Provided by: kernel-package_12.036+nmu2_all bug

NOM

       kernel-img.conf - Fichier de configuration général pour les paquets d'images du noyau

SYNOPSIS

       /etc/kernel-img.conf

DESCRIPTION

       Le   processus   de   post-installation   de   l'image   du  noyau  recherche  le  fichier
       /etc/kernel-img.conf. Ce simple fichier permet d'utiliser des options locales  pour  gérer
       certains  des  aspects  de  l'installation,  outrepassant  ainsi  les  valeurs  par défaut
       intégrées dans l'image elle-même.

       Le format de ce fichier consiste simplement en  paires  VARIABLE  =  VALEUR.  Des  valeurs
       booléennes  peuvent être écrites Yes, True, 1, ou No, False, 0, sans distinction entre les
       majuscules  et  les  minuscules.  Ce  fichier  est  automatiquement  créé  par  le  script
       d'installation dans certaines circonstances.

       Les variables actuellement modifiables par l'utilisateur sont les suivantes :

       postinst_hook
              OBSOLETE : Indiquez ici un script à exécuter pendant l'installation. Le chemin peut
              être un  chemin  relatif  si  le  script  est  situé  dans  un  répertoire  « sûr »
              (c'est-à-dire  s'il  est  dans  /bin, /sbin, /usr/bin, ou /usr/sbin), sinon il doit
              être exprimé en absolu. Avant d'appeler ce script, la variable d'environnement STEM
              doit  être définie avec la même valeur que l'argument --stem (ou contenir la valeur
              par défaut, linux), tandis que KERNEL_PACKAGE_VERSION doit contenir la  version  de
              kernel-package  en charge de la création du paquet. Ce script doit être appelé avec
              deux arguments, le premier est la version de l'image du noyau,  et  le  second  est
              l'adresse  de  l'image du noyau elle-même. Des erreurs dans le script déclencheront
              un échec de la post-installation. Lorsqu'on utilise debconf pour l'appel du script,
              ce  dernier  ne  générera  pas  de message de diagnostic sur la sortie standard. En
              effet, au moment où la post-installation appelle db_stop, debconf ne  rétablit  pas
              la  sortie standard, et tous les messages en sa direction disparaissent. Un exemple
              de  script  pour  les  utilisateurs  de  Grub  est   donné   dans   le   répertoire
              /usr/share/doc/kernel-package/.  Ce  script  sera  executé  après  les  scripts  du
              répertoire /etc/kernel/postinst.d.

       postrm_hook
              OBSOLETE : Indiquez ici un script à exécuter dans le  postrm,  c'est-à-dire,  après
              que  l'image ait été supprimée et toutes les actions de suppression effectuées). Le
              chemin peut être un chemin relatif si  le  script  est  situé  dans  un  répertoire
              « sûr »  (c'est-à-dire s'il est dans /bin, /sbin, /usr/bin, ou /usr/sbin), sinon il
              doit être exprimé en absolu.  La  variable  d'environnement  KERNEL_PACKAGE_VERSION
              doit  contenir  la  version  de kernel-package chargée de la création du paquet. Ce
              script doit être appelé avec deux arguments, le premier est la version  de  l'image
              du  noyau,  et  le  second est l'adresse de l'image du noyau elle-même. Des erreurs
              dans le script déclencheront des messages  d'avertissement  mais  seront  ignorées.
              Lorsqu'on  utilise  debconf  pour  l'appel du script, ce dernier ne générera pas de
              message  de  diagnostic  sur  la  sortie  standard.  En  effet,  au  moment  où  la
              post-installation appelle db_stop, debconf ne rétablit pas la sortie standard, tous
              les messages en sa direction disparaissent. Ce script est exécuté après les scripts
              du répertoire /etc/kernel/postrm.d.

