Provided by: rpm-i18n_4.9.1.1-1build1_all bug

NOM

       rpm - Gestionnaire de Paquetages Red Hat

SYNOPSIS

   INTERROGER ET V'ERIFIER DES PAQUETAGES :
       rpm {-q|--query} [options-s'election] [options-interrogation]

       rpm  {-V|--verify} [options-s'election] [--nodeps] [--nofiles] [--nomd5]
       [--noscripts]

       rpm {-K|--checksig} [--nogpg] [--nopgp] [--nomd5] FICHIER_PAQUETAGE ...

   INSTALLER, METTRE `A NIVEAU ET D'ESINSTALLER DES PAQUETAGES :
       rpm {-i|--install} [options-installation] FICHIER_PAQUETAGE ...

       rpm {-U|--upgrade} [options-installation] FICHIER_PAQUETAGE ...

       rpm {-F|--freshen} [options-installation] FICHIER_PAQUETAGE ...

       rpm {-e|--erase} [--allmatches] [--nodeps] [--noscripts] [--notriggers]
       [--test] NOM_PAQUETAGE ...

   CONSTRUIRE DES PAQUETAGES :
       rpm  {-ba|-bb|-bp|-bc|-bi|-bl|-bs} [options-construction] FICHIER_SPECS
       ...

       rpm {-ta|-tb|-tp|-tc|-ti|-tl|-ts} [options-construction] TARBALL ...

       rpm {--rebuild|--recompile} PAQUETAGE_SOURCE ...

   DIVERS :
       rpm {--initdb|--rebuilddb}

       rpm {--addsign|--resign} FICHIER_PAQUETAGE ...

       rpm {--querytags|--showrc}

       rpm {--setperms|--setugids} NOM_PAQUETAGE ...

   OPTIONS DE S'ELECTION
       [NOM_PAQUETAGE]  [-a,--all]   [-f,--file FICHIER]   [-g,--group GROUPE]
       [-p,--package FICHIER_PAQUETAGE]               [--querybynumber NOMBRE]
       [--triggeredby NOM_PAQUETAGE]                 [--whatprovides CAPACIT'E]
       [--whatrequires CAPACIT'E]

   OPTIONS D'INTERROGATION
       [--changelog]      [-c,--configfiles]      [-d,--docfiles]     [--dump]
       [--filesbypkg]   [-i,--info]    [--last]    [-l,--list]    [--provides]
       [--qf,--queryformat FORMAT_REQU^ETE]     [-R,--requires]     [--scripts]
       [-s,--state] [--triggers,--triggerscripts]

   OPTIONS D'INSTALLATION
       [--allfiles] [--badreloc] [--excludepath ANCIEN_CHEMIN] [--excludedocs]
       [--force]   [-h,--hash]   [--ignoresize]   [--ignorearch]  [--ignoreos]
       [--includedocs]   [--justdb]   [--nodeps]   [--noorder]   [--noscripts]
       [--notriggers]  [--oldpackage]  [--percent]  [--prefix  NOUVEAU_CHEMIN]
       [--relocate ANCIEN_CHEMIN=NOUVEAU_CHEMIN]              [--replacefiles]
       [--replacepkgs] [--test]

   OPTIONS DE CONSTRUCTION
       [--buildroot  R'EPERTOIRE] [--clean] [--nobuild] [--rmsource] [--rmspec]
       [--short-circuit] [--sign] [--target PLATE-FORME]

DESCRIPTION

       rpm est un puissant gestionnaire de paquetages, qui peut  etre  utilise
       pour  construire,  installer,  interroger,  verifier, mettre a jour, et
       desinstaller des paquetages de logiciels individuels. Un paquetage  est
       constitue  d'une archive de fichiers, et de meta-donnees utilisees pour
       installer et supprimer les  fichiers  de  l'archive.  Les  meta-donnees
       incluent  les  scripts  assistants,  les attributs des fichiers, et des
       informations decrivant le paquetage. Il y a deux types de  paquetages :
       les  paquetages  binaires,  utilises  pour  encapsuler  des logiciels a
       installer, et les paquetages de sources, qui contiennent le code et  la
       recette permettant de produire des paquetages binaires.

