Provided by: manpages-fr-extra_20101103_all bug

NOM

       rcS - Variables qui modifient le comportement des scripts de demarrage

DESCRIPTION

       /etc/default/rcS contient des variables de configuration dans le format
       POSIX suivant :

            VAR=VAL

       Une seule valeur par ligne est autorisee. Les commentaires  (commencant
       par le caractere << # >>) sont aussi acceptes.

OPTIONS

       Les  variables  suivantes  peuvent  etre  definies.  Pour connaitre les
       valeur par defaut, consultez /usr/share/initscripts/default.rcS.

       TMPTIME
              Au demarrage, les fichiers dans /tmp seront  supprimes  si  leur
              date  de  derniere  modification est superieure a TMPTIME jours.
              Une  valeur  de  zero  signifie  que  tous  les  fichiers   sont
              supprimes,  sans  regarder la date. Si vous ne voulez pas que le
              systeme supprime tous les fichiers de /tmp,  definissez  TMPTIME
              avec une valeur negative (par exemple -1) ou au mot infinite.

       SULOGIN
              Si vous definissez cette valeur a yes, init va lancer un sulogin
              sur la console  des  les  premieres  avancees  du  processus  de
              demarrage. Si l'administrateur ne s'identifie pas sur la machine
              apres 30 secondes, le processus de demarrage continue.

       DELAYLOGIN
              Normalement, le systeme ne permet a personne autre que  root  de
              se  connecter  tant  que  le  processus  de  demarrage n'est pas
              termine et que  le  systeme  soit  dans  le  niveau  d'execution
              (<< runlevel >>) par defaut (d'habitude le niveau 2). Bien qu'il
              soit theoriquement possible de se connecter  un  peu  plus  tot,
              quand  inetd est lance. La valeur no permet de se connecter plus
              tot ; si vous utilisez yes, cela ne sera pas autorise.

              Quelques details : la variable DELAYLOGIN controle si le fichier
              var/lib/initscripts/nologin  est  cree  pendant  le processus de
              demarrage et supprime a la fin. /etc/nologin est normalement  un
              lien symbolique vers ce fichier, et le programme login(1) refuse
              les connexion des utilisateurs non root tant que (la  cible  de)
              /etc/nologin  existe.  Si  vous positionnez la variable a no, il
              est  recommande  de  verifier  que  /var/lib/initscripts/nologin
              n'existe pas.

       UTC    Cette  valeur  controle  comment  l'horloge materielle doit etre
              interpretee quand elle est lue (c'est-a-dire au demarrage,  pour
              configurer   l'horloge   systeme)   et  quand  elle  est  ecrite
              (c'est-a-dire a l'arret). Si la valeur est no, l'horloge systeme
              est  supposee  etre  en  heure  locale.  Si  la  valeur est yes,
              l'horloge est supposee etre  en  heure  universelle  (UTC).  Les
              systemes  POSIX utilisent une variante de l'UTC, sans la seconde
              intercalaire.

              Sur les systeme Debian recents (meme si la  modification  a  ete
              demande   dans   http://bugs.debian.org/346342),   si   UTC  est
              positionnee a no alors /usr/share/zoneinfo doit etre lisible tot
              dans le processus de demarrage. SI vous souhaitez conserver /usr
              sur un systeme de fichiers separe, vous devez vous  assurer  que
              la cible de /etc/localtime pointe vers un fichier d'informations
              sur les zones qui sont correct  pour  la  zone  correspondant  a
              votre horloge materielle.

       VERBOSE
              Utiliser  no (en minuscules) rendra le processus de demarrage un
              peu moins bavard. La valeur yes le rendra plus bavard.

       FSCKFIX
              Quand les systemes de fichiers (racine et autres) sont verifies,
              fsck  est  appele  avec  l'option -a, ce qui signifie autorepair
              [NDT : reparation  automatique].  S'il  y  a  des  problemes  de
              coherence majeurs, fsck(8) va refuser de continuer a travailler.
              Le systeme affichera un message demandant a l'administrateur  de
              reparer  le  systeme  de  fichiers manuellement puis lancera une
              invite de commande en tant que root sur la console  (sulogin  en
              fait).  Si  vous  indiquez  yes, la commande fsck(8) sera lancee
              avec l'option -y a la place de l'option -a. Cela indique a  fsck
              de   reparer   le   systeme   de   fichiers,  sans  demander  de
              confirmations.

       RAMRUN Rendre /var/run/ disponible comme systeme  de  fichiers  en  RAM
              (tmpfs).  Ceci  desactivera  egalement le nettoyage de /var/run/
              pendant le demarrage. Positionnez la variable a  << yes >>  pour
              l'activer et a << no >> pour la desactiver. La taille du systeme
              de fichiers tmpfs peut etre controle par TMPFS_SIZE et  RUN_SIZE
              dans  /etc/defaults/tmpfs.  Du fait de cette option, les paquets
              ne peuvent pas s'attendre a ce que les repertoires  de  /var/run
              existent  apres un demarrage. Les paquets qui ont cette exigence
              sont bogues et doivent etre corriges.

       RAMLOCK
              Rendre /var/lock/ disponible comme systeme de  fichiers  en  RAM
              (tmpfs).  Ceci  desactivera egalement le nettoyage de /var/lock/
              pendant le demarrage. Positionnez la variable a  << yes >>  pour
              l'activer et a << no >> pour la desactiver. La taille du systeme
              de fichiers tmpfs peut etre controle par TMPFS_SIZE et  RUN_SIZE
              dans  /etc/defaults/tmpfs.  Du fait de cette option, les paquets
              ne peuvent pas s'attendre a ce que les repertoires de  /var/lock
              existent  apres un demarrage. Les paquets qui ont cette exigence
              sont bogues et doivent etre corriges.

       ASYNCMOUNTNFS
              Configurez cette variable a << no >> pour desactiver le  montage
              asynchrone  de  disques  reseau quand les interfaces reseau sont
              montees et ne le fait a la place qu'une seule fois au  demarrage
              de  la  machine. La valeur par defaut est << yes >>. C'est utile
              de desactiver ceci sur les machines avec un systeme de  fichiers
              racine   NFS  en  attendant  que  ifup  de  ifupdown  fonctionne
              correctement dans une telle configuration.

NOTE

       La variable EDITMOTD n'est plus utilisee.

AUTEUR

       Miquel van Smoorenburg <miquels@cistron.nl>

VOIR AUSSI

       inetd(8), init(8), inittab(5), login(1).

TRADUCTION

       La traduction de cette page de manuel est maintenue par les membres  de
       la  liste  <debian-l10n-french  AT lists DOT debian DOT org>.  Veuillez
       signaler toute erreur de traduction par un  rapport  de  bogue  sur  le
       paquet manpages-fr-extra.

                                16 janvier 2006                         rcS(5)