Provided by: kernel-package_12.036+nmu1_all bug

NOM

       kernel-pkg.conf - Fichier de configuration pour make-kpkg

SYNOPSIS

       /etc/kernel-pkg.conf ou ~/.kernel-pkg.conf

DESCRIPTION

       Les  fichiers  /etc/kernel-pkg.conf  ou ~/.kernel-pkg.conf sont en fait
       des morceaux de code de type  Makefile  inclus  dans  le  processus  de
       construction  du  paquet  du  noyau.  Vous  pourrez inclure de la sorte
       n'importe quelle  directive  de  Makefile  dans  ce  fichier  (verifiez
       simplement  que vous savez vraiment ce que vous faites). S'il existe un
       fichier  de  configuration  utilisateur  ~/.kernel-pkg.conf,  il   sera
       prioritaire    sur    le    fichier   de   configuration   du   systeme
       /etc/kernel-pkg.conf.

       Toutes les variables  ont  des  valeurs  raisonnables  par  defaut,  et
       peuvent  etre  outrepassees  ponctuellement  ou sur la base de choix de
       l'utilisateur grace aux variables  d'environnement.  Certaines  de  ces
       variables  peuvent  de  plus  etre  modifiees  grace  a  des options de
       make-kpkg.

       Les variables  actuellement  modifiables  par  l'utilisateur  sont  les
       suivantes :

       maintainer
              Responsable   local   des   paquets  kernel-*  (image,  entetes,
              documentations, etc.) Defini lors de  l'installation  du  paquet
              par   le   script  de  post-installation.  Il  est  possible  de
              l'outrepasser    grace    a    la    variable    d'environnement
              KPKG_MAINTAINER.  Veuillez  noter que tout signe de type << ' >>
              doit etre protege, comme dans maintainer = John O'\"Brien.  Oui,
              ce n'est pas terrible, mais ca marche.

       email  L'adresse  de  courriel  de  cette  personne.  Definie  lors  de
              l'installation du paquet par le script de post-installation.  Il
              est    possible   de   l'outrepasser   grace   a   la   variable
              d'environnement KPKG_EMAIL.

       pgp    La cle d'identification a utiliser pour  signer  le  paquet.  En
              general  fournie  a dpkg-buildpackage grace a l'option -k, ainsi
              qu'aux   modules   de   tierces   parties   par   la    variable
              d'environnement KMAINT, si ces modules separes (tels que pcmcia,
              etc.) sont construits dans le $MODULE_PATH. Il est  possible  de
              l'outrepasser grace a la variable d'environnement PGP_SIGNATURE,
              et il peut etre (a nouveau) outrepasse par l'option --pgpsign de
              make-kpkg. Valeur par defaut : maintainer. (Optionnel)

       debian Version  des  paquets  du  noyau,  incluant  aussi  les versions
              officielles  (upstream)  et  les   modificatioins   de   Debian.
              Modifiable par la variable d'environnement DEBIAN_REVISION, puis
              (encore) modifiable par l'option --revision de make-kpkg. Reglee
              par defaut a <VERSION>-10.0.0.Custom. (Optionnel)

       debian_revision_mandatory
              Habituellement   non   definie.   Si   elle,   ou   la  variable
              d'environnement DEBIAN_REVISION_MANDATORY, sont definies,  alors
              l'absence de numero de revision Debian entrainera une erreur (et
              make-kpkg   ne   fournira   pas    la    valeur    par    defaut
              << 10.0.0.Custom >>).

       kimage Type  d'image  du  noyau (zImage ou bzImage par exemple). Il est
              possible de l'outrepasser grace a  la  variable  d'environnement
              IMAGE_TYPE,  et  il  est  possible de l'outrepasser (de nouveau)
              grace aux options --zimage ou --bzimage de make-kpkg. Valeur par
              defaut : bzImage. (Optionnel)

       config_target
              Choix  du  type  de  configuration a executer. Par defaut, c'est
              << oldconfig >>, ce qui est pratique  pour  les  lancements  non
              interactifs  (ou  aux  interactions  reduites  au  minimum). (La
              variable d'environnement CONFIG_TARGET outrepasse ce choix).  Si
              la   valeur  de  config_target  est  inconnue,  elle  est  alors
              reinitialisee a oldconfig.

       use_saved_config
              Variable reservee seulement aux experts. Si elle  est  reglee  a
              << NO >>    (la    variable   d'environnement   USE_SAVED_CONFIG
              outrepasse cela),  le  fichier  .config.save  du  repertoire  au
              sommet de l'arborescence est ignore.