       Un  des  modes  de  base  suivants  doit etre selectionne : Interroger,
       V'erifier, V'erifier  Signature,  Installer/Mettre  `a  niveau/Rafra^ichir,
       D'esinstaller,  Construire Paquetage, Construire Paquetage `a partir d'un
       Tarball  (NdT :  sources  au  format  .tar.xx),  Recompiler  Paquetage,
       Initialiser  Base  de  Donn'ees, Reconstruire Base de Donn'ees, Resigner,
       Ajouter Signature, Fixer  Propri'etaires/Groupes,  Montrer  les  Options
       d'Interrogation, et Montrer Configuration.

   OPTIONS G'EN'ERALES
       Ces options peuvent etre utilisees dans tous les modes.

       -?, --help
              Afficher un message d'utilisation plus long que de coutume.

       --version
              Afficher  une ligne unique contenant le numero de version du rpm
              utilise.

       --quiet
              Afficher le moins possible -  normalement,  seuls  les  messages
              d'erreur seront affiches.

       -v     Afficher   des   informations   verbeuses   -  les  messages  de
              progression des routines seront normalement affiches

       -vv    Afficher un tas d'horribles informations de debogage.

       --rcfile LISTE_FICHIERS
              Chacun des fichiers de LISTE_FICHIERS (qui sont separes par  des
              deux-points)  est  lu  sequentiellement par rpm pour obtenir des
              informations de configuration. Seul le  premier  fichier  de  la
              liste doit exister, et les tildes seront developpes en $HOME. La
              LISTE_FICHIERS            par             defaut             est
              /usr/lib/rpm/rpmrc:/etc/rpmrc:~/.rpmrc.

       --pipe COMMANDE
              Envoyer  la sortie de rpm a la COMMANDE par l'intermediaire d'un
              tube.

       --dbpath R'EPERTOIRE
              Utiliser la base de donnees situee dans R'EPERTOIRE  au  lieu  du
              chemin par defaut /var/lib/rpm.

       --root R'EPERTOIRE
              Utiliser  le  systeme  ayant R'EPERTOIRE comme racine pour toutes
              les operations. Notez que cela signifie que la base  de  donnees
              sera   lue  ou  modifiee  dans  R'EPERTOIRE  et  que  chacun  des
              scriptlets (petits scripts) %pre et/ou %post sera execute  apres
              un chroot(2) vers R'EPERTOIRE.

   OPTIONS D'INSTALLATION ET DE MISE `A NIVEAU
       La forme generale d'une commande d'installation rpm est

       rpm {-i|--install} [options-installation] FICHIER_PAQUETAGE ...

       Cela installe un nouveau paquetage.

       La forme generale d'une commande de mise a niveau rpm est

       rpm {-U|--upgrade} [options-installation] FICHIER_PAQUETAGE ...

       Cela  met  a niveau ou installe le paquetage actuellement installe vers
       une version plus recente. C'est similaire a  l'installation,  sauf  que
       toutes les anciennes versions du paquetage sont desinstallees apres que
       le nouveau paquetage ait ete installe.

       rpm {-F|--freshen} [options-installation] FICHIER_PAQUETAGE ...

       Cela mettra a niveau les paquetages, mais seulement si une version plus
       ancienne  existe a cet instant. Le FICHIER_PAQUETAGE peut etre specifie
       en tant qu'URL ftp ou http, auquel cas  le  paquetage  sera  telecharge
       avant d'etre installe. Voyez OPTIONS FTP/HTTP pour des informations sur
       le support interne d'un client ftp et http par rpm.

       --allfiles
              Installer ou mettre a niveau  tous  les  fichiers  manquants  du
              paquetage, meme s'ils existent deja.

       --badreloc
              Utilise  avec  --relocate,  permet des relogements dans tous les
              chemins de fichiers, et pas  seulement  dans  les  ANCIEN_CHEMIN
              inclus dans les indications de relogement du paquetage binaire.

       --excludepath ANCIEN_CHEMIN
              Ne   pas   installer   de  fichier  dont  le  nom  commence  par
              ANCIEN_CHEMIN.

