Provided by: devscripts_2.11.6ubuntu1_amd64 bug

NOM

       debpkg - Encapsulation d'appels à dpkg

SYNOPSIS

       debpkg options-dpkg

DESCRIPTION

       debpkg  appelle  simplement  dpkg(1),  mais devient superutilisateur auparavant de façon à
       être capable d'installer ou de retirer des paquets. Il nettoie  également  l'environnement
       et  remet  le  PATH à une valeur saine : « /usr/sbin:/usr/bin:/sbin:/bin:/usr/bin/X11 » de
       telle sorte que les versions locales des programmes ne soient pas exécutées par accident.

CONDITIONS D'EXÉCUTION

       debpkg doit avoir les droits du superutilisateur pour fonctionner correctement. Un accès à
       debpkg  avec  ces  droits  revient  au même que d'avoir les droits du superutilisateur sur
       cette machine. debpkg quittera s'il n'est ni exécuté par le  superutilisateur,  ni  setuid
       root.

       Le  paquet devscripts a été conçu de façon à permettre à debpkg d'être setuid root. Cela a
       été réalisé en utilisant un script d'appel compilé, ce qui signifie que suidperl n'est pas
       nécessaire. Consultez dpkg-statoverride(8) si vous voulez rendre ce programme setuid root.
       sudo ou super peuvent aussi être utilisés.

AUTEUR

       Christoph  Lameter  <clameter@debian.org> ;  modifications  mineures  par  Julian   Gilbey
       <jdg@debian.org>.

TRADUCTION

       Ce    document    est    une    traduction,   maintenue   à   l'aide   de   l'outil   po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe  de  traduction  francophone  du  projet
       Debian.

       Nicolas  François, Guillaume Delacour, Cyril Brulebois, Thomas Huriaux et David Prévot ont
       réalisé cette traduction.

       L'équipe de traduction a fait  le  maximum  pour  réaliser  une  adaptation  française  de
       qualité.    Veuillez    signaler    toute    erreur    de   traduction   en   écrivant   à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet devscripts.

       La version anglaise la plus à jour de ce document est  toujours  consultable  en  ajoutant
       l'option « -L C » à la commande man.