       root_cmd
              C'est   une   variable  dont  le  but  est  d'etre  transmise  a
              dpkg-buildpackage dans la cible buildpackage. Elle doit  fournir
              un  moyen  d'obtenir  les  droits  d'acces du superutilisateur (
              << sudo >> ou << fakeroot >> par exemple), un peu a la facon  de
              l'option  -r  de  dpkg-buildpackage. La variable d'environnement
              ROOT_CMD a priorite sur celle-ci.  La  variable  d'environnement
              UNSIGN_SOURCE  fournit  a  cette  commande  l'option  qui  force
              dpkg-buildpackage a ne pas signer  la  source,  et  de  la  meme
              facon,  la  variable  d'environnement UNSIGN_CHANGELOG fournit a
              cette commande l'option qui force  dpkg-buildpackage  a  ne  pas
              signer  le  changelog. La encore, cette variable n'est utile que
              pour la cible buildpackage. Reglez la  variable  d'environnement
              ROOT_CMD  si  vous voulez juste construire l'image du noyau, par
              exemple.

       delete_build_link
              Lorsque  reglee  a  << YES >>,  supprime  le   lien   symbolique
              /lib/modules/$VERSION/build  pointant  sur  le  paquet  .deb. La
              variable d'environnement DELETE_BUILD_LINK a priorite sur  cette
              option.  Par  defaut,  elle n'est pas definie. Notez qu'elle est
              sensible a la casse, yes ne fonctionnant pas.

       do_clean
              Si elle est definie a << YES >>, un make clean  sera  lance  sur
              l'arborescence  des  sources  du  noyau apres la construction du
              paquet  de  l'image  du  noyau.  La   variable   d'environnement
              CLEAN_SOURCE a priorite sur cette option. Par defaut, elle n'est
              pas definie. Notez qu'elle est  sensible  a  la  casse,  yes  ne
              fonctionnant pas.

       install_vmlinux
              Si  elle est reglee a << YES >>, l'image non compressee du noyau
              au format ELF  sera  installee  en  plus  de  l'image  compresse
              (vmlinuz). Par defaut, elle n'est pas definie. Notez qu'elle est
              sensible a la casse, yes ne fonctionnant pas.

       image_clean_hook
              Lorsqu'elle  correspond  a  un  programme,  celui-ci  est  alors
              execute  sur  la  racine (temporaire) de l'arborescence du noyau
              avant l'empaquetage des sources. Cela n'a aucun effet  sur  quoi
              que  ce  soit d'autre que les sources en cours d'empaquetage. Si
              le  script  agit  sur  le  repertoire  courant  et   ses   fils,
              l'arborescence  originale  des  sources demeure inchangee. Utile
              pour faciliter  le  modelage  des  sources  du  noyau  en  cours
              d'empaquetage.

       source_clean_hook
              Lorsqu'il  correspond  a  un programme, celui-ci est alors lance
              sur la racine des repertoires des en-tetes du noyau  avant  leur
              empaquetage,   ./debian/tmp-source/usr/src/kernel-source-X.X.XX.
              Cela n'a aucun effet sur  quoi  que  ce  soit  d'autre  que  les
              sources  en  cours  d'empaquetage.  Si  le  script  agit  sur le
              repertoire courant et ses  fils,  l'arborescence  originale  des
              sources  demeure inchangee. Utile pour faciliter le modelage des
              en-tetes du noyau en  cours  d'empaquetage  (en  supprimant  par
              exemple  les  repertoires  de  controle  de  version,  ou  en se
              debarrassant des architectures non desirees).

       header_clean_hook
              Lorsqu'il correspond a un programme, celui-ci  est  alors  lance
              sur  la  racine des repertoires des en-tetes du noyau avant leur
              empaquetage. Cela n'a aucun effet sur quoi que ce  soit  d'autre
              que les sources en cours d'empaquetage. Si le script agit sur le
              repertoire courant et ses  fils,  l'arborescence  originale  des
              sources   demeure   inchangee.  Utile  pour  faciliter  la  cure
              d'amaigrissement des en-tetes du noyau  en  cours  d'empaquetage
              (en  supprimant  par  exemple  les  repertoires  de  controle de
              version, ou en se debarrassant des architectures non desirees).

       doc_clean_hook
              Lorsqu'il correspond a un programme, celui-ci est alors  execute
              sur  la  racine  de l'arborescence de la documentation avant son
              empaquetage. Cela n'a aucun effet sur quoi que soit d'autre  que
              la  documentation  en cours d'empaquetage. Si le script agit sur
              le repertoire courant  et  ses  fils,  l'arborescence  originale
              demeure  inchangee.  Utile  pour  faciliter  le  modelage  de la
              documentation du noyau en cours d'empaquetage (en supprimant par
              exemple  les  repertoires  de  controle  de  version,  ou  en se
              debarrassant des architectures non desirees).

       extra_docs
              Cette  variable   pourra   contenir   le   chemin   vers   toute
              documentation  supplementaire  qui  sera alors installee dans le
              repertoire /usr/share/doc/kernel-image-X.X.XX/. Il n'y a pas  de
              detection  de  conflit  de  noms,  et  les  fichiers ne sont pas
              compresses. De ce fait, si vous voulez que ces  fichiers  soient
              compresses,  compressez-les  et indiquez alors le chemin vers le
              fichier compresse.  La  variable  d'environnement  EXTRA_DOCS  a
              priorite  sur cette option, et indiquera certainement la maniere
              de specifier la documentation supplementaire.