       --excludedocs
              Ne pas installer de fichier marque comme faisant  partie  de  la
              documentation  (ce  qui  inclut  les  pages  de  manuel  et  les
              documents texinfo).

       --force
              Similaire a l'utilisation de --replacepkgs,  --replacefiles,  et
              --oldpackage.

       -h, --hash
              Afficher  50 marques de hachage quand l'archive du paquetage est
              deballee.   A utiliser  avec  -v|--verbose  pour  un  plus   bel
              affichage.

       --ignoresize
              Ne  pas  verifier  s'il  y  a un espace disque suffisant sur les
              systemes de fichiers montes avant d'installer ce paquetage.

       --ignorearch
              Permettre l'installation  ou  la  mise  a  niveau  meme  si  les
              architectures du paquetage binaire et de l'hote ne correspondent
              pas.

       --ignoreos
              Permettre l'installation  ou  la  mise  a  niveau  meme  si  les
              systemes  d'exploitation  du  paquetage  binaire et de l'hote ne
              concordent pas.

       --includedocs
              Installer les fichiers de documentation. C'est  le  comportement
              par defaut.

       --justdb
              Ne  mettre  a  jour que la base de donnees, et pas le systeme de
              fichiers.

       --nodeps
              Ne  pas  effectuer  de  verification   des   dependances   avant
              d'installer ou de mettre a niveau un paquetage.

       --noorder
              Ne  pas  reordonner  les  paquetages lors d'une installation. La
              liste des paquetages devrait normalement  etre  reordonnee  pour
              satisfaire aux dependances.

       --noscripts

       --nopre

       --nopost

       --nopreun

       --nopostun
              Ne  pas  executer le scriptlet de meme nom. L'option --noscripts
              est equivalente a

              --nopre --nopost --nopreun --nopostun

              et desactive l'execution  des  scriptlets  correspondants  %pre,
              %post, %preun, et %postun.

       --notriggers

       --notriggerin

       --notriggerun

       --notriggerpostun
              Ne  pas  executer  de  scriptlet  declenche  du  type  specifie.
              L'option --notriggers est equivalente a

              --notriggerin --notriggerun --notriggerpostun

              et   desactive   l'execution   des   scriptlets   correspondants
              %triggerin, %triggerun, et %triggerpostun.

       --oldpackage
              Permettre  qu'une  mise  a  niveau  remplace un paquetage par un
              paquetage plus ancien.

       --percent
              Afficher le  pourcentage  de  progression  de  l'extraction  des
              fichiers   de   l'archive   du   paquetage,  afin  de  faciliter
              l'execution de rpm depuis d'autres outils.

       --prefix NOUVEAU_CHEMIN
              Pour les paquetages  binaires  relogeables,  traduire  tous  les
              chemins  de fichiers presents dans les indications de relogement
              du paquetage, et debutant par  le  prefixe  d'installation,  par
              NOUVEAU_CHEMIN.

       --relocate ANCIEN_CHEMIN=NOUVEAU_CHEMIN
              Pour  les  paquetages  binaires  relogeables,  traduire tous les
              chemins de fichiers presents dans les indications de  relogement
              du  paquetage  et debutant par ANCIEN_CHEMIN par NOUVEAU_CHEMIN.
              Cette option peut etre utilisee de facon repetitive si plusieurs
              ANCIEN_CHEMIN du paquetage doivent etre reloges.

       --replacefiles
              Installer  les  paquetages  meme  s'ils  remplacent des fichiers
              d'autres paquetages deja installes.

       --replacepkgs
              Installer les paquetages meme si certains d'entre eux sont  deja
              installes sur ce systeme.

       --nobuild
              Ne  pas  installer  le  paquetage, mais uniquement rechercher et
              rapporter des conflits potentiels.

