffixe << .dfsg.1 >>
              dans un numero de version Debian ou pour gerer  les  numeros  de
              version de type << .pre6 >>. Ici encore, la chaine de caracteres
              r`egles ne doit pas contenir de virgule ;  cela  ne  devrait  pas
              etre un probleme.

       versionmangle=r`egles
              Il      s'agit      d'un      raccourci     syntactique     pour
              uversionmangle=r`egles,dversionmangle=r`egles,   appliquant    les
              memes regles a la fois aux numeros de version Debian et amont.

       filenamemangle=r`egles
              Cela  est utilise pour modifier le nom de fichier sous lequel le
              fichier telecharge sera enregistre, et est parcouru de  la  meme
              maniere    qu'avec   l'option   uversionmangle.   Les   exemples
              d'utilisation sont donnes dans la section ci-dessus.

       downloadurlmangle=r`egles
              Cela  est  utilise  pour  modifier  l'URL  necessaire  pour   le
              telechargement.  L'URL  est d'abord calculee en se basant sur la
              page principale telechargee et sur la correspondance  du  motif,
              puis le numero de version est determine depuis cette URL. Enfin,
              toutes les regles donnees par cette option sont appliquees avant
              que  la  tentative  de telechargement soit effectuee. Un exemple
              d'utilisation est donne dans la section des exemples ci-dessus.

V'erification du nom du r'epertoire

       Comme plusieurs autres scripts du paquet devscripts, uscan parcourt  le
       repertoire  demande  a  la  recherche  de  fichiers debian/changelog et
       debian/watch. Pour se proteger  contre  certains  fichiers  egares  qui
       pourraient  poser  probleme, il examine le nom du repertoire parent une
       fois qu'il a trouve le fichier debian/changelog, et verifie que le  nom
       du   repertoire  correspond  au  nom  du  paquet.  Il  ne  cherchera  a
       telecharger les nouvelles versions d'un paquet et a effectuer  l'action
       demandee  que  si  le nom du repertoire correspond au nom du paquet. La
       facon precise utilisee est controlee par les deux variables du  fichier
       de        configuration        DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_LEVEL        et
       DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_REGEX, et les options  en  ligne  de  commande
       associees --check-dirname-level et --check-dirname-regex.

       DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_LEVEL peut prendre les valeurs suivantes :

       0      Ne jamais verifier le nom du repertoire.

       1      Ne  verifie  le  nom  du  repertoire que s'il a fallu changer de
              repertoire   pour   trouver   le    fichier    debian/changelog,
              c'est-a-dire  que  le  repertoire  qui contient debian/changelog
              n'est pas le repertoire dans lequel uscan a ete  invoque.  C'est
              le comportement par defaut.

       2      Toujours verifier le nom du repertoire.

       Le  nom  du  repertoire  est verifie en testant si le nom du repertoire
       courant (donne par pwd(1)) correspond a l'expression rationnelle donnee
       par   la   variable   DEVSCRIPTS_CHECK_DIRNAME_REGEX   du   fichier  de
       configuration ou par l'option --check-dirname-regex  regex.  Il  s'agit
       d'une  expression  rationnelle Perl (voir perlre(1)), qui sera ancree a
       son debut et a sa fin. Si elle contient un  << / >>,  alors  elle  doit
       correspondre   au   chemin   complet.   Si   elle  contient  la  chaine
       << PACKAGE >>, cette chaine sera remplacee par le nom du paquet  source
       determine  par  le  fichier  changelog.  La  valeur par defaut de cette
       expression rationnelle est << PACKAGE(-.+)? >>, ce qui  correspond  aux
       repertoires nommes PACKAGE ou PACKAGE-version.

EXEMPLE

       Ce  script  va  realiser  une mise a jour completement automatique avec
       l'amont.

       #!/bin/sh -e
       # appele avec '--upstream-version' <version> <fichier>
       uupdate "$@"
       package=`dpkg-parsechangelog | sed -n 's/^Source: //p'`
       cd ../$package-$2
       debuild

       Remarquez que dupload et dput  ne  sont  pas  appeles  automatiquement,
       puisque  le responsable doit realiser des verifications sur le logiciel
       avant de l'envoyer a l'archive Debian.

OPTIONS

       --report, --no-download
              Ne fournir qu'un rapport indiquant les nouvelles versions,  mais
              ne rien telecharger.

       --report-status
              Rapporter l'etat de tous les paquets, meme ceux qui sont a jour,
              mais ne rien telecharger du tout.

       --download
              Fournir un rapport puis telecharger (c'est le  comportement  par
              defaut).

       --destdir
              Chemin   du   repertoire   dans   lequel   placer  les  fichiers
              telecharges.

       --force-download
              Telecharger le fichier amont  meme  si  le  paquet  est  a  jour
              (cependant, les fichiers locaux ne sont pas ecrases).

       --pasv Forcer le mode passif (<< PASV >>) pour les connexions FTP.

       --no-pasv
              Ne pas utiliser le mode passif pour les connexions FTP.

       --timeout N
              Definir  le  temps  d'attente  a  N  secondes  (20  secondes par
              defaut).

