Provided by: manpages-fr-extra_20101103_all bug

NOM

       losetup - Mettre en place et controler des peripheriques << boucle >>

SYNOPSIS

       Obtenir des informations :

            losetup loopdev

            losetup -a

            losetup -j fichier [-o d'ecalage]

       Supprimer une boucle :

            losetup -d loopdev...

       Afficher le nom du premier peripherique boucle disponible :

            losetup -f

       Mettre en place un peripherique boucle :

            losetup [{-e|-E} chiffrement] [-o d'ecalage] [--sizelimit limite]
                    [-p pfd] [-r] {-f[--show]|loopdev} fichier

       Re-dimensionner un peripherique de boucle :

            losetup -c loopdev

DESCRIPTION

       losetup  est utilise pour associer les peripheriques de boucle avec des
       fichiers normaux ou des peripheriques  blocs,  pour  detacher  et  pour
       connaitre  l'etat  d'un  peripherique  de  boucle.  Si  seul l'argument
       loopdev est fourni, l'etat courant du  peripherique  correspondant  est
       affiche.

   Chiffrement
       Il  est  possible de preciser des fonctions de transfert (pour faire du
       chiffrement/dechiffrement ou dans un autre but) via les options  -E  et
       -e.  Il  existe  deux  mecanismes pour specifier le type de chiffrement
       desire : par numero ou par nom. Si un mode de chiffrement est  specifie
       par  un  numero,  il  faut  s'assurer  que  le  noyau  Linux connait le
       chiffrement associe, habituellement en modifiant le noyau. Les  numeros
       standard,   toujours  presents,  sont  0  (pas  de  chiffrement)  et  1
       (chiffrement XOR). Lorsque le module cryptoloop est charge (ou  compile
       dans  le  noyau), il utilise le numero 18. Ce module cryptoloop accepte
       n'importe quel nom de methode de chiffrement et se charge de trouver le
       module qui pourra effectivement realiser ce chiffrement.

OPTIONS

       -a, --all
              Montrer l'etat de tous les peripheriques boucle.

       -c, --set-capacity p'eriph'erique de boucle
              Forcer le driver de boucle a relire la taille du fichier associe
              au peripherique de boucle indique.

       -d, --detach p'eriph'erique de boucle...
              Detacher  le  fichier   ou   le   peripherique   associe   au(x)
              peripherique(s) de boucle indique(s).

       -e, -E, --encryption chiffrement
              Activer   le   chiffrement   des   donnees   selon   la  methode
              correspondant au numero specifie.

       -f, --find
              Determiner le premier peripherique de boucle non utilise. Si  un
              parametre  fichier  est fourni, utiliser ce peripherique, sinon,
              afficher son nom.

       -h, --help
              Afficher l'aide.

       -j, --associated fichier
              Montrer l'etat de tous les peripheriques de boucle associes avec
              fichier.

       -k, --keybits num
              Fixer a num le nombre de bits a utiliser dans la clef.

       -N, --nohashpass
              Ne  pas  hacher le mot de passe. Par defaut, les systemes Debian
              transforment le mot de passe au moyen d'une fonction de hachage,
              alors que les autres systemes ont tendance a ne pas le faire.

       -o, --offset d'ecalage
              Le  debut  des  donnees  est  deplace de d'ecalage octets dans le
              fichier ou le peripherique specifie.

       --sizelimit limite
              La fin des donnees est definie au maximum a limite octets  apres
              le debut des donnees.

       -p, --pass-fd num
              Lire  la  phrase  secrete  depuis  le  descripteur de fichier de
              numero num plutot que depuis le terminal.

       -r, --read-only
              Configurer le peripherique boucle en lecture seule

       --show Afficher le nom du peripherique si l'option -f et  un  parametre
              fichier sont presents.

              La  forme courte de cette option (-s) est depreciee. Cette forme
              courte  pourrait  entrer  en  collision  avec   l'implementation
              << Loop AES >> ou la meme option est utilisee pour --sizelimit.

       -v, --verbose
              Mode verbeux.

VALEUR DE RETOUR

       losetup  retourne  0  en  cas  de succes et une valeur non nulle en cas
       d'echec. Lorsque  losetup  affiche  l'etat  courant  d'un  peripherique
       boucle,  il  retourne  1 si le peripherique n'est pas configure et 2 si
       une erreur est survenue qui a  empeche  losetup  de  determiner  l'etat
       courant du peripherique.

FICHIERS

       /dev/loop0, /dev/loop1, ...   peripheriques boucle (majeure=7)

EXEMPLE

       Si vous utilisez le module chargeable, vous devez d'abord le charger en
       memoire via la commande :

              # modprobe loop

       Des modules de chiffrement peuvent aussi etre necessaires :

              # modprobe des # modprobe cryptoloop

       Les commandes suivantes sont des exemples d'utilisation du peripherique
       boucle :

              # dd if=/dev/zero of=/file bs=1k count=100
              # losetup -e des /dev/loop0 /file
              Password:
              Init (up to 16 hex digits):
              # mkfs -t ext2 /dev/loop0 100
              # mount -t ext2 /dev/loop0 /mnt
               ...
              # umount /dev/loop0
              # losetup -d /dev/loop0

       Si  vous  utilisez le module chargeable, vous pouvez le decharger de la
       memoire avec la commande :

              # rmmod loop

RESTRICTION

       Le chiffrement DES est extremement lent. D'un autre cote,  le  XOR  est
       terriblement  vulnerable.  Les  deux sont encore peu surs de nos jours.
       Certains chiffrages necessitent l'acquisition d'une  licence  avant  de
       pouvoir les utiliser.

       Cryptoloop est deprecie en faveur de dm-crypt. Pour plus de precisions,
       consultez cryptsetup(8).

DISPONIBILIT'E

       La commande losetup fait  partie  du  paquet  util-linux-ng,  elle  est
       disponible sur ftp://ftp.kernel.org/pub/linux/utils/util-linux-ng/.

TRADUCTION

       Cette  page  de  manuel a ete traduite par Thierry Vignaud <tvignaud AT
       mandrakesoft DOT com> en 1999.  La version  presente  dans  Debian  est
       maintenue par Jean-Baka Domelevo-Entfellner <domelevo AT gmail DOT com>
       et les membres de la liste <debian-l10n-french AT lists DOT debian  DOT
       org>.   Veuillez  signaler toute erreur de traduction par un rapport de
       bogue sur le paquet manpages-fr-extra.