   OPTIONS D'INTERROGATION
       La forme generale d'une commande d'interrogation rpm est

       rpm {-q|--query} [options-s'election] [options-interrogation]

       Vous pouvez specifier le format dans lequel  les  informations  sur  le
       paquetage  doivent  etre  affichees.  Pour  ce faire, utilisez l'option
       {--qf|--queryformat}, suivie par la chaine  de  format  FORMAT_REQU^ETE.
       Les  chaines  de  format  sont  des  versions  modifiees  de  celles du
       printf(3) standard. Le format est constitue de  chaines  de  caracteres
       statiques (qui peuvent inclure les sequences d'echappement de caractere
       C standard pour les sauts de lignes, tabulations et  autres  caracteres
       speciaux) et de formateurs de type printf(3). Comme rpm connait deja le
       type a afficher, le specificateur de type doit neanmoins etre omis,  et
       etre  remplace  par le nom de l'etiquette d'en-tete a afficher, enferme
       dans des caracteres {}. Les noms d'etiquettes  sont  insensibles  a  la
       casse,  et  la partie RPMTAG_ du nom de l'etiquette peut egalement etre
       omise.

       Des formats de sortie alternatifs peuvent etre requis en faisant suivre
       l'etiquette   par  :typetag.  Actuellement,  les  types  suivants  sont
       supportes : octal, date, shescape, perms, fflags,  and  depflags.   Par
       exemple,  pour  n'afficher  que  le nom des paquetages interroges, vous
       pourriez utiliser %{NAME} comme chaine de  format.  Pour  afficher  les
       noms  de  paquetages  et  les  informations  de  distribution  en  deux
       colonnes,  vous  pourriez   utiliser   %-30{NAME}%{DISTRIBUTION}.   rpm
       affichera  une  liste de tous les etiquettes qu'il connait quand il est
       invoque avec l'argument --querytags.

       Il y a deux sous-ensembles d'options d'interrogation : la selection  de
       paquetage, et la selection d'informations.

   OPTIONS DE S'ELECTION DE PAQUETAGES :
       NOM_PAQUETAGE
              Interroger le paquetage installe nomme NOM_PAQUETAGE.

       -a, --all
              Interroger tous les paquetages installes.

       -f, --file FICHIER
              Interroger le paquetage possedant le FICHIER.

       -g, --group GROUPE
              Interroger le paquetage de groupe GROUPE.

       -p, --package FICHIER_PAQUETAGE
              Interroger  un  paquetage  (non  installe) FICHIER_PAQUETAGE. Le
              FICHIER_PAQUETAGE peut etre specifie en tant qu'URL de style ftp
              ou  http,  auquel  cas l'en-tete du paquetage sera telecharge et
              interroge. Voyez OPTIONS FTP/HTTP pour obtenir des  informations
              sur  le  support  interne d'un client ftp et http par RPM. Le ou
              les  arguments  FICHIER_PAQUETAGE,  s'ils  ne   sont   pas   des
              paquetages binaires, seront interpretes comme etant un manifeste
              ascii  de  paquetage.  Les  commentaires  sont  autorises ;  ils
              debutent  par  un  << # >>,  et  chaque  ligne  d'un  fichier de
              manifeste de paquetage peut inclure  des  motifs  generiques  (y
              compris  ceux  specifiant  des  URLs  distantes) separes par des
              espaces, qui seront developpes  en  chemins  qui  remplacent  le
              manifeste  du  paquetage  par  les  arguments  FICHIER_PAQUETAGE
              additionnels ajoutes a la requete.

       --querybynumber NOMBRE
              Interroger directement la  NOMBRE-ieme  entree  de  la  base  de
              donnees ; n'est utile que pour le debogage.

       --specfile FICHIER_SPECS
              Analyse  syntaxiquement  et  interroge  le  FICHIER_SPECS (NdT :
              fichier de specifications) comme s'il s'agissait d'un paquetage.
              Bien  que toutes les informations (p.ex. les listes de fichiers)
              ne soient pas disponibles, ce type d'interrogation permet a  rpm
              d'etre  utilise pour extraire des informations de fichiers specs
              sans devoir  ecrire  un  analyseur  syntaxique  de  fichiers  de
              specifications.

       --triggeredby NOM_PAQUETAGE
              Interroger   les   paquetages  qui  sont  declenches  par  le(s)
              paquetage(s) NOM_PAQUETAGE.

       --whatprovides CAPACIT'E
              Interroger tous  les  paquetages  qui  fournissent  la  capacite
              CAPACIT'E.

