Provided by: manpages-fr-dev_3.32d0.2p4-1_all bug

NOM

       fflush - Vider les tampons d'un flux

SYNOPSIS

       #include <stdio.h>

       int fflush(FILE *stream);

DESCRIPTION

       Pour  les flux de sortie, fflush() force l'écriture de toutes les données se trouvant dans
       les tampons de l'espace utilisateur, et met à jour le flux stream à  travers  la  fonction
       sous-jacent  d'écriture.  Pour  les  flux  d'entrée, fflush() ne traite pas tout donnée en
       tampon qui aurait été lue depuis le fichier sous-jacent mais qui ne l'aurait pas  été  par
       l'application. Le statut d'ouverture du flux n'est pas affecté.

       Si l'argument stream est NULL, fflush() vide tous les flux ouverts en sortie.

       Pour une version de cette fonction ignorant les verrouillages, voir unlocked_stdio(3).

VALEUR RENVOYÉE

       Si  elle  réussit  intégralement, cette fonction renvoie 0. Sinon, elle renvoie EOF, et la
       variable errno contient le code d'erreur.

ERREURS

       EBADF  stream n'est pas ouvert, ou du moins pas en écriture.

       La fonction fflush() peut aussi échouer, et définir dans errno n'importe  quelles  erreurs
       spécifiées par la routine write(2).

CONFORMITÉ

       C89, C99, POSIX.1-2001, POSIX.1-2008.

       Les normes ne spécifient pas le comportement pour les flux d'entrée. La plupart des autres
       implémentations ont le même comportement que l'implémentation Linux.

NOTES

       Remarquez que fflush() ne vide que les tampons fournis par la bibliothèque C dans l'espace
       utilisateur.  Pour  s'assurer  que les données sont écrites physiquement sur le disque, il
       faut aussi vider les tampons du noyau à l'aide par exemple de sync(2) ou fsync(2).

VOIR AUSSI

       fsync(2), sync(2), write(2), fclose(3), fopen(3), setbuf(3), unlocked_stdio(3)

COLOPHON

       Cette page fait partie de la publication 3.32 du projet man-pages Linux.  Une  description
       du  projet  et  des  instructions  pour  signaler  des  anomalies  peuvent être trouvées à
       l'adresse <URL:http://www.kernel.org/doc/man-pages/>.

TRADUCTION

       Depuis   2010,   cette   traduction   est   maintenue   à   l'aide   de    l'outil    po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/>  par  l'équipe  de  traduction francophone au sein du
       projet perkamon <URL:http://perkamon.alioth.debian.org/>.

       Christophe  Blaess  <URL:http://www.blaess.fr/christophe/>   (1996-2003),   Alain   Portal
       <URL:http://manpagesfr.free.fr/>  (2003-2006). Florentin Duneau et l'équipe francophone de
       traduction de Debian (2006-2009).

       Veuillez     signaler     toute     erreur     de     traduction     en     écrivant     à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org>   ou   par   un  rapport  de  bogue  sur  le  paquet
       manpages-fr.

       Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de  ce  document  en  utilisant  la
       commande « man -L C <section> <page_de_man> ».