Provided by: manpages-fr-dev_3.32d0.2p4-1_all bug

NOM

       tkill, tgkill - Envoyer un signal à un thread

SYNOPSIS

       int tkill(int tid, int sig);

       int tgkill(int tgid, int tid, int sig);

DESCRIPTION

       tgkill()  envoie  le  signal sig au thread qui a pour identifiant tid dans le groupe tgid.
       (Contrairement à kill(2) qui ne peut  être  utilisé  que  pour  envoyer  un  signal  à  un
       processus  (c'est-à-dire  un  groupe  de thread) ; le signal étant envoyé à n'importe quel
       thread du processus)

       tkill() est l'ancienne version de tgkill() et est obsolète. Il ne permet que  de  préciser
       l'identifiant  du  thread cible, qui peut résulter en un envoi du signal au mauvais thread
       si le thread se termine et que son identifiant est réutilisé. Évitez d'utiliser cet  appel
       système.

       Si tgid vaut -1, tgkill() est équivalent à tkill().

       Ce  sont  des  appels  système bruts, conçus pour une utilisation dans la bibliothèque des
       threads.

VALEUR RENVOYÉE

       S'il réussit, cet appel système renvoie 0. S'il échoue, il renvoie -1 et remplit errno  en
       conséquence.

ERREURS

       EINVAL L'identifiant de thread ou l'identifiant de groupe de thread ou le numéro de signal
              n'est pas valable.

       EPERM  Permission refusée. Pour les permissions nécessaires, consultez kill(2).

       ESRCH  Il n'y a pas de processus avec le TID (et TGID) indiqué.

VERSIONS

       tkill() est supporté depuis Linux 2.4.19/2.5.4. tgkill() a été ajouté dans Linux 2.5.75.

CONFORMITÉ

       tkill() et tgkill() sont spécifiques à Linux et ne  doivent  pas  être  utilisés  dans  un
       programme conçu pour être portable.

NOTES

       Consultez  la  description  de  CLONE_THREAD  dans  clone(2)  pour une explication sur les
       groupes de threads.

       La glibc ne fournit pas de fonction autour de ces  appels  systène ;  utilisez  syscall(2)
       pour les appeler.

VOIR AUSSI

       clone(2), gettid(2), kill(2)

COLOPHON

       Cette  page  fait partie de la publication 3.32 du projet man-pages Linux. Une description
       du projet et des  instructions  pour  signaler  des  anomalies  peuvent  être  trouvées  à
       l'adresse <URL:http://www.kernel.org/doc/man-pages/>.

TRADUCTION

       Depuis    2010,    cette   traduction   est   maintenue   à   l'aide   de   l'outil   po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction  francophone  au  sein  du
       projet perkamon <URL:http://perkamon.alioth.debian.org/>.

       Christophe   Blaess   <URL:http://www.blaess.fr/christophe/>   (1996-2003),  Alain  Portal
       <URL:http://manpagesfr.free.fr/> (2003-2006). Julien Cristau et  l'équipe  francophone  de
       traduction de Debian (2006-2009).

       Veuillez     signaler     toute     erreur     de     traduction     en     écrivant     à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org>  ou  par  un  rapport  de  bogue   sur   le   paquet
       manpages-fr.

       Vous  pouvez  toujours  avoir  accès  à la version anglaise de ce document en utilisant la
       commande « man -L C <section> <page_de_man> ».