       --symlink
              Utiliser un lien  symbolique  pour  orig.tar.gz  (respectivement
              orig.tar.bz2)   lorsque   les   fichiers   telecharges  ont  des
              extensions .tar.gz ou .tgz  (respectivement  .tar.bz2,  .tbz  et
              .tbz2). C'est le comportement par defaut.

       --rename
              Au  lieu  de  creer des liens symboliques, renommer les fichiers
              telecharges avec leur nom Debian orig.tar.gz si leurs extensions
              sont  .tar.gz  ou .tgz et de maniere semblable pour les fichiers
              d'extension tar.bz2.

       --repack
              Apres avoir telecharge une archive tar compressee avec  lzma  ou
              xz  ou  bzip ou une archive zip, la rempaqueter dans une archive
              tar compressee avec gzip, ce qui est  toujours  necessaire  pour
              les   paquets   source   Debian.  Ne  rien  faire  si  l'archive
              telechargee n'est ni une archive tar compressee avec lzma ou  xz
              ou  bzip  ni  une archive zip (c'est-a-dire si elle ne finie pas
              par l'extension  .tlz,  tar.lzma,  .txz,  .tar.xz  .tbz,  .tbz2,
              .tar.bz2  ou  .zip).  Le  paquet  unzip  doit etre installe pour
              rempaqueter les archives .zip, le paquet lzma doit etre installe
              pour  rempaqueter  les  archives tar compressees avec lzma et le
              paquet xz-utils doit etre installe pour rempaqueter les archives
              tar compressees avec xz.

       --no-symlink
              Ne  pas  creer  ces  liens  symboliques  et  ne pas renommer les
              fichiers.

       --dehs Utiliser le format XML pour la sortie,  requis  par  le  systeme
              DEHS.

       --no-dehs
              Utiliser  le  format  de  sortie traditionnel de uscan (c'est le
              comportement par defaut).

       --package paquet
              Indiquer  le  nom  du  paquet  a  controler  plutot  qu'examiner
              debian/changelog ; cela necessite les options --upstream-version
              (a moins qu'une option ne soit precisee dans le  fichier  watch)
              et --watchfile. De plus, aucun repertoire ne sera scanne et rien
              ne sera telecharge. Cette option est probablement la plus  utile
              en conjonction avec le systeme DEHS (et --dehs).

       --upstream-version version-amont
              Indiquer la version amont courante plutot qu'examiner le fichier
              watch ou le journal des modifications pour le  determiner.  Cela
              est  ignore  si  un  balayage de repertoire est fait et que plus
              d'un fichier watch est trouve.

       --watchfile watchfile
              Indiquer le fichier  watch  plutot  que  faire  un  balayage  de
              repertoire pour le determiner. Si cette option est utilisee sans
              --package, uscan devra  etre  appele  depuis  l'arborescence  du
              paquet  Debian source (de sorte que debian/changelog puisse etre
              trouve simplement par une recherche dans l'arborescence).

       --download-version version
              Indiquer la version amont souhaitee,  plutot  qu'utiliser  celle
              avec le numero de version le plus important.

       --download-current-version
              Telecharger la version du paquet actuel

       --verbose
              Donner une sortie bavarde.

       --no-verbose
              Ne  pas  donner  de  sortie  bavarde  (c'est le comportement par
              defaut).

       --debug
              Afficher les pages web telechargees sur la sortie standard  afin
              de deboguer le fichier << watch >>.

       --check-dirname-level N
              Veuillez  consulter la section V'erification du nom du r'epertoire
              ci-dessus pour une explication de cette option.

       --check-dirname-regex regex
              Veuillez consulter la section V'erification du nom du  r'epertoire
              ci-dessus pour une explication de cette option.

       --user-agent, --useragent
              Utiliser  un  champ  << user  agent >>  different  de  celui par
              defaut.

       --no-conf, --noconf
              Ne lire aucun fichier de configuration. L'option  ne  peut  etre
              utilisee qu'en premiere position de la ligne de commande.

       --help Afficher un bref message d'aide.

       --version
              Afficher les informations sur la version.

VARIABLES DE CONFIGURATION

       Les    deux   fichiers   de   configuration   /etc/devscripts.conf   et
       ~/.devscripts sont evalues  dans  cet  ordre  par  un  interpreteur  de
       commandes (<< shell >>) pour placer les variables de configuration. Des
       options de ligne de commande peuvent etre  utilisees  pour  neutraliser
       les  parametres  des  fichiers  de  configuration.  Les  parametres des
       variables d'environnement sont ignores a  cette  fin.  Si  la  premiere
       option  donnee en ligne de commande est --noconf, alors ces fichiers ne
       sont pas evalues. Les variables actuellement identifiees sont :

       USCAN_DOWNLOAD
              Si elle est definie a no, les nouveaux fichiers amonts ne seront
              pas telecharges, ce qui equivaut a utiliser les options --report
              ou --no-download.

       USCAN_PASV
              Si elle est definie a yes ou no,  cela  force  respectivement  a
              utiliser ou a ne pas utiliser le mode passif pour les connexions
              FTP. Si elle est definie a default, alors  Net::FTP(3)  fera  un
              choix  (base  principalement  sur  la  variable  d'environnement
              FTP_PASSIVE).