       preinst_hook
              OBSOLETE :  Indiquez  ici  un  script  à  exécuter  avant  que  le  paquet  ne soit
              dépaqueté ; il peut servir à effectuer d'autres contrôles. Le chemin peut  être  un
              chemin relatif si le script est situé dans un répertoire « sûr » (c'est-à-dire s'il
              est dans /bin, /sbin, /usr/bin, ou  /usr/sbin),  sinon  il  doit  être  exprimé  en
              absolu. La variable d'environnement KERNEL_PACKAGE_VERSION doit contenir la version
              de kernel-package chargée de la création du paquet. Ce script doit être appelé avec
              deux  arguments,  le  premier  est la version de l'image du noyau, et le second est
              l'adresse de l'image du noyau elle-même. Ce script est exécuté après les scripts du
              répertoire /etc/kernel/preinst.d.

       prerm_hook
              OBSOLETE :  Indiquez  ici  un script à exécuter avant que les fichiers du paquet ne
              soient supprimés (donc tout fichier ajouté peut être supprimé). Le chemin peut être
              un  chemin  relatif si le script est situé dans un répertoire « sûr » (c'est-à-dire
              s'il est dans /bin, /sbin, /usr/bin, ou /usr/sbin), sinon il doit être  exprimé  en
              absolu. La variable d'environnement KERNEL_PACKAGE_VERSION doit contenir la version
              de kernel-package chargée de la création du paquet. Ce script doit être appelé avec
              deux  arguments,  le  premier  est la version de l'image du noyau, et le second est
              l'adresse de l'image du noyau elle-même. Des erreurs dans le  script  déclencheront
              un  échec de prerm. Lorsqu'on utilise debconf pour l'appel du script, ce dernier ne
              générera pas de message de diagnostic sur la sortie standard. En effet,  au  moment
              où la post-installation appelle db_stop debconf ne rétablit pas la sortie standard,
              tous les messages en sa direction disparaissent. Ce script est  exécuté  après  les
              scripts du répertoire /etc/kernel/prerm.d.

       src_postinst_hook
              OBSOLETE :  Contrairement  aux  autres  variables  de type « hook », cette variable
              indique un script qui sera exécuté  pendant  la  phase  de  post-installation  d'un
              paquet   de  documentation,  d'en-têtes  ou  de  sources.  L'utilisation  de  cette
              possibilité pour les paquets d'en-têtes est maintenant déconseillé ; le  script  de
              post-installation   des   paquets   d'en-têtes  doit  seulement  lancer  le  script
              headers_postinst_hook. Le chemin peut être un chemin relatif si le script est situé
              dans  un  répertoire  « sûr » (c'est-à-dire s'il est dans /bin, /sbin, /usr/bin, ou
              /usr/sbin), sinon il doit être  exprimé  en  absolu.  La  variable  d'environnement
              KERNEL_PACKAGE_VERSION  doit  contenir  la  version de kernel-package chargée de la
              création du paquet. Ce script doit être appelé avec deux arguments, le premier  est
              le nomdu paquet à installer (ce peut être les sources noyau, ou les entêtes), et le
              second  est  la  version  du  paquet  à  installer.  Des  erreurs  dans  le  script
              déclencheront  un  échec  de  postinst.  Ce script est exécuté après les scripts du
              répertoire /etc/kernel/src_postinst.d.

       header_postinst_hook
              OBSOLETE : Contrairement aux autres variables  de  type  « hook »,  cette  variable
              indique  un  script  qui  sera  exécuté  pendant la phase de post-installation d'un
              paquet d'en-têtes seulement. Le chemin peut être un chemin relatif si le script est
              situé dans un répertoire « sûr » (c'est-à-dire s'il est dans /bin, /sbin, /usr/bin,
              ou /usr/sbin), sinon il doit être exprimé en absolu.  La  variable  d'environnement
              KERNEL_PACKAGE_VERSION  doit  contenir  la  version de kernel-package chargée de la
              création du paquet. Ce script sera appelé avec deux arguments, le premier étant  le
              nom  du  paquet  à installer, le second étant la version du paque à installert. Des
              erreurs dans le script déclencheront un échec de la  post-installation.  Ce  script
              est exécuté après les scripts du répertoire /etc/kernel/src_postinst.d.