       --whatrequires CAPACIT'E
              Interroger  tous  les paquetages qui requierent CAPACIT'E pour un
              fonctionnement correct.

   OPTIONS D'INTERROGATION DE PAQUETAGE :
       --changelog
              Afficher les informations concernant  les  changements  dans  ce
              paquetage.

       -c, --configfiles
              Lister uniquement les fichiers de configuration (implique -l).

       -d, --docfiles
              Lister uniquement les fichiers de documentation (implique -l).

       --dump Afficher les informations sur le fichier comme suit :

               chemin taille date_modif somme_md5 mode proprietaire
               groupe isconfig isdoc rdev symlink

       Cette  option doit etre utilisee avec au moins une option parmi -l, -c,
       -d.

       --filesbypkg
              Lister tous les fichiers de chaque paquetage selectionne.

       -i, --info
              Afficher des informations sur le paquetage, incluant son nom, sa
              version  et  sa  description.  Utilise l'option --queryformat si
              elle a ete specifiee.

       --last Ordonner le listing des paquetages par  date  d'installation  de
              sorte  que  les  derniers  paquetages  installes apparaissent en
              premier lieu.

       -l, --list
              Lister les fichiers du paquetage.

       --provides
              Lister les capacites que fournit ce paquetage.

       -R, --requires
              Lister les paquetages desquels depend ce paquetage.

       --scripts
              Lister les scriplets specifiques au paquetage qui sont  utilises
              comme  partie  integrante  des  processus  d'installation  et de
              desinstallation.

       -s, --state
              Afficher les 'etats des  fichiers  du  paquetage  (implique  -l).
              L'etat de chaque fichier est normal, non install'e ou remplac'e.

       --triggers, --triggerscripts
              Afficher  les  scripts  declenches  qui  sont  contenus  dans le
              paquetage (s'il y en a).

   OPTIONS DE V'ERIFICATION
       La forme generale d'une commande de verification rpm est

       rpm {-V|--verify} [options-s'election] [--nodeps] [--nofiles]  [--nomd5]
       [--noscripts]

       La  verification  d'un  paquetage  compare  les  informations  sur  les
       fichiers installes dans le paquetage  avec  les  informations  sur  les
       fichiers  obtenues  a  partir  des  meta-donnees  du paquetage original
       conservees dans la  base  de  donnees  rpm.  Entre  autres  choses,  la
       verification  compare  la  taille,  la  somme  MD5, les permissions, le
       proprietaire et le groupe de chaque fichier.  Toutes  les  discordances
       sont  affichees.  Les fichiers qui n'avaient pas ete installes a partir
       du paquetage (p.ex.  les  fichiers  de  documentation  exclus  lors  de
       l'installation   en   utilisant  l'option  << --excludedocs >>,  seront
       ignores silencieusement.

       Les options de  selection  de  paquetage  sont  les  memes  que  celles
       relatives  a  l'interrogation de paquetages (ce qui inclut les fichiers
       de manifeste de paquetage  comme  arguments).  Les  autres  options  ne
       pouvant etre utilisees qu'en mode verification sont :

       --nodeps
              Ne pas verifier les dependances.

       --nofiles
              Ne pas verifier les fichiers.

       --nomd5
              Ne pas verifier les sommes de controle MD5.

       --noscripts
              Ne pas executer le scriptlet %verifyscript (s'il y en a un).

       Le format de sortie est une chaine de 8 caracteres, un << c >> eventuel
       denotant un fichier de configuration, et ensuite  le  nom  du  fichier.
       Chacun   des   8  caracteres  indique  le  resultat  d'une  comparaison
       d'attribut(s)  du  fichier  avec  la  valeur   du   (des)   attribut(s)
       enregistre(s) dans la base de donnees. Un << . >> (point) seul signifie
       que le test s'est bien passe, alors qu'un << ? >> seul indique  que  le
       test  n'a pas pu etre effectue (p.ex. quand les permissions d'acces aux
       fichier empechent la lecture). Sinon, le caractere  mnemonique  affiche
       en Gras denote l'echec du test --verify correspondant :

       S la taille (Size) du fichier differe

       M le Mode differe (inclut les permissions et le type du fichier)

       5 la somme MD5 differe

       D Le numero de peripherique (Device) majeur/mineur differe

       L Le chemin renvoye par readLink(2) differe

       U L'Utilisateur proprietaire differe

       G Le Groupe proprietaire differe

       T La date de derniere modification (mTime) differe

   V'ERIFICATION DE SIGNATURE
       La forme generale d'une commande de verification de signature rpm est

       rpm --checksig [--nogpg] [--nopgp] [--nomd5] FICHIER_PAQUETAGE ...

