Provided by: manpages-fr-dev_3.27fr1.4-1_all bug

NOM

       ether_aton,   ether_ntoa,  ether_ntohost,  ether_hosttonn,  ether_line,
       ether_ntoa_r,  ether_aton_r  -  Routines  de  manipulation   d'adresses
       Ethernet

SYNOPSIS

       #include <netinet/ether.h>

       char *ether_ntoa(const struct ether_addr *addr);

       struct ether_addr *ether_aton(const char *asc);

       int ether_ntohost(char *hostname, const struct ether_addr *addr);

       int ether_hostton(const char *hostname, struct ether_addr *addr);

       int ether_line(const char *line, struct ether_addr *addr,
                      char *hostname);

       /* Extensions GNU */
       char *ether_ntoa_r(const struct ether_addr *addr, char *buf);

       struct ether_addr *ether_aton_r(const char *asc,
                                       struct ether_addr *addr);

DESCRIPTION

       ether_aton()  convertit  une adresse d'hote Ethernet sur 48-bits asc de
       la notation << standard hexadecimal et  separateurs  deux-points >>  en
       donnees  binaire  dans  l'ordre  des  octets  du  reseau  et renvoie un
       pointeur dans un tampon alloue de  maniere  statique,  que  les  appels
       ulterieurs  ecraseront.  ether_aton()  renvoie  NULL  si  l'adresse est
       invalide.

       La fonction ether_ntoa() convertit l'adresse d'hote Ethernet addr  dans
       l'ordre  des  octets  du reseau en une chaine dans la notation standard
       << hexadecimal et deux-points >>, en omettant les  zeros  en  tete.  La
       chaine  est renvoyee dans un tampon alloue statiquement, que les appels
       ulterieurs ecraseront.

       La fonction ether_ntohost() met en correspondance une adresse  Ethernet
       avec  un  nom  d'hote trouve dans /etc/ethers et renvoie une valeur non
       nulle si elle ne trouve rien.

       La fonction ether_hostton() met en correspondance un nom d'hote et  une
       adresse Ethernet de /etc/ethers et renvoie une valeur non nulle si elle
       ne trouve aucune correspondance.

       La  fonction  ether_line()  examine  une  ligne  dans  le   format   de
       /etc/ethers  (adresse  Ethernet  suivi  de  blancs et d'un nom d'hote ;
       << # >> introduit un commentaire) et renvoie une paire adresse  et  nom
       d'hote,  ou  une  valeur  non  nulle  si le fichier ne peut etre lu. Le
       tampon pointe par hostname doit etre assez grand, par exemple avoir  la
       meme longueur que la ligne line.

       Les  fonctions  ether_ntoa_r()  et  ether_aton_r()  sont  les  versions
       reentrantes  et  multithread  sures  de  ether_ntoa()  et  ether_aton()
       respectivement, et n'utilisent pas de tampons statiques.

       La structure ether_addr est definie dans <net/ethernet.h> ainsi :

           struct ether_addr {
               uint8_t ether_addr_octet[6];
           }

CONFORMIT'E

       4.3BSD, SunOS.

BOGUES

       L'implementation de ether_line() dans la glibc 2.2.5 est erronee.

VOIR AUSSI

       ethers(5)

COLOPHON

       Cette  page  fait  partie  de  la  publication 3.27 du projet man-pages
       Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler  des
       anomalies       peuvent       etre       trouvees      a      l'adresse
       <URL:http://www.kernel.org/doc/man-pages/>.

TRADUCTION

       Depuis 2010, cette traduction est maintenue a l'aide  de  l'outil  po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/>   par   l'equipe   de   traduction
       francophone       au       sein        du        projet        perkamon
       <URL:http://perkamon.alioth.debian.org/>.

       Christophe  Blaess  <URL:http://www.blaess.fr/christophe/> (1996-2003),
       Alain Portal <URL:http://manpagesfr.free.fr/>  (2003-2006).   Florentin
       Duneau et l'equipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

       Veuillez   signaler   toute   erreur   de   traduction  en  ecrivant  a
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous  pouvez  toujours avoir acces a la version anglaise de ce document
       en utilisant la commande << man -L C <section> <page_de_man> >>.