       clobber_modules
              Quand  cette  variable  est  déclarée,  le  script  de pré-installation cherchera à
              déplacer silencieusement /lib/modules/version, si cette version  est  la  même  que
              celle  de  l'image à installer. Utilisez-la à vos risques et périls. Cette variable
              n'a pas de valeur par défaut.

       warn_reboot
              Cette  variable  peut  être  utilisée  pour  désactiver  l'émission   des   alertes
              (« warnings »)  lors  de  l'installation  d'une  image  du noyau qui est de la même
              version que celle actuellement lancée. Si  la  liste  des  modules  a  changé,  les
              dépendances  entre  modules  ont peut-être été modifiées, et les modules du nouveau
              noyau pourraient ne pas fonctionner correctement avec le noyau actuel, notamment si
              la  liste  des  ABI  du  noyau  a  changé  entre  les deux. C'est une bonne idée de
              redémarrer la machine, et un message vous le précisera. Si vous savez ce  que  vous
              faites,  vous pouvez définir cette variable à « no ». Cette variable est active par
              défaut.

       relink_build_link
              Cette option manipule le « build link » créé par les noyaux récents. Si le lien est
              un  lien  ballant  et  si  les  en-têtes du noyau correspondants semblent avoir été
              installés sur le système, un nouveau lien symbolique sera créé et pointera sur eux.
              La valeur par défaut est de relier le lien de construction (« YES »).

       force_build_link
              Cette  option  manipule  le lien de construction « build link » créé par les noyaux
              récents. Si le lien est un lien ballant, un nouveau lien symbolique  sera  créé  et
              pointera  sur /usr/src/, que ces en-têtes aient été installées ou non. Il n'y a pas
              de valeur par défaut, les liens symboliques potentiellement ballants  ne  sont  pas
              créés par défaut.

       relink_src_link
              Cette  option  manipule  le « source link » créé par les noyaux récents. Si le lien
              est un lien ballant, il sera effacé au moment  de  l'installation.  La  valeur  par
              défaut est de relier (effacer) le lien des sources (« YES »).

       silent_modules
              Cette  option  est  là pour ceux qui sont excédés par les avertissements concernant
              l'existence d'un répertoire de modules /lib/modules/$version.  Ce  répertoire  peut
              appartenir  à un ancien paquet image du noyay, qui a peut-être même disparu, auquel
              cas les modules restant dans ce répertoire peuvent poser  problème ;  ou  bien,  ce
              répertoire  a  le  droit  d'exister  parce qu'on installe un paquet indépendant des
              modules d'une version du noyau qui a déjà été  dépaquetée.  Dans  ce  dernier  cas,
              l'existence  de  ce  répertoire  est bénigne. Si vous utilisez cette variable, vous
              n'aurez  plus  la  possibilité  d'interrompre  l'installation  si   un   répertoire
              /lib/modules/$version est détecté. Cette variable n'a pas de valeur par défaut.

       ignore_depmod_err
              Si  elle  est déclarée, cette variable empêchera une interrogation de l'utilisateur
              après un problème avec depmod dans le script de  post-installation.  Cela  facilite
              les  installations  automatiques, mais cela peut cacher un problème avec l'image du
              noyau. Un diagnostic est affiché. Cette variable n'a pas de valeur par défaut.

FICHIERS

       Le fichier décrit ici est /etc/kernel-img.conf.

VOIR AUSSI

       make-kpkg(1), kernel-pkg.conf(5), make(1), le manuel GNU Make

BOGUES

       Il n'y a pas d'erreur. Toute ressemblance avec un bogue est du délire. Vraiment.

AUTEUR

       Cette page a été écrite par  Manoj  Srivastava,  <srivasta@debian.org>,  pour  le  système
       Debian GNU/Linux.