       Ceci  verifie  la  signature  PGP du paquetage <fichier_paquetage> pour
       s'assurer de son integrite et  de  son  origine.  Les  informations  de
       configuration  PGP  sont  lues  a partir des fichiers de configuration.
       Voyez la section sur les SIGNATURES PGP pour les details.

   OPTIONS DE D'ESINSTALLATION
       La forme generale d'une commande de desinstalltion rpm est

       rpm {-e|--erase} [--allmatches] [--nodeps] [--noscripts] [--notriggers]
       [--test] NOM_PAQUETAGE ...

       Les options suivantes peuvent egalement etre utilisees :

       --allmatches
              Desinstaller  toutes  les  versions du paquetage correspondant a
              NOM_PAQUETAGE.   Normalement,   une   erreur   se   produit   si
              NOM_PAQUETAGE correspond a plusieurs paquetages.

       --nodeps
              Ne  pas  effectuer  de  verification  des  dependances  avant de
              desinstaller les paquetages.

       --noscripts

       --nopreun

       --nopostun
              Ne pas executer le scriptlet de meme nom.  L'option  --noscripts
              lors de la desinstallation du paquetage est equivalente a

              --nopreun --nopostun

              et  desactive l'execution du ou des scriptlets %preun et %postun
              correspondants.

       --notriggers

       --notriggerun

       --notriggerpostun
              Ne  pas  executer  de  scriptlet  declenche  du  type  specifie.
              L'option --notriggers est equivalente a

              --notriggerun --notriggerpostun

              et  desactive  l'execution  du  ou  des scriptlets %triggerun et
              %triggerpostun correspondants.

       --test Ne pas reellement desinstaller  quoi  que  ce  soit,  simplement
              effectuer   un   test   pour   voir  si  c'est  possible.  Utile
              conjointement avec l'option -vv pour le debogage.

   OPTIONS DE CONSTRUCTION
       La forme generale d'une commande de construction rpm est

       rpm {-b'ETAPE|-t'ETAPE} [options-construction] FICHIER ...

       L'argument  utilise  est  -b  si  un  fichier  spec  est  utilise  pour
       construire  le  paquetage et -t si rpm devrait examiner le contenu d'un
       fichier tar (eventuellement  compresse)  pour  obtenir  le  fichier  de
       specifications  a  utiliser.  Apres  le  premier argument, le caractere
       suivant ('ETAPE) specifie les etapes de construction et d'empaquetage  a
       effectuer, et peut etre :

       -ba    Construire  les  paquetages  binaires  et  sources  (apres avoir
              effectue les etapes %prep, %build et %install).

       -bb    Construire un paquetage binaire (apres avoir effectue les etapes
              %prep, %build et %install).

       -bp    Executer  l'etape  << %prep >>  du  fichier  de  specifications.
              Normalement,  ceci  implique  de  depaqueter  les   sources   et
              d'appliquer tous les patches.

       -bc    Effectuer  l'etape  << %build >>  du  fichier  de specifications
              (apres avoir effectue l'etape %prep). Cela implique  en  general
              l'equivalent d'un << make >>.

       -bi    Effectuer  l'etape  << %install >>  du fichier de specifications
              (apres avoir effectue les etapes %prep et %build). Cela implique
              generalement l'equivalent d'un << make install >>.

       -bl    Accomplir   une   << verification   de   liste >>.   La  section
              << %files >> du fichier de specifications subit le developpement
              des  macros,  et des verifications sont effectuees pour verifier
              que chaque fichier existe.

       -bs    Construire uniquement le paquetage de sources.