       USCAN_TIMEOUT
              Si cette option est definie a un  nombre  N,  alors  definir  le
              temps   limite   a  N  secondes.  C'est  equivalent  a  l'option
              --timeout.

       USCAN_SYMLINK
              Si  cette  option  est  mise  a  no,  un  lien  symbolique  vers
              paquet_version.orig.tar.{gz|bz2}  ne sera pas cree (equivalent a
              l'option --no-symlink). Si elle est a yes ou symlink, les  liens
              symboliques  seront  crees.  Si  elle est a rename, les fichiers
              sont renommes (equivalent a l'option --rename).

       USCAN_DEHS_OUTPUT
              Si cette option est a yes, alors la sortie sera  de  type  DEHS,
              comme si l'option --dehs etait utilisee.

       USCAN_VERBOSE
              Si  elle  est definie a yes, alors la sortie sera bavarde, comme
              si l'option --verbose etait utilisee.

       USCAN_USER_AGENT
              Si elle est definie, elle specifie la  chaine  a  utiliser  pour
              annoncer  le  navigateur  (<< user  agent >>)  a  la place de la
              valeur par defaut. C'est equivalent a l'option --user-agent.

       USCAN_DESTDIR
              Si elle est definie, elle designe le repertoire ou les  fichiers
              telecharges   seront   places.   C'est   equivalent  a  l'option
              --destdir.

       USCAN_REPACK
              Si elle est definie a yes,  alors  apres  avoir  telecharge  une
              archive  tar  compressee  avec bzip ou lzma ou xz ou une archive
              zip, uscan recreera une archive tar compressee avec gzip.  C'est
              equivalent a l'option --repack.

VALEURS DE RETOUR

       La  valeur de retour indique si une nouvelle version a ete trouvee ; il
       est conseille de lire la sortie pour  determiner  exactement  ce  qu'il
       s'est passe et pour voir s'il n'y a pas eu d'avertissement.

       0      Soit les options --help ou --version ont ete utilisees, soit une
              nouvelle version amont a ete trouvee pour un des fichiers  watch
              examines.

       1      Aucune  nouvelle version amont n'a ete trouvee pour les fichiers
              watch examines.

HISTORIQUE ET MISE `A NIVEAU

       Cette section  decrit  brievement  les  incompatibilites  inverses  des
       fonctionnalites  du  fichier  watch  qui  ont  ete ajoutees dans chaque
       version du fichier watch et la premiere version  du  paquet  devscripts
       qui les comprenait.

       Versions ant'erieures `a 2
              La syntaxe du fichier watch etait tres differente a l'epoque. Ne
              l'utilisez plus. Si vous mettez votre  fichier  watch  a  niveau
              depuis  une  version  anterieure  a 2, il est recommande de lire
              cette page de manuel et de recommencer a zero.

       Version 2
              devscripts version 2.6.90 : la  premiere  incarnation  du  style
              courant de fichier watch.

       Version 3
              devscripts  version  2.8.12  a  introduit les choses suivantes :
              manipulation  correcte  des  expressions  rationnelles  dans  la
              partie  du  chemin,  recherche  de motif d'un repertoire/chemin,
              numero de version dans  plusieurs  parties,  numero  de  version
              modifiable. Les versions suivantes ont introduit la modification
              des liens.

              Si vous etes en train de vous mettre a niveau depuis la  version
              2,   l'incompatibilite  principale  est  s'il  existe  plusieurs
              groupes dans la partie des motifs. Alors  que  seul  le  premier
              etait  utilise  dans  la  version  2, ils le seront tous dans la
              version 3. Pour eviter ce comportement, modifiez les groupes non
              lies  au  numero  de  version  en  (?:...)  au  lieu d'un groupe
              ordinaire (...).

VOIR AUSSI

       dpkg(1), perlre(1), uupdate(1) et devscripts.conf(5).

AUTEUR

       La version initiale  de  uscan  a  ete  ecrite  par  Christoph  Lameter
       <clameter@debian.org>.   Des   ameliorations  significatives,  d'autres
       modifications et des corrections de bogues ont ete apportees par Julian
       Gilbey  <jdg@debian.org>.  Le  support pour HTTP a ete ajoute par Piotr
       Roszatycki <dexter@debian.org>. Le programme a ete recrit en  Perl  par
       Julian Gilbey.

TRADUCTION

       Ce  document  est  une  traduction,  maintenue a l'aide de l'outil po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/>   par   l'equipe   de   traduction
       francophone du projet Debian.

       Nicolas  Francois,  Guillaume Delacour, Cyril Brulebois, Thomas Huriaux
       et David Prevot ont realise cette traduction.

       L'equipe de traduction a fait le maximum pour realiser  une  adaptation
       francaise  de qualite.  Veuillez signaler toute erreur de traduction en
       ecrivant a <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un  rapport  de
       bogue sur le paquet devscripts.

       La  version  anglaise  la  plus  a  jour  de  ce  document est toujours
       consultable en ajoutant l'option << -L C >> a la commande man.