Provided by: manpages-fr-dev_3.27fr1.4-1_all bug

NOM

       siginterrupt - Permettre aux signaux d'interrompre les appels systeme

SYNOPSIS

       #include <signal.h>

       int siginterrupt(int sig, int flag);

   Exigences  de  macros  de  test de fonctionnalites pour la glibc (consultez
   feature_test_macros(7)) :

       siginterrupt() :

           Depuis la glibc 2.12 :
               _BSD_SOURCE || _XOPEN_SOURCE >= 500 || _XOPEN_SOURCE &&
               _XOPEN_SOURCE_EXTENDED || _POSIX_C_SOURCE >= 200809L ||
               _XOPEN_SOURCE >= 700

           Avant la glibc 2.12 :
               _BSD_SOURCE || _XOPEN_SOURCE >= 500 ||
               _XOPEN_SOURCE && _XOPEN_SOURCE_EXTENDED

DESCRIPTION

       La  fonction  siginterrupt() modifie le comportement d'un appel systeme
       interrompu par le signal sig. Si l'argument  flag  vaut  zero,  l'appel
       systeme  recommencera  apres  la  reception  d'un  signal sig. C'est le
       comportement  par  defaut  sous  Linux.  Neanmoins,  quand  un  nouveau
       gestionnaire  de  signaux  est  installe  avec  la  fonction signal(2),
       l'appel systeme est interrompu par defaut.

       Si l'argument  flag  vaut  1  et  qu'aucun  transfert  de  donnees  n'a
       commence,  un appel systeme interrompu par le signal sig renverra -1 et
       errno contiendra le code d'erreur EINTR.

       Si flag vaut 1, et si un transfert de donnees a commence, alors l'appel
       systeme interrompu renverra le nombre reel de donnees transferees.

VALEUR RENVOY'EE

       La  fonction  siginterrupt()  renvoie  0  si  elle reussit, ou -1 si le
       numero de signal sig est invalide.

ERREURS

       EINVAL Le numero de signal indique n'est pas valable.

CONFORMIT'E

       BSD 4.3, POSIX.1-2001. POSIX.1-2008 marque siginterrupt()  comme  etant
       obsolete,  en  recommendant  d'utiliser  a  la  place sigaction(2) avec
       l'attribut SA_RESTART.

VOIR AUSSI

       signal(2)

COLOPHON

       Cette page fait partie de  la  publication  3.27  du  projet  man-pages
       Linux.  Une description du projet et des instructions pour signaler des
       anomalies      peuvent      etre       trouvees       a       l'adresse
       <URL:http://www.kernel.org/doc/man-pages/>.

TRADUCTION

       Depuis  2010,  cette  traduction est maintenue a l'aide de l'outil po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/>   par   l'equipe   de   traduction
       francophone        au        sein        du       projet       perkamon
       <URL:http://perkamon.alioth.debian.org/>.

       Christophe Blaess  <URL:http://www.blaess.fr/christophe/>  (1996-2003),
       Alain  Portal  <URL:http://manpagesfr.free.fr/>  (2003-2006).   Nicolas
       Francois et l'equipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

       Veuillez  signaler  toute  erreur   de   traduction   en   ecrivant   a
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le
       paquet manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir acces a la version anglaise de  ce  document
       en utilisant la commande << man -L C <section> <page_de_man> >>.

                               20 septembre 2010               SIGINTERRUPT(3)