       Les options suivantes peuvent egalement etre utilisees :

       --buildroot R'EPERTOIRE
              Lors de la construction  du  paquetage,  surcharger  l'etiquette
              BuildRoot (Construire Racine) avec le repertoire R'EPERTOIRE.

       --clean
              Supprimer l'arbre de construction apres que les paquetages aient
              ete crees.

       --nobuild
              N'executer aucune etape de construction. Utile pour le  test  de
              fichiers spec.

       --rmsource
              Supprimer  les  sources apres la construction (cette option peut
              egalement etre  utilisee  seule ;  exemple :  << rpm  --rmsource
              foo.spec >>).

       --rmspec
              Supprimer  le fichier spec apres la construction (peut egalement
              etre utilise seul, p.ex. << rpm --rmspec foo.spec >>).

       --short-circuit
              Aller directement a l'etape specifiee (c.-a-d. eviter toutes les
              etapes intermediaires). Uniquement valide avec -bc et -bi.

       --sign Incorporer  une signature PGP dans le paquetage. Cette signature
              peut etre utilisee pour verifier  l'integrite  et  l'origine  du
              paquetage.  Voyez  la  section  sur  les SIGNATURES PGP pour les
              details de configuration.

       --target PLATE-FORME
              Pendant la construction du  paquetage,  interpreter  PLATE-FORME
              comme  etant  la  valeur  de  arch-vendor-os et fixer les macros
              %_target, %_target_arch et %_target_os en consequence.

   OPTIONS DE RECONSTRUCTION ET DE RECOMPILATION
       Il y a deux autres facons d'invoquer une construction avec rpm :

       rpm {--rebuild|--recompile} PAQUETAGE_SOURCE ...

       Quand il est invoque de cette  facon,  rpm  installe  le  paquetage  de
       sources  designe,  et  effectue une preparation, une compilation et une
       installation.  --rebuild  construit  en  outre  un  nouveau   paquetage
       binaire.   Quand   la  construction  est  terminee,  le  repertoire  de
       construction est supprime (comme avec --clean) et les sources ainsi que
       le fichier de specifications du paquetage sont supprimes.

   SIGNER UN PAQUETAGE
       rpm {--addsign|--resign} FICHIER_PAQUETAGE ...

       L'option --addsign genere et insere de nouvelles signatures pour chaque
       paquetage. Toute signature existante sera supprimee.

       L'option --resign genere et ajoute les nouvelles  signatures  pour  les
       paquetages specifies tous en conservant celles existant deja.

   SIGNATURES GPG
       Pour  utiliser  la fonctionnalite de signature, rpm doit etre configure
       pour executer GPG, et doit etre capable de trouver un porte-cles public
       (keyring)  comportant  les  cles  publiques  de  Red Hat (ou d'un autre
       vendeur).  Par defaut, rpm utilise les memes conventions que  GPG  pour
       trouver les porte-cles, a savoir la variable d'environnement $GPGPATH).
       Si vos porte-cles ne sont pas situes la ou GPG les attend, vous  devrez
       fixer  la  valeur  de la macro %_gpg_path a l'endroit ou se situent les
       porte-cles GPG a utiliser.

       Si vous voulez pouvoir  signer  les  paquetages  que  vous  avez  crees
       vous-meme,   vous   devrez  egalement  creer  votre  propre  paire  cle
       publique/cle secrete  (voir  le  manuel  GPG).  Vous  devrez  egalement
       configurer les macros suivantes :

       %_gpg_name
              Le  nom  de l'<< utilisateur >> dont vous voulez utiliser la cle
              pour signer vos paquetages.

       Lors de la construction de paquetages, vous  ajouterez  ensuite  --sign
       sur  la ligne de commandes. On vous demandera votre phrase de passe, et
       votre paquetage sera construit et  signe.  Par  exemple,  pour  pouvoir
       utiliser  GPG pour signer les paquetages en tant qu'utilisateur << John
       Doe <jdoe@foo.com> >> a partir des porte-cles situes dans /etc/rpm/.gpg
       en utilisant l'executable /usr/bin/gpg, vous devriez inclure

       %_gpg_path /etc/rpm/.gpg
       %_gpg_name John Doe <jdoe@foo.com>
       %_gpgbin /usr/bin/gpg

       dans  un  fichier  de configuration de macros. Utilisez /etc/rpm/macros
       pour  une  configuration  par  systeme   et   ~/.rpmmacros   pour   une
       configuration par utilisateur.