       kpkg_follow_symlinks_in_src
              Cette option est particulierement utile a ceux  qui  se  servent
              d'un  ensemble  de liens symboliques pour compiler leurs noyaux.
              Avec cette option, les paquets kernel-source et kernel-header ne
              seront  pas  une simple collection de liens morts, car les liens
              symboliques  auront  ete  suivis.  Notez  bien  que  tout   lien
              symbolique  present  dans  les  sources du noyau sera resolu. La
              variable d'environnement KPKG_FOLLOW_SYMLINKS_IN_SRC a  priorite
              sur cette option. Par defaut, elle est n'est pas definie.

       make_libc_headers
              Variable  pour le responsable de la libc6 qui, lorsqu'il compile
              la libc6, empaquette  aussi  les  en-tetes  correspondants.  N'Y
              TOUCHEZ  PAS  a  moins  de  savoir  ce  que vous faites, car une
              difference entre les en-tetes que vous empaquetez  et  la  libc6
              peut  vraiment declencher de subtiles instabilites dans tous les
              codes compiles sur votre machine. Vous etes prevenu. La variable
              d'environnement  MAKE_LIBC_HEADERS  a priorite sur cette option.
              Par defaut, elle n'est pas definie.

       CONCURRENCY_LEVEL
              Si elle est definie, cette variable regle le nombre de processus
              concurrents  qu'utilisera  make  pour  compiler  le noyau et les
              modules, grace a l'option -j de la commande make lancee  par  la
              cible  build  de  make-kpkg.  Doit etre, si elle est definie, un
              (petit) entier.

       ARCH_IN_NAME
              Si elle est definie, cette variable force make-kpkg  a  utiliser
              un nom rallonge pour le paquet de l'image du noyau, en integrant
              la sous-architecture dans le nom de  l'image ;  ainsi,  on  peut
              ecrire  des  scripts pour creer de multiples sous-architectures,
              l'une apres l'autre. Notez bien que seul le nom  du  paquet  est
              change, pas l'emplacement des modules, etc.

       CONFDIR
              Cette  variable,  qu'elle  soit  dans d'environnement ou dans le
              fichier de configuration,   pourra  pointer  sur  un  repertoire
              contenant  les  fichiers  .config  specifiques  aux  differentes
              architectures (consultez  /usr/share/kernel-package/Config  pour
              voir  des  exemples).  Pratique  pour  ceux  qui  ont  besoin de
              compiler pour plusieurs architectures.  Pointe  par  defaut  sur
              /usr/share/kernel-package/Config.

       IMAGEDIR
              Si vous voulez que l'image soit stockee ailleurs que dans /boot,
              definissez le repertoire de  destination  dans  cette  variable.
              Cela  pourra  etre utile aux utilisateurs de loadlin. Pointe par
              defaut sur /boot.

       MODULE_LOC
              Reglez cette variable, soit dans votre environnement, soit  dans
              le  fichier  de configuration, afin qu'elle pointe sur l'endroit
              ou sont situes les modules additionnels. Pointe par  defaut  sur
              /usr/src/modules.

              Le contenu d'une variable est definie de la facon suivante :

       a)     Les   valeurs   par   defaut  sont  presentes  dans  le  fichier
              << rules >>. Ces valeurs sont utilisees si aucun  reglage  n'est
              fait.

       b)     Les   variables   peuvent   etre  reglees  dans  le  fichier  de
              configuration /etc/kernel-pkg.conf. Ces valeurs ont priorite sur
              les valeurs par defaut.

       c)     Les  variables peuvent aussi etre definies en donnant une valeur
              a la variable d'environnement correspondante.  Ces  valeurs  ont
              priorite  sur le fichier de configuration et sur les valeurs par
              defaut.

       d)     Par  l'utilisation  des  options  de  make-kpkg,  ou,  lorsqu'on
              utilise  directement  les  fichiers << rules >>, sur la ligne de
              commande.
              # xxx/rules DEBIAN_REVISION=2.0a kernel_image
              Cette commande a  priorite  sur  toutes  les  methodes  decrites
              ci-dessus.

FICHIERS

       Le fichier ici decrit est /etc/kernel-pkg.conf ou ~/.kernel-pkg.conf.

VOIR AUSSI

       make-kpkg(1), kernel-img.conf(5), make(1), le manuel GNU Make

BOGUES

       Il  n'y a pas d'erreur. Toute ressemblance avec un bogue est du delire.
       Vraiment.

AUTEUR

       Cette page a ete ecrite par  Manoj  Srivastava,  <srivasta@debian.org>,
       pour le systeme Debian GNU/Linux.