Provided by: manpages-fr-dev_3.32d0.2p4-1_all bug

NOM

       umask - Fixer le masque de création de fichiers

SYNOPSIS

       #include <sys/types.h>
       #include <sys/stat.h>

       mode_t umask(mode_t mask);

DESCRIPTION

       umask() fixe le masque de création de fichiers à la valeur mask & 0777 (c'est-à-dire seuls
       les bits relatifs aux permissions des fichiers de  mask  sont  utilisés),  et  renvoie  la
       valeur précédente du masque.

       Ce  masque  est  utilisé  par open(2), mkdir(2) et autres pour positionner les permissions
       d'accès initiales sur les fichiers nouvellement créés. Les bits contenus dans l'umask sont
       éliminés de l'argument mode de l'appel open(2) ou mkdir(2).

       Les constantes à utiliser pour indiquer mask sont décrites dans stat(2).

       La  valeur  par  défaut  typique pour l'umask d'un processus est S_IWGRP | S_IWOTH (022 en
       octal). Dans le cas général, où l'argument mode de open(2) est indiqué comme :

           S_IRUSR | S_IWUSR | S_IRGRP | S_IWGRP | S_IROTH | S_IWOTH

       (0666 en octal) à la création d'un nouveau fichier, les permissions sur  le  fichier  créé
       seront :

           S_IRUSR | S_IWUSR | S_IRGRP | S_IROTH

       (car 0666 & ~022 = 0644, c'est-à-dire rw-r--r--).

VALEUR RENVOYÉE

       Cet appel système n'échoue jamais, et la valeur précédente du masque est renvoyée.

CONFORMITÉ

       SVr4, BSD 4.3, POSIX.1-2001.

NOTES

       Un  processus  fils  créé  par fork(2) hérite de l'umask de son père. L'umask est conservé
       après un execve(2).

       La configuration de l'umask  affecte  également  les  permissions  des  objets  IPC  POSIX
       (mq_open(3),  sem_open(3),  shm_open(3)),  FIFO  (mkfifo(3)),  et  sockets de domaine UNIX
       (unix(7)) créés par le processus. L'umask n'affecte pas les  permissions  des  objets  IPC
       System V créés par le processus (en utilisant msgget(2), semget(2), shmget(2)).

VOIR AUSSI

       chmod(2), mkdir(2), open(2), stat(2)

COLOPHON

       Cette  page  fait partie de la publication 3.32 du projet man-pages Linux. Une description
       du projet et des  instructions  pour  signaler  des  anomalies  peuvent  être  trouvées  à
       l'adresse <URL:http://www.kernel.org/doc/man-pages/>.

TRADUCTION

       Depuis    2010,    cette   traduction   est   maintenue   à   l'aide   de   l'outil   po4a
       <URL:http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction  francophone  au  sein  du
       projet perkamon <URL:http://perkamon.alioth.debian.org/>.

       Christophe   Blaess   <URL:http://www.blaess.fr/christophe/>   (1996-2003),  Alain  Portal
       <URL:http://manpagesfr.free.fr/> (2003-2006). Julien Cristau et  l'équipe  francophone  de
       traduction de Debian (2006-2009).

       Veuillez     signaler     toute     erreur     de     traduction     en     écrivant     à
       <debian-l10n-french@lists.debian.org>  ou  par  un  rapport  de  bogue   sur   le   paquet
       manpages-fr.

       Vous  pouvez  toujours  avoir  accès  à la version anglaise de ce document en utilisant la
       commande « man -L C <section> <page_de_man> ».