Provided by: devscripts_2.11.6ubuntu1_amd64 bug

NOM

       debcheckout - Récupérer le contenu du dépôt d'un paquet Debian

SYNOPSIS

       debcheckout [OPTIONS] PAQUET [REP_DESTINATION]
       debcheckout [OPTIONS] REP_DÉPÔT [REP_DESTINATION]
       debcheckout --help

DESCRIPTION

       debcheckout récupère les informations sur le système de gestion de version utilisé pour la
       maintenance d'un paquet Debian (le paramètre PAQUET), puis récupère la dernière version
       (potentiellement non officielle) du paquet depuis le dépôt. Par défaut le dépôt est
       récupéré dans le répertoire PAQUET ; mais ça peut être changé à l'aide du paramètre
       REP_DESTINATION.

       Les informations indiquant où se trouve le dépôt sont recherchées dans les champs Vcs-* du
       paquet source. Par exemple, le paquet vim fournit les informations en utilisant un champ
       Vcs-Hg: http://hg.debian.org/hg/pkg-vim/vim que vous pouvez voir dans la sortie de apt-
       cache showsrc vim.

       Si plus d'un paquet source contenant des champs Vcs-* est disponible, debcheckout
       sélectionnera le paquet avec le numéro de version le plus élevé. Autrement, un numéro de
       version spécifique peut être sélectionné parmi ceux disponibles en utilisant la forme
       PAQUET=VERSION pour le nom de paquet.

       Si vous connaissez déjà l'URL d'un dépôt, vous pouvez appeler directement debcheckout avec
       celle-ci, mais vous aurez probablement à utiliser le paramètre -t approprié. C'est-à-dire
       que des heuristiques sont utilisées pour deviner le type de dépôt à partir de l'URL ; si
       elles échouent, vous pouvez remplacer le type deviné en utilisant -t.

       Les systèmes de contrôle de versions actuellement pris en charge sont : Arch (arch),
       Bazaar (bzr), CVS (cvs), Darcs (darcs), Git (git), Mercurial (hg) et Subversion (svn).

OPTIONS

       OPTIONS GÉNÉRALES

       -a, --auth
           Utiliser le mode authentifié ; cela signifie que pour les dépôts connus
           (principalement ceux hébergés sur http://alioth.debian.org), une ré-écriture de l'URL
           est tentée avant d'effectuer la récupération, pour s'assurer qu'il est possible
           d'envoyer les modifications dans le dépôt. Par exemple, pour les dépôts subversion
           hébergés sur Alioth, cela signifie que svn+ssh://svn.debian.org/... sera utilisé à la
           place de svn://svn.debian.org/...

       -d, --details
           N'afficher qu'une liste d'informations sur le dépôt du paquet, sans le récupérer ; le
           format de sortie est une liste de champs, chaque champ étant une paire nom et valeur
           du champ séparés par une tabulation. Les champs dépendent du type de dépôt. Cette
           action peut nécessiter une connexion réseau vers le dépôt distant.

           Consultez également -p. Cette option et l'option -p sont mutuellement exclusives.

       -h, --help
           Afficher un message d'aide détaillé et quitter.

       -p, --print
           N'afficher qu'un résumé des informations sur le dépôt du paquet, sans le récupérer ;
           le format de sortie comprend deux champs séparés par une tabulation : le type de dépôt
           et l'URL du dépôt. Cette action fonctionne hors-ligne, elle n'utilise que des
           informations « statiques » telles qu'elles sont connues du cache d'APT.

           Consultez également -d. Cette option et l'option -d sont mutuellement exclusives.

       -t TYPE, --type TYPE
           Forcer le type de dépôt (défini par défaut par des heuristiques basées sur l'URL ou,
           si les heuristiques échouent, « svn ») ; le type de dépôt doit être un des types de
           dépôt gérés.

       -u NOM_UTILISATEUR, --user NOM_UTILISATEUR
           Indiquer le nom d'utilisateur à utiliser en mode authentifié (voir -a). Cette option
           implique l'utilisation de -a : vous n'avez pas à préciser les deux.