   OPTIONS DE RECONSTRUCTION DE BASE DE DONN'EES
       La  forme  generale  d'une  commande  de  reconstruction  d'une base de
       donnees rpm est

       rpm       {--initdb|--rebuilddb}       [-v]       [--dbpath R'EPERTOIRE]
       [--root R'EPERTOIRE]

       Utilisez  --initdb  pour  reconstruire  une  nouvelle base de donnees ;
       utilisez --rebuilddb pour reconstruire les index de la base de  donnees
       a partir des en-tetes des paquetages installes.

   SHOWRC
       La commande

       rpm --showrc

       affiche  les  valeurs  que  rpm va utiliser pour toutes les options qui
       sont actuellement definies dans le(s) fichier(s) de configuration rpmrc
       et macros.

   OPTIONS FTP/HTTP
       rpm  peut  agir  comme un client FTP et/ou HTTP afin que les paquetages
       puissent etre interroges et installes a partir d'Internet. Les fichiers
       de  paquetage  pour  les operations d'installation, de mise a niveau et
       d'interrogation peuvent etre specifies dans une URL  de  style  ftp  ou
       http :

       ftp://UTILISATEUR:MOT-PASSE@HOTE:PORT/chemin/vers/paquetage.rpm

       Si  la  partie  :MOT-PASSE est omise, le mot de passe sera demande (une
       seule fois par paire utilisateur/nom_hote). Si tant  l'utilisateur  que
       le  mot  de  passe  est omis, le ftp anonyme est utilise. Dans tous les
       cas, des transferts ftp passifs (PASV) sont effectues.

       rpm permet d'utiliser les options suivantes avec les URLs ftp :

       --ftpproxy H^OTE
              L'hote H^OTE sera utilise  comme  serveur  proxy  pour  tous  les
              transferts  ftp,  ce qui permet aux utilisateurs d'effectuer des
              connexions ftp au travers de  firewalls  (gardes-barrieres)  qui
              utilisent des proxys. Cette option peut egalement etre specifiee
              en configurant la macro %_ftpproxy.

       --ftpport PORT
              Le numero de PORT TCP a utiliser pour la connexion  ftp  sur  le
              serveur  proxy ftp au lieu du port par defaut. Cette option peut
              egalement etre specifiee en configurant la macro %_ftpport.

       rpm permet d'utiliser les options suivantes avec les URL http :

       --httpproxy H^OTE
              L'hote H^OTE sera utilise comme un serveur delegue  (proxy)  pour
              tous  les  transferts  http.  Cette  option  peut egalement etre
              specifiee en configurant la macro %_httpproxy.

       --httpport PORT
              Le numero de PORT TCP a utiliser pour la connexion http  sur  le
              serveur proxy http au lieu du port par defaut. Cette option peut
              egalement etre specifiee en configurant la macro %_httpport.

FICHIERS

       /usr/lib/rpm/rpmrc

       /etc/rpmrc

       ~/.rpmrc

       /usr/lib/rpm/macros

       /etc/rpm/macros

       ~/.rpmmacros

       /var/lib/rpm/Conflictname

       /var/lib/rpm/Basenames

       /var/lib/rpm/Group

       /var/lib/rpm/Name

       /var/lib/rpm/Packages

       /var/lib/rpm/Providename

       /var/lib/rpm/Requirename

       /var/lib/rpm/Triggername

       /var/tmp/rpm*

VOIR AUSSI

       popt(3),

       rpm2cpio(8),

       rpmbuild(8),

       http://www.rpm.org/

AUTEURS

       Marc Ewing <marc@redhat.com>

       Jeff Johnson <jbj@redhat.com>

       Erik Troan <ewt@redhat.com>

TRADUCTION

       Frederic Delanoy <delanoy_f at yahoo.com>, 2002.