       -f, --file
           Indiquer que le fichier mentionné doit être extrait du dépôt et placé dans le
           répertoire de destination. Elle peut être utilisée plus d'une fois pour extraire
           plusieurs fichiers.

       --source=never|auto|download-only|always
           Certains paquets ne gardent que le répertoire debian en système de contrôle de
           versions. debcheckout permet de récupérer les morceaux manquants des sources avec apt-
           get source et de déplacer les fichiers dans le répertoire récupéré.

           never
               N'utiliser que le dépôt.

           auto (défaut)
               Si le dépôt ne contient que le répertoire debian, récupérer le paquet source, le
               dépaqueter, et mettre aussi le fichier .orig.tar.gz dans le répertoire actuel.
               Sinon, ne rien faire.

           download-only
               Toujours récupérer le fichier .orig.tar.gz, mais ne jamais le dépaqueter.

           always
               Toujours récupérer le fichier .orig.tar.gz, et si le dépôt ne contient que le
               répertoire debian, le dépaqueter.

       OPTIONS SPECIFIQUES AU SYSTÈME DE CONTRÔLE DE VERSIONS

       OPTIONS SPÉCIFIQUES À GIT

       --git-track BRANCHES
           Indiquer une liste de branches qui seront configurées pour être suivies (comme avec
           git branch --track, consultez git-branch(1)) une fois que le dépôt Git distant sera
           cloné. La liste doit être une liste de noms de branches, séparés par des espaces.

           Comme raccourci, la chaîne « * » peut être fournie pour demander le suivi de toutes
           les branches distantes.

VARIABLES DE CONFIGURATION

       Les deux fichiers de configuration /etc/devscripts.conf et ~/.devscripts sont chargés dans
       cet ordre par un interpréteur de commandes pour définir les variables de configuration.
       Des options de ligne de commande peuvent être utilisées pour écraser les paramètres des
       fichiers de configuration. Les paramètres des variables d'environnement sont ignorés à
       cette fin. Les variables actuellement reconnues sont :

       DEBCHECKOUT_AUTH_URLS
           Cette variable doit être une listes d'expression rationnelles Perl et de textes de
           remplacements séparées par des espaces, qui doivent être fournies par paires : REGEXP
           TEXTE REGEXP TEXTE... Chaque paire indique une substitution qui est appliquée aux URL
           des dépôts si les autres moyens internes pour construire des URLS pour le mode
           authentifié (voir -a) ont échoués.

           Les références à des sous-chaînes sont autorisées dans les textes de remplacement
           comme d'habitude avec Perl en utilisant $1, $2, ...

           Cette configuration permet d'activer le mode authentifié pour la plupart des dépôts
           existants. Notez que les dépôts Debian de alioth.debian.org ($vcs.debian.org) sont
           implicitement définis.

           Voici un bout d'exemple qui conviendra pour les fichiers de configuration :

            DEBCHECKOUT_AUTH_URLS='
             ^\w+://(svn\.example\.com)/(.*) svn+ssh://$1/srv/svn/$2
             ^\w+://(git\.example\.com)/(.*) git+ssh://$1/home/git/$2
            '

           Veuillez noter que les blancs ne sont autorisés ni dans les expressions rationnelles
           ni dans les textes de remplacement. Aussi, comme les fichiers de configuration sont
           souvent lus par les interpréteurs de commandes avec « source », vous avez intérêt à
           utiliser des guillemets simples autour de la valeur de cette variable.

VOIR AUSSI

       apt-cache(8), Section 6.2.5 de la référence du développeur Debian (pour plus
       d'informations sur les champs Vcs-*):
       http://www.debian.org/doc/developers-reference/best-pkging-practices.html#bpp-vcs

AUTEUR

       debcheckout et cette page de manuel ont été écrits par Stefano Zacchiroli
       <zack@debian.org>.

TRADUCTION

       Cyril Brulebois <cyril.brulebois@enst-bretagne.fr>, 2006

